1 Corinthiens

1 Corinthiens 6:1-20

Procès entre frères

6 L'un de vous, ayant une affaire contre un autre, ose-t-il aller en justice devant ceux qui sont injustes et non devant les saints ?

2 Ou bien ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si le monde est jugé par vous, êtes-vous indignes de juger les plus petites affaires1 ?
1 littéralement : indignes des plus petits jugements.

3 Ne savez-vous pas que nous jugerons des anges ? Et [nous ne jugerions] pas les affaires de la vie [courante] !

4 Si donc vous avez des différends concernant les affaires de la vie [courante], établissez1 [pour juges] ceux qui sont les moins estimés dans l'assemblée.
1 ou : vous établissez.

5 Je parle pour vous faire honte. Ainsi, n'y a-t-il aucun [homme] sage parmi vous qui soit capable de décider entre ses frères ?

6 Mais un frère fait un procès à un frère, et cela devant les incrédules !

7 C'est [donc] de toute manière déjà une faute de votre part que vous ayez des procès entre vous. Pourquoi ne supportez-vous pas plutôt des injustices ? Pourquoi ne vous laissez-vous pas plutôt causer du tort1 ?
1 littéralement : dépouiller.

8 Mais vous, vous faites des injustices et vous causez du tort1, et cela à des frères.
1 littéralement : dépouillez.

9 Ou bien ne savez-vous pas que ceux qui sont injustes n'hériteront pas du royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les fornicateurs, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les hommes qui couchent avec des hommes,

10 ni les voleurs, ni ceux qui sont avides de gain, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs1 n'hériteront du royaume de Dieu.
1 ravisseur : celui qui vole avec violence jusqu'au rapt ou au crime.

11 Et quelques-uns de vous, vous étiez tels. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au1 nom du Seigneur Jésus Christ2 et par1 l'Esprit de notre Dieu.
1 c.-à-d. : en vertu de la puissance du. 2 plusieurs manuscrits omettent : Christ.

Fuyez la fornication !

12 Toutes choses me sont permises, mais toutes choses ne sont pas avantageuses ; toutes choses me sont permises, mais je ne me laisserai, moi, asservir par aucune.

13 Les aliments [sont] pour le ventre, et le ventre [est] pour les aliments ; mais Dieu réduira à néant ceux-ci comme celui-là.
Or le corps n'est pas pour la fornication, mais pour le Seigneur, et le Seigneur [est] pour le corps.

14 Mais Dieu a ressuscité le Seigneur et il nous ressuscitera par sa puissance.

15 Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres de Christ ? Prendrai-je donc les membres du Christ pour en faire les membres d'une prostituée ? Certainement pas !

16 [Ou bien] ne savez-vous pas que celui qui est uni à une prostituée est un seul corps [avec elle] ? Car il est dit : « Les deux deviendront une seule chair. »1
1 Genèse 2:24.

17 Mais celui qui est uni au Seigneur est un seul esprit1 [avec lui].
1 l'Esprit lui-même et l'état du croyant sont souvent trop intimement liés dans ces versets pour faire la différence entre Esprit et esprit, et les séparer l'un de l'autre ; comme en 2:12.

18 Fuyez la fornication ! Tout [autre] péché que l'homme [peut] commettre est extérieur au corps, mais le fornicateur pèche contre son propre corps.

19 Ou bien ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint Esprit qui est en vous et que vous avez [reçu] de Dieu ? Et que vous n'êtes pas à vous-mêmes ?

20 Car vous avez été achetés à un prix.1 Glorifiez donc Dieu dans votre corps.
1 on peut aussi lire : Et vous n'êtes pas à vous-mêmes (verset 19), car vous avez été achetés à prix.

Un autre désordre existait à Corinthe. Des frères avaient été jusqu'à porter leurs différends devant les tribunaux de ce monde. Triste témoignage vraiment! L'apôtre reprend aussi bien celui qui n'a pas supporté l'injustice que celui qui l'a commise. Puis il envisage les principaux vices courants parmi les païens et déclare solennellement qu'il n'est pas possible d'être sauvé tout en continuant à vivre dans l'iniquité. — Voilà ce que vous étiez, certains d'entre vous, conclut-il. Mais aussi, voilà ce que Dieu a fait: vous avez été lavés, sanctifiés, justifiés! Est-ce pour vous souiller de nouveau?

Le péché mis à part, rien ne m'est défendu… mais tout peut m'asservir si je n'y prends pas garde (v. 12). «Le mal n'est pas dans les choses, mais dans l'amour pour les choses qui est dans le cœur» (J.N.D., Notes sur Luc).

Les v. 13 à 20 concernent la pureté. Qu'ils soient tout spécialement gravés dans le cœur du jeune homme chrétien, plus exposé aux tentations charnelles. Son propre corps ne lui appartient plus. Dieu l'a racheté afin d'en faire pour Christ un membre de Son corps (v. 15) et pour le Saint Esprit un temple qui doit être saint comme l'est son Hôte divin (v. 19).