Ézéchiel

Ézéchiel 8:1-18

L'idolâtrie est dans le Temple

8 Et dans la 6e année,1 au 6e [mois], le 5e [jour] du mois, comme j'étais assis dans ma maison, et que les anciens de Juda étaient assis devant moi, il arriva là que la main du Seigneur, l'Éternel, tomba sur moi.
1 date : 594 av. J.-C.

2 Et je vis, et voici, [il y avait] une forme comme l'aspect d'un feu. Depuis l'aspect de ses reins jusqu'en bas, c'était du feu, et depuis ses reins jusqu'en haut, c'était comme l'aspect d'une clarté, comme l'apparence d'un métal étincelant1.
1 substance inconnue ; peut-être un alliage d'or et d'argent.

3 Et il étendit une forme de main, et me prit par une mèche [des cheveux] de ma tête. Et l'Esprit m'éleva entre la terre et les cieux, et il m'emmena à Jérusalem, dans des visions de Dieu, à l'entrée de la porte intérieure qui est tournée vers le nord. C'est là que se trouvait l'idole de jalousie qui provoque [l'Éternel] à la jalousie.

4 Et voici, la gloire du Dieu d'Israël était là, selon la vision que j'avais eue dans la vallée1.
1 ou : plaine.

5 Alors il me dit : « Fils d'homme, lève donc les yeux du côté du nord ! » Et je levai les yeux du côté du nord, et voici, au nord de la porte de l'autel, [se trouvait] cette idole de jalousie, à l'entrée.

6 Et il me dit : « Fils d'homme, vois-tu ce qu'ils font, les grandes abominations que la maison d'Israël commet ici pour m'éloigner de mon sanctuaire ? Et tu vas voir encore d'autres grandes abominations. »

7 Puis il me conduisit à l'entrée du parvis. Et je regardai, et voici, [il y avait] un trou dans le mur.

8 Et il me dit : « Fils d'homme, perce donc le mur. » Et je perçai le mur, et voici, [il y avait] une porte.

9 Puis il me dit : « Entre, et regarde les mauvaises abominations qu'ils commettent ici ! »

10 Alors j'entrai et je regardai. Et voici, [il y avait] toutes [sortes de] représentations de reptiles et de bêtes horribles, et toutes les idoles de la maison d'Israël [étaient] gravées sur le mur, tout autour.

11 Et 70 hommes parmi les anciens de la maison d'Israël se tenaient devant elles, et au milieu d'eux se tenait Jaazania, fils de Shaphan. Chacun avait son encensoir à la main, et il s'élevait un épais nuage d'encens.

12 Alors il me dit : « As-tu vu, fils d'homme, ce que les anciens de la maison d'Israël font dans les ténèbres, chacun dans sa salle [dont les murs sont gravés] de représentations [idolâtres] ? Car ils disent : "L'Éternel ne nous voit pas, l'Éternel a abandonné le pays1." »
1 ou : la terre.

13 Et il me dit : « Tu verras encore d'autres grandes abominations qu'ils commettent. »

14 Puis il me conduisit à l'entrée de la porte de la Maison de l'Éternel, qui est vers le nord. Et voici [il y avait] là des femmes assises, pleurant Thammuz1.
1 Thammuz : divinité des Phéniciens et des Syriens, correspondant à l'Adonis des Grecs.

15 Et il me dit : « As-tu vu, fils d'homme ? Tu vas voir encore des abominations plus grandes que celles-là. »

16 Alors il me fit entrer dans le parvis intérieur de la Maison de l'Éternel. Et voici, [il y avait] à l'entrée du Temple de l'Éternel, entre le portique et l'autel, environ 25 hommes, le dos tourné vers le Temple de l'Éternel, et le visage [tourné] vers l'est. Et ils se prosternaient vers l'est, devant le soleil.

17 Et il me dit : « As-tu vu, fils d'homme ? Est-ce peu de chose pour la maison de Juda de commettre les abominations qu'ils commettent ici ? [Faut-il encore] qu'ils remplissent le pays de violence, et qu'ils continuent à me provoquer à la colère ? Et voici, ils mettent le rameau à leur nez1 !
1 peut-être une allusion à un rite idolâtre des Perses.

18 Alors moi aussi, j'agirai avec fureur. Mon œil n'aura pas compassion, et je n'épargnerai pas. Et quand ils crieront à mes oreilles d'une voix forte, je ne les écouterai pas. »

Dans une nouvelle vision, Ézéchiel est transporté à Jérusalem où Dieu lui révèle les choses horribles qui s’accomplissaient en secret dans son sanctuaire. «L’idole de jalousie», premier objet qu’il aperçoit, rappelle celle que Manassé avait déjà placée dans le temple (2 Rois 21:7 2r 21.7-9 et 23:6 2r 23.4-6; comp. Matt. 24:15 mt 24.15-18). Puis, perçant le mur, il surprend, non pas le rebut du peuple, mais ses anciens occupés dans les ténèbres à vénérer toutes sortes de «bêtes exécrables». On a pu comparer celles-ci aux fruits impurs de notre imagination, cultivés dans les recoins les plus obscurs de nos pauvres cœurs, qui peuvent être ainsi de vrais «cabinets d’images». Au milieu de ces idolâtres, officiait un certain Jaazania… fils du fidèle Shaphan! (voir 2 Chron. 34:8, 15… 2ch 34.8-19).

L’Éternel montre encore à Ézéchiel des femmes en train de pleurer Thammuz, une répugnante idole, et enfin 25 hommes, représentant les 24 classes de la sacrificature avec le souverain sacrificateur lui-même, prosternés devant le soleil (comp. Deut. 4:19 dt 4.15-19 et 32:16 dt 32.15-18)!

Remarquons que c’est Dieu qui découvre le mal aux regards des siens. Lui seul, éclairant notre conscience, peut nous en donner le juste sentiment en nous montrant combien ce mal porte atteinte à Sa propre gloire.