Ézéchiel

Ézéchiel 17:1-21

Parabole du cèdre et des aigles

17 Et la parole de l'Éternel me fut [adressée], en disant :

2 « Fils d'homme, propose une énigme, et présente une parabole à la maison d'Israël,

3 et dis : "Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Le grand aigle, aux grandes ailes, aux longues pennes, plein de plumes, qui était de couleurs variées, vint au Liban, et emporta la cime d'un cèdre.

4 Il arracha la plus haute de ses jeunes pousses, et la transporta dans un pays de marchands1, et la mit dans une ville de commerçants.
1 hébreu : Canaan.

5 Puis il prit de la semence du pays, et la mit dans un champ [préparé] pour les semailles1. Il l'amena près d'une eau abondante, [et] la traita2 comme un saule.
1 littéralement : un champ de semence. 2 littéralement : mit.

6 Et elle poussa et devint une vigne qui s'étendit — mais elle avait peu de hauteur — pour que ses branches se tournent vers l'aigle1, et que ses racines soient sous lui. Et elle devint une vigne, et produisit des sarments, et étendit son feuillage.
1 littéralement : vers lui.

7 « Mais il y avait un [autre] grand aigle, aux grandes ailes et avec beaucoup de plumes. Et voici, hors du terrain où elle était plantée, cette vigne tourna vers lui ses racines, et étendit ses branches vers lui, afin qu'il l'arrose.

8 Elle était plantée dans un bon champ, près d'une eau abondante, de manière à produire des sarments et à porter du fruit, pour devenir une vigne magnifique."

9 Dis : "Ainsi parle le Seigneur, l'Éternel : Prospérera-t-elle ? N'arrachera-t-il1 pas ses racines, et ne coupera-t-il1 pas son fruit, de sorte qu'elle se dessèche ? Toutes les jeunes feuilles de ses pousses se dessécheront, et il ne sera pas besoin d'un bras puissant2 et d'un peuple nombreux pour l'arracher de ses racines.
1 il s'agit du premier grand aigle. 2 littéralement : d'un grand bras.

10 Et voici, elle est plantée : prospérera-t-elle ? Quand le vent d'est l'aura touchée, ne se desséchera-t-elle pas entièrement ? Elle se desséchera sur le terrain où elle a poussé." »

Explication de la parabole : Jugement de Sédécias, infidèle à l'engagement qu'il a pris avec le roi de Babylone

11 Et la parole de l'Éternel me fut [adressée], en disant :

12 « Dis donc à la maison rebelle : "Ne savez-vous pas ce que signifient ces choses ?" Dis : "Voici, le roi de Babylone est venu à Jérusalem, et il a pris son roi et ses princes, et il les a emmenés avec lui à Babylone.

13 Puis il en a pris un de la descendance royale, et a fait une alliance avec lui, et lui a fait prêter un serment [de malédiction]. Et il a pris les puissants du pays,

14 afin que le royaume soit abaissé et ne se relève pas, [et] qu'il garde son alliance pour se maintenir.

15 Mais il s'est révolté contre lui en envoyant ses messagers en Égypte, pour qu'on lui donne des chevaux et un peuple nombreux. Prospérera-t-il, échappera-t-il, celui qui fait de telles choses ? Rompra-t-il l'alliance et échappera-t-il ?"

16 [Aussi vrai que] je suis vivant, déclare le Seigneur, l'Éternel, dans le lieu [même] du roi qui l'a fait régner, dont il a méprisé le serment [de malédiction], et dont il a rompu l'alliance, certainement il mourra près de lui, au milieu de Babylone !1
1 littéralement (hébraïsme) : si, dans le lieu [même] du roi qui l'a fait régner, dont il a méprisé le serment [de malédiction], et dont il a rompu l'alliance, il ne meurt près de lui, au milieu de Babylone !

17 Et le Pharaon, avec une grande armée et une grande assemblée [d'hommes], ne fera rien pour lui dans la guerre, quand on élèvera des remblais et qu'on construira des tours de siège, pour exterminer beaucoup de gens.

18 Il a méprisé le serment [de malédiction] et rompu l'alliance. Et voici, il a donné sa main1, et a fait toutes ces choses — il n'échappera pas.
1 donner sa main : signe d'engagement.

19 C'est pourquoi, ainsi dit le Seigneur, l'Éternel : [Aussi vrai que] je suis vivant, certainement, je mettrai sur sa tête mon serment [de malédiction] qu'il a méprisé, et mon alliance qu'il a rompue !1
1 littéralement (hébraïsme) : si je ne mets sur sa tête mon serment [de malédiction] qu'il a méprisé, et mon alliance qu'il a rompue !

20 Et j'étendrai sur lui mon filet, et il sera pris dans mon piège. Et je l'amènerai à Babylone, et là j'entrerai en jugement avec lui pour son infidélité qu'il a commise envers moi.

21 Et tous ses fugitifs, dans toutes ses troupes, tomberont par l'épée, et ceux qui resteront seront dispersés à tous les vents. Et vous saurez que moi, l'Éternel, j'ai parlé.

La parabole des deux grands aigles et de la vigne, expliquée dans les v. 11 à 21, retrace sous une forme imagée les événements qui se déroulaient alors. Le roi de Babylone, premier grand aigle, déporte Jehoïakin, faible rejeton du cèdre royal, et prend en tutelle la vigne de Juda. Il met à sa tête Sédécias en lui faisant prêter serment au nom de l’Éternel. Mais le roi de Juda n’hésite pas à trahir ce serment. Aussi le roi de Babylone, instrument dans la main de l’Éternel, châtie le prince félon et l’emmène en captivité.

Le crime de Sédécias avait ceci de particulièrement grave qu’il déshonorait le nom de l’Éternel devant les nations. Il montrait en quelle petite estime ce nom était tenu par ceux sur lesquels il avait été placé (Ex. 23:21 ex 23.20-25). Rachetés du Seigneur Jésus, nous sommes responsables devant le monde d’honorer «le beau nom qui a été invoqué sur nous» (Jac. 2:7 jq 2.1-7). Ceux qui nous entourent nous observent de beaucoup plus près que nous ne pensons; ils souligneront sans pitié nos inconséquences parce qu’ils s’en servent pour s’excuser eux-mêmes. Et comment pourrons-nous les conduire ensuite à un Sauveur pour lequel nous avons montré si peu d’attachement?