Ézéchiel

Ézéchiel 9:1-11

Jugement des idolâtres à Jérusalem

9 Et il cria à mes oreilles d'une voix forte, en disant : « Approchez, vous qui avez la charge de la ville, et chacun avec son instrument de destruction à la main ! »

2 Et voici, six hommes venaient du chemin de la porte supérieure qui est tournée vers le nord, et chacun avec son instrument de mort à la main. Et il y avait au milieu d'eux un homme revêtu d'habits de lin, avec un encrier d'écrivain à la ceinture1. Et ils entrèrent et se tinrent à côté de l'autel de bronze.
1 littéralement : sur ses reins.

3 Alors la gloire du Dieu d'Israël s'éleva de dessus le chérubin sur lequel elle était, [et elle vint] sur le seuil de la Maison. Et l'Éternel cria vers l'homme revêtu d'habits de lin, qui avait l'encrier d'écrivain à la ceinture1.
1 littéralement : sur ses reins.

4 Et il lui dit : « Passe au milieu de la ville, au milieu de Jérusalem, et fais1 une marque2 sur les fronts des hommes qui soupirent et gémissent à cause de toutes les abominations qui se commettent au milieu d'elle. »
1 littéralement : marque. 2 hébreu : Thau ; nom hébreu de la lettre T qui s'écrivait à l'origine comme un X.

5 Et à ceux-là, il dit à mes oreilles : « Passez après lui dans la ville, et frappez ! Que votre œil n'ait pas compassion, et n'épargnez pas !

6 Tuez les personnes âgées, les jeunes hommes, et les vierges, et les enfants, et les femmes, jusqu'à l'extermination ! Mais ne vous approchez pas de quiconque a la marque sur lui ! Et commencez par mon sanctuaire ! » Alors ils commencèrent par les hommes âgés qui étaient devant la Maison.

7 Puis il leur dit : « Rendez impure la Maison, et remplissez les parvis de tués1 ! Sortez ! » Et ils sortirent et frappèrent dans la ville.
1 littéralement : transpercés.

8 Or comme ils frappaient, et que moi, j'étais resté [là], il arriva que je tombai sur ma face. Et je criai et dis : « Ah ! Seigneur Éternel ! Veux-tu détruire tout le reste d'Israël en versant ta fureur sur Jérusalem ? »

9 Et il me dit : « L'iniquité de la maison d'Israël et de Juda est excessivement grande, et le pays est rempli de sang, et la ville est remplie d'injustices. Car ils ont dit : "L'Éternel a abandonné le pays1, et l'Éternel ne [nous] voit pas."
1 ou : la terre.

10 Et moi non plus, mon œil n'aura pas compassion, et je n'épargnerai pas. Je ferai retomber1 leur conduite2 sur leur tête. »
1 littéralement : je mettrai ; comme aussi en 22:31 et 1 Rois 8:32. 2 littéralement : leur chemin.

11 Et voici, l'homme revêtu d'habits de lin, qui avait l'encrier à la ceinture1, l'informa, en disant : « J'ai tout fait comme tu m'as commandé. »
1 littéralement : sur ses reins.

Ézéchiel a pu constater de ses yeux de quelle ignoble manière la gloire de l’Éternel avait été foulée aux pieds. Aussi peut-il à présent comprendre combien le châtiment est justifié! Et ce dernier est à la porte (v. 2). Mais Dieu est loin de faire périr le juste avec le méchant (Gen. 18:25 gn 18.23-26). Au milieu des six hommes armés d’instruments de destruction, il s’en trouve un septième qui, lui, tient dans sa main un instrument de grâce: l’encrier d’écrivain qui, sur l’ordre de l’Éternel, va lui servir à marquer le front de tous ceux que le péché fait soupirer et gémir (comp. Apoc. 9:4 ap 9.1-5. Le T, dernière lettre de l’alphabet hébreu, servait de marque et de signature: Job 31:35 jb 31.35). L’homme vêtu de lin fait penser au Seigneur Jésus. Dans la grande chrétienté envahie par le mal et sur le point d’être jugée, Il a mis son sceau, le Saint Esprit, sur tous ceux qui Lui appartiennent: signe divin auquel Dieu reconnaît ses enfants. Tous les fidèles ayant reçu la marque protectrice, l’ordre de destruction peut être donné aux vengeurs. Et le jugement doit frapper d’abord l’élément le plus responsable: le sanctuaire souillé qu’Ézéchiel avait visité (v. 6; comp. 1 Pier. 4:17 1p 4.15-19).