Ézéchiel

Ézéchiel 44:1-14

La porte réservée au prince

44 Puis il me fit retourner vers la porte extérieure du sanctuaire, qui était tournée vers l'est, mais elle était fermée.

2 Et l'Éternel me dit : « Cette porte sera fermée. Elle ne sera pas ouverte, et personne n'entrera par elle, car l'Éternel, le Dieu d'Israël, est entré par elle. Alors elle sera fermée.

3 Quant au prince, le prince, lui, y sera assis pour manger le pain devant l'Éternel. Il entrera par le chemin du portique de cette porte, et il sortira par le même1 chemin. »
1 littéralement : son ; c.-à-d. : celui du portique.

Les serviteurs du sanctuaire

4 Puis il m'amena, par la porte du nord, devant la Maison. Et je vis, et voici, la gloire de l'Éternel remplissait la Maison de l'Éternel. Et je tombai sur ma face.

5 Et l'Éternel me dit : « Fils d'homme, applique ton cœur, et regarde de tes yeux, et écoute de tes oreilles tout ce que je te dis concernant toutes les ordonnances de la Maison de l'Éternel et toutes ses lois ! Et applique ton cœur à [considérer] l'entrée de la Maison, ainsi que toutes les sorties du sanctuaire !

6 Et tu diras aux rebelles, à la maison d'Israël : "Ainsi dit le Seigneur, l'Éternel : C'en est assez de toutes vos abominations, maison d'Israël !

7 Vous avez amené les fils de l'étranger, incirconcis de cœur et incirconcis de chair, pour qu'ils soient dans mon sanctuaire — ma Maison — pour le profaner quand vous avez présenté mon pain, la graisse et le sang. Et ils ont rompu mon alliance par1 toutes vos abominations.
1 selon quelques-uns : outre.

8 Et vous ne vous êtes pas acquittés du service relatif à mes choses saintes1, mais vous avez établi [des étrangers] pour s'acquitter, à votre place2, de mon service dans mon sanctuaire."
1 ou : relatif à mon lieu saint. 2 littéralement : pour vous.

9 « Ainsi dit le Seigneur, l'Éternel : Aucun étranger, incirconcis de cœur et incirconcis de chair, n'entrera dans mon sanctuaire, aucun étranger qui se trouve au milieu des fils d'Israël.

10 Quant aux Lévites, qui se sont éloignés de moi lorsque Israël s'égarait — ils se sont égarés loin de moi [en allant] après leurs idoles — ils porteront leur iniquité.

11 Mais ils serviront dans mon sanctuaire comme gardiens aux portes de la Maison, et ils feront le service de la Maison. Ils égorgeront pour le peuple l'holocauste et les [autres] sacrifices, et ils se tiendront devant eux pour les servir.

12 Parce qu'ils les ont servis devant leurs idoles, et ont été pour la maison d'Israël une pierre d'achoppement pour l'iniquité, à cause de cela, j'ai levé ma main1 contre eux, déclare le Seigneur, l'Éternel, ils porteront leur iniquité.
1 lever sa main : s'engager par serment.

13 Et ils ne s'approcheront pas de moi pour exercer la sacrificature1 devant moi, ni pour s'approcher de toutes mes choses saintes, des choses très saintes2. Mais ils porteront [le poids de] leur honte et [de] leurs abominations qu'ils ont commises.
1 la sacrificature (ou : sacerdoce) était le service que le sacrificateur (ou : prêtre) exerçait dans le tabernacle ou le Temple. 2 comparer avec 42:13.

14 Et je les établirai pour qu'ils s'acquittent de la charge de la Maison, pour tout son service, et pour tout ce qui y sera fait.

À l’exception du prince (qui sera comme le vice-Roi représentant le Christ (en haut), sur la terre soumise et bénie), personne ne devra plus se servir de la porte par laquelle est entrée la gloire de l’Éternel. Nouveau contraste avec le chrétien! Celui-ci a libre accès dans les lieux célestes où est son Sauveur, par le même chemin de résurrection.

Ézéchiel contemple la gloire qui remplit le sanctuaire, et tombe sur sa face comme au commencement (ch. 1 v. 28 ez 1.26-2.5). Alors l’Éternel lui explique quelles obligations de sainteté découlent de Sa présence. Aucun étranger ne pourra pénétrer dans son temple. D’où la nécessité de veiller aux portes. L’Éternel désigne des gardes (v. 11). Ils se tiendront dans les loges disposées à l’intérieur de chaque porte et vérifieront l’identité de tous ceux qui voudront entrer. Ces fonctions reviennent aux Lévites. Ils avaient été «une pierre d’achoppement» pour les fils de leur peuple en les servant devant leurs idoles (v. 12; Mal. 2:8, 9 ml 2.1-9). La miséricorde de Dieu leur confie de nouveau une charge, mais moins importante qu'autrefois. Leçon pour nous! Nos infidélités comportent d’inévitables conséquences, non pour le service mais pour nous-mêmes et elles pourraient nous priver d’une partie de notre travail au profit d’autres ouvriers plus fidèles.