Ézéchiel

Ézéchiel 3:12-27

12 Alors l'Esprit m'enleva1 ; et j'entendis derrière moi le bruit d'un grand tumulte, [qui disait] : « Bénie soit la gloire de l'Éternel, depuis le lieu où il réside2 ! »,
1 ailleurs : porter, élever, soulever. 2 ou : elle réside ; littéralement : depuis son lieu.

13 et le bruit des ailes des êtres vivants, qui se touchaient l'une contre l'autre, et le bruit des roues à côté d'eux, et le bruit d'un grand tumulte.

14 Et l'Esprit me souleva et me prit. Et je m'en allai dans l'amertume [et] dans l'ardeur1 de mon esprit. Et la main de l'Éternel était forte sur moi.
1 littéralement : la fièvre.

15 Alors je vins à Thel-Abib vers les déportés qui habitaient près du fleuve Kebar. Et là où ils étaient assis, je m'assis pendant sept jours, stupéfait, là au milieu d'eux.

16 Et il arriva, au bout de sept jours, que la parole de l'Éternel me fut [adressée], en disant :

17 « Fils d'homme, je t'ai établi [comme] une sentinelle pour la maison d'Israël. Et tu entendras la parole de ma bouche, et tu les avertiras de ma part.

18 Si je dis au méchant : "Tu mourras certainement", mais si tu ne l'avertis pas, et si tu ne parles pas pour avertir le méchant [de se détourner] de sa méchante voie, afin qu'il vive, lui, le méchant, mourra dans son iniquité, mais je redemanderai son sang de ta main.

19 Et si toi, tu avertis le méchant, mais s'il ne se détourne pas de sa méchanceté ni de sa méchante voie, il mourra, lui, dans son iniquité, mais toi, tu auras délivré ton âme.

20 Et si le juste se détourne de sa justice, et commet l'iniquité, et si je mets une pierre d'achoppement devant lui, il mourra, lui. Parce que tu ne l'as pas averti, il mourra dans son péché, et ses actes justes qu'il a faits ne viendront pas en mémoire. Mais je redemanderai son sang de ta main.

21 Et si toi, tu avertis le juste de ne pas pécher, et si le juste ne pèche pas, il vivra certainement, car il s'est laissé avertir. Et toi, tu auras délivré ton âme. »

22 Alors la main de l'Éternel fut là sur moi, et il me dit : « Lève-toi, sors dans la vallée1, et là je parlerai avec toi. »
1 ou : bassin ; ou : plaine entourée de hauteurs ; voir Josué 11:8.

23 Et je me levai, et je sortis dans la vallée1. Et voici, la gloire de l'Éternel se tenait là, comme la gloire que j'avais vue près du fleuve Kebar. Alors je tombai sur ma face.
1 ou : bassin ; ou : plaine entourée de hauteurs ; voir Josué 11:8.

24 Et l'Esprit entra en moi, et me fit tenir debout sur mes pieds. Et il me parla et me dit : « Va, enferme-toi dans ta maison !

25 Et toi, fils d'homme, voici, on mettra sur toi des cordes, et on te liera avec elles, et tu ne sortiras pas au milieu d'eux.

26 Et je collerai ta langue à ton palais, et tu seras muet, et tu ne seras pas pour eux un homme qui les reprenne. Car ils sont une maison rebelle.

27 Mais quand je parlerai avec toi, j'ouvrirai ta bouche, et tu leur diras : "Ainsi dit le Seigneur, l'Éternel : Que celui qui écoute, écoute, et que celui qui refuse [d'écouter], n'écoute pas." Car ils sont une maison rebelle.

Ézéchiel est emmené par l’Esprit de Dieu à Thel-Abib, au milieu des captifs de son peuple. Il apprend de la bouche de l’Éternel son affectation au poste de sentinelle, avec les consignes qui s’y rattachent. Ces fonctions exigeront à la fois une vigilance continuelle et une rigoureuse fidélité dans la transmission des avertissements divins. Une sentinelle doit être capable de dire à tous à quoi en est la nuit morale de ce monde (És. 21:11 es 21.11-12).

Mais nous constatons qu’il n’est plus question de provoquer le réveil de la nation dans son ensemble. C’est le méchant qui doit être averti; la responsabilité d’écouter est individuelle. Quant à la responsabilité du serviteur, elle consiste à présenter la Parole à tous, «soit qu’ils écoutent soit qu’ils n’en fassent rien» (ch. 2 v. 5, 7 ez 2.5-7; ch. 3 v. 11, 27 ez 3.10-27). Dieu ne juge pas ceux qu’Il emploie en fonction des résultats qu’ils obtiennent, ainsi que le font les hommes, mais selon leur fidélité (1 Cor. 4:2 1cr 4.1-4). Nous ne devons donc pas nous décourager si certains «ne font rien» de la Parole de vie que nous avons pu leur présenter. Chers amis, il est en effet bien sérieux d’y penser: chaque croyant aussi est établi sentinelle et a le devoir de rendre ici-bas témoignage à son Seigneur. Comment nous en acquittons-nous?