Ézéchiel

Ézéchiel 21:1-37

Le feu et l'épée de l'Éternel sont contre Israël

21 Et la parole de l'Éternel me fut [adressée], en disant :

2 « Fils d'homme, tourne ta face vers le midi, et prononce [ton discours]1 contre le midi2, et prophétise contre la forêt des champs du Néguev3,
1 littéralement : parle par inspiration. 2 hébreu : darôm ; de même en 40:24, etc. ; comparer avec Deut. 33:23. 3 nom de la contrée située au sud de Juda, vers le désert.

3 et dis à la forêt du Néguev : "Écoute la parole de l'Éternel ! Ainsi dit le Seigneur, l'Éternel : Voici, j'allume au milieu de toi un feu qui dévorera au milieu de toi tout bois vert et tout bois sec. La flamme ardente ne sera pas éteinte, et tous les visages en seront brûlés, du Néguev jusqu'au nord."

4 Et toute chair verra que moi, l'Éternel, je l'ai allumé ; il ne sera pas éteint. »

5 Mais j'ai dit : « Ah ! Seigneur Éternel ! Ils disent de moi : "Celui-ci ne parle-t-il pas en paraboles ?" »

6 Et la parole de l'Éternel me fut [adressée], en disant :

7 « Fils d'homme, tourne ta face vers Jérusalem, et prononce [ton discours]1 contre les sanctuaires, et prophétise contre la terre d'Israël,
1 littéralement : parle par inspiration.

8 et dis à la terre d'Israël : "Ainsi parle l'Éternel : Voici, je suis contre toi, et je tirerai mon épée de son fourreau, et je retrancherai du milieu de toi le juste et le méchant.

9 Parce que je retrancherai du milieu de toi le juste et le méchant, à cause de cela, mon épée sortira de son fourreau contre toute chair, du Néguev jusqu'au nord.

10 Et toute chair saura que moi, l'Éternel, j'ai tiré mon épée de son fourreau. Elle n'y retournera plus."

11 Et toi, fils d'homme, gémis à te briser les reins, et gémis avec amertume sous leurs yeux !

12 Et il arrivera, quand ils te diront : "Pourquoi gémis-tu ?" que tu diras : "C'est à cause d'une nouvelle qui arrive. Et tout cœur fondra, et toutes les mains deviendront faibles, et tout esprit sera abattu, et tous les genoux fondront [comme] de l'eau. Voici, cela vient et arrivera, déclare le Seigneur, l'Éternel." »

13 Et la parole de l'Éternel me fut [adressée], en disant :

14 « Fils d'homme, prophétise et dis : "Ainsi parle le Seigneur." Dis : "Une épée, une épée est aiguisée et même fourbie.

15 C'est pour bien massacrer qu'elle est aiguisée, c'est pour briller comme l'éclair qu'elle est fourbie. Ou bien, pourrions-nous nous réjouir, [en disant] : 'Le sceptre de mon fils méprise tout bois1' ?
1 ou : Elle méprise le sceptre de mon fils comme tout [autre] bois.

16 Et il l'a donnée à fourbir, pour qu'on la prenne dans la main. C'est une épée aiguisée, et elle est fourbie, pour la mettre dans la main de celui qui tue."

17 Crie et hurle1, fils d'homme ! Car c'est elle qui sera contre mon peuple, elle sera contre tous les princes d'Israël ; ils sont livrés à l'épée avec mon peuple. C'est pourquoi frappe-toi la cuisse !
1 littéralement : hurler avec un ton de gémissement.

18 Car les faits sont établis1. Et qu'arrivera-t-il si même le sceptre méprisant n'existe plus ? — déclare le Seigneur, l'Éternel.
1 littéralement : l'enquête [est faite].

19 « Et toi, fils d'homme, prophétise, et frappe des mains l'une contre l'autre, et que l'épée redouble [ses coups] par trois fois ! C'est l'épée des tués1, l'épée qui a transpercé celui qui est grand2, [et] qui les encercle.
1 littéralement : transpercés. 2 voir verset 30.

20 C'est pour que le cœur fonde et que les pierres d'achoppement soient multipliées que j'envoie l'épée meurtrière contre toutes leurs portes. Ah ! elle est faite pour briller comme l'éclair, et elle est aiguisée1 pour massacrer.
1 selon d'autres : tirée.

21 Rassemble [tes forces], va à droite, tourne-toi, va à gauche, partout où ta face sera dirigée !

22 Et moi aussi, je frapperai des mains l'une contre l'autre, et j'assouvirai1 ma fureur. Moi, l'Éternel, j'ai parlé. »
1 littéralement : je ferai reposer.

Imminence du siège et de la prise de Jérusalem par le roi de Babylone

23 Et la parole de l'Éternel me fut [adressée], en disant :

24 « Et toi, fils d'homme, trace devant toi deux chemins pour que vienne l'épée du roi de Babylone. Qu'ils partent tous les deux du même pays. Et fais-toi un indicateur, fais-le à l'entrée du chemin d'une ville.

25 Tu traceras un chemin pour que l'épée vienne contre Rabba des fils d'Ammon, et [un chemin] en Juda [pour que l'épée vienne] contre Jérusalem, la [ville] fortifiée.

26 Car le roi de Babylone se tient à l'embranchement1, au départ2 des deux chemins, pour pratiquer la divination : il secoue les flèches, il interroge les théraphim3, il examine4 le foie.
1 littéralement : à la route mère. 2 littéralement : à la tête. 3 théraphim : dieux domestiques. 4 littéralement : il voit dans.

27 Dans sa [main] droite est la divination concernant Jérusalem : "Placer des béliers1, ouvrir la bouche en cris de carnage, élever la voix en cris de guerre, placer des béliers1 contre les portes, élever des remblais, construire des tours de siège."
1 béliers : machines de guerre.

28 Et ce sera pour eux comme une divination fausse à leurs yeux, eux qui se sont engagés par serment. Mais lui, il rappellera le souvenir de [leur] iniquité, afin qu'ils soient pris.

29 « C'est pourquoi, ainsi dit le Seigneur, l'Éternel : Parce que vous rappelez en mémoire votre iniquité, en découvrant vos transgressions, en faisant apparaître vos péchés dans toutes vos actions, parce que vous êtes rappelés en mémoire, vous serez pris par [sa] main.

30 Et toi, méchant [et] sacrilège prince d'Israël, dont le jour est venu au temps où l'iniquité est à son comble1,
1 ou : au temps où l'iniquité prendra fin ; littéralement : au temps de l'iniquité de la fin.

31 ainsi dit le Seigneur, l'Éternel : Ôte la tiare, et enlève la couronne ! Ce qui est ne sera plus. Élève ce qui est bas, et abaisse ce qui est élevé !

32 J'en ferai une ruine1, une ruine1, une ruine1 ! Cela aussi ne sera plus, jusqu'à ce que vienne celui à qui appartient le juste jugement2, et je le lui donnerai.
1 plutôt : un renversement. 2 ou : le droit.

Jugement contre les Ammonites

33 « Et toi, fils d'homme, prophétise, et dis : "Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel concernant les fils d'Ammon et concernant leurs insultes." Et tu diras : "L'épée, l'épée est tirée, elle est fourbie pour le massacre, pour dévorer, pour [lancer] des éclairs.

34 [Elle agira,] pendant qu'ils ont pour toi des visions trompeuses, et qu'ils devinent pour toi le mensonge, pour te jeter sur les cous des méchants qui sont blessés à mort, dont le jour est venu au temps où l'iniquité est à son comble1.
1 ou : au temps où l'iniquité prendra fin ; littéralement : au temps de l'iniquité de la fin.

35 Remets-la dans son fourreau ! Je te1 jugerai dans le lieu où tu as été créé, dans le pays de ton origine.
1 c.-à-d. : Ammon.

36 Et je verserai sur toi mon indignation, je soufflerai contre toi le feu de ma colère, et je te livrerai entre les mains d'hommes brutaux, des artisans de destruction.

37 Tu seras un nourriture pour le feu, ton sang sera au milieu du pays, on ne se souviendra pas de toi. Car moi, l'Éternel, j'ai parlé." »

«Celui-ci ne parle-t-il pas en paraboles?» disait-on d’Ézéchiel avec un certain mépris. Son langage paraissait difficile au peuple uniquement parce qu’il ne voulait pas comprendre. C’est ainsi que les incrédules évoquent volontiers les difficultés de la Parole et s’en servent comme d’un prétexte pour éviter de s’y soumettre.

Dans ce terrible chapitre, l’épée, premier des quatre jugements désastreux (voir ch. 14 v. 21 ez 14.12-23) sort de son fourreau pour le châtiment. Pour la manier, l’Éternel se servira du roi de Babylone que nous voyons au carrefour, occupé à consulter ses dieux (v. 26).

Commencera-t-il son attaque par Jérusalem ou par Rabba des fils d’Ammon? Aux yeux du peuple de Juda cette divination est fausse et sans valeur (v. 28). Et certes elle l’était! Mais l’Éternel, au-dessus de ces choses, a décidé la ruine de Jérusalem (v. 32) et la fin de la royauté. La couronne sera ôtée au «profane, méchant prince d’Israël» (le profane est celui qui foule aux pieds les bénédictions de Dieu: comp. ch. 22 v. 26 ez 22.26-28, et en Héb. 12:16 hb 12.14-17 l’exemple d’Ésaü).

Il n’y aura plus dorénavant de descendant de David sur le trône jusqu’à la venue de Christ «à qui appartient le juste jugement».