Psaume 109. 21 à 31 et Psaume 110

Commentaire

*

21 ▪ Mais toi, Éternel! Seigneur! agis pour moi à cause de ton nom; car ta gratuité est bonne; délivre-moi;

22 ▪ Car je suis affligé et pauvre, et mon cœur est blessé au dedans de moi.

23 ▪ Je m’en vais comme l’ombre quand elle s’allonge; je suis jeté çà et là comme la sauterelle;

24 ▪ Mes genoux chancellent par le jeûne, et ma chair s’est amaigrie et n’a plus sa graisse.

25 ▪ Et moi, je leur suis en opprobre; quand ils me voient, ils hochent la tête.

26 ▪ Aide-moi, Éternel, mon Dieu! Sauve-moi selon ta bonté!

27 ▪ Et qu’on sache que c’est ici ta main, — que toi, ô Éternel! tu l’as fait.

28 ▪ Qu’eux, ils maudissent; mais toi, bénis. S’ils s’élèvent, qu’ils soient honteux, et que ton serviteur se réjouisse.

29 ▪ Que mes adversaires soient revêtus de confusion, et qu’ils se couvrent de leur honte comme d’un manteau.

*

30 ▪ [Alors] de ma bouche je célébrerai hautement l’Éternel, et je le louerai au milieu de la multitude;

31 ▪ Car il s’est tenu à la droite du pauvre, pour le sauver de ceux qui jugeaient son âme.

 

Psaume 110

De David. Psaume.

1 ▪ L’Éternel a dit¹ à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je mette tes ennemis pour le marchepied de tes pieds.

— ¹ dire, dans le sens de la diction oraculaire; ici et Ps. 36:1.

*

2 ▪ L’Éternel enverra de Sion la verge¹ de ta force: Domine au milieu de tes ennemis!

— ¹ voir Exode 4:2, 17.

3 ▪ Ton peuple sera [un peuple] de franche volonté, au jour de ta puissance, en sainte magnificence. Du sein de l’aurore te [viendra] la rosée de ta jeunesse¹.

— ¹ dans le sens de: tes jeunes gens.

4 ▪ L’Éternel a juré, et il ne se repentira point: Tu es sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédec.

*

5 ▪ Le Seigneur, à ta droite, brisera les rois au jour de sa colère.

6 Il jugera parmi les nations, il remplira [tout] de corps morts, il brisera le chef d’un¹ grand pays.

— ¹ litt.: sur un.

7 ▪ Il boira du torrent dans le chemin, c’est pourquoi il lèvera haut la tête.

 

«Agis pour moi à cause de ton nom», demande celui qui a déjà été appelé au v. 16 l'Affligé et le Pauvre (versets 21, 22; comparer Jean 12. 28 ). «Qu'on sache que c'est ici ta main...» (verset 27). Dieu devait à sa propre gloire de délivrer Celui qui l'invoquait. C'est ce que montre le Psaume 110! Quel relief il prend après le tableau de l'abaissement de l'Homme de douleurs. L'Éternel s'était tenu à la droite du Pauvre pour le sauver (Psaume 109. 31); c'est le passé. Pour le présent, Il l'a fait asseoir à Sa droite proclamant toute sa satisfaction dans l’œuvre achevée (v. 1; il s’agit de Christ; Éphésiens 1. 20 ). Et plus tard encore, promet le versets 5, «le Seigneur, à ta droite, brisera les rois au jour de sa colère». Ses adversaires du Psaume 109 seront mis pour marchepied de ses pieds: leur asservissement fera partie de sa gloire.

 

Ce psaume n’est cité pas moins de huit fois dans le Nouveau Testament. Il sert pratiquement de fil conducteur à toute l'épître aux Hébreux (ch. 1 v. 13; ch. 7 v. 17; ch. 10 v. 13... ).

 

Enfin, à ces promesses faites au Messie, s'en ajoute une qui se rapporte à son chemin sur la terre (verset 7). Christ, homme, devait trouver ici-bas quelques rares instants de rafraîchissement, propres à encourager et à fortifier son âme (par exemple Luc 7. 9, 44; 9. 20; 10. 21, 39; 23. 42... ).

 

 


Pour toute question ou remarque concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à info@BibleEnLigne.com