La Bible

Nahum

Version Darby 21 (2020.011)
Traduction au plus près des textes originaux par John Nelson DARBY
– avec quelques modifications liées aux dernières recherches sur les manuscrits,
– avec une actualisation de l'expression française pour une meilleure compréhension.

À l'attention du lecteur
– La numérotation des chapitres et des versets ainsi que les notes et les titres de paragraphes ne font pas partie du texte inspiré. Ils ont été ajoutés pour faciliter la lecture.
– Les mots entre crochets ont été ajoutés à cause des exigences de la langue française.
– Les mots en italique et entre crochets correspondent à des passages qui ne se trouvent pas dans certains manuscrits.
– Les trois formes hébraïques du mot Dieu — Élohim, El et Éloah — sont rendues respectivement par Dieu, °Dieu et °°Dieu.

1 L'oracle sur Ninive. Livre de la vision de Nahum, l'Elkoshite.1
1 date : environ 730 av. J.-C.

L'Éternel annonce le jugement de l'Assyrien et le relèvement final d'Israël

2 C'est un °Dieu jaloux et vengeur que l'Éternel. L'Éternel est vengeur et plein de fureur. L'Éternel se venge de ses adversaires et garde sa colère contre ses ennemis.

3 L'Éternel est lent à la colère et grand en puissance, mais il ne tiendra certainement pas [le coupable] pour innocent. L'Éternel — son chemin est dans la tempête et dans l'ouragan, et les nuages sont la poussière de ses pieds.

4 Il menace la mer et la dessèche et fait tarir toutes les rivières. Basan et le Carmel dépérissent, et la fleur du Liban dépérit.

5 Les montagnes tremblent devant lui et les collines fondent. Et devant lui la terre se soulève, le monde et tous ceux qui l'habitent.

6 Qui tiendra devant son indignation et qui se dressera devant l'ardeur de sa colère ? Sa fureur se répand comme le feu et les rochers sont brisés devant lui.

7 L'Éternel est bon, un lieu fortifié au jour de la détresse, et il connaît ceux qui se réfugient en lui.

8 Mais, par une inondation débordante, il détruira entièrement son lieu1 et poursuivra ses ennemis jusque dans les ténèbres2.
1 c.-à-d. : celui de Ninive. 2 ou : les ténèbres poursuivront ses ennemis.

9 Que projetez-vous contre l'Éternel ? Il détruira entièrement. La détresse ne se lèvera pas deux fois.

10 Même s'ils sont comme des ronces entrelacées et comme ivres de leur vin, ils seront dévorés comme la paille sèche, entièrement.

11 De toi1 est sorti celui qui médite le mal contre l'Éternel, un conseiller de Bélial2.
1 c.-à-d. : de Ninive. 2 ou : de méchanceté.

12 Ainsi dit l'Éternel : « Même s'ils sont au complet et [toujours] aussi nombreux, ils seront retranchés et ne seront plus. Et si je t'ai humilié1, je ne t'humilierai plus.
1 c.-à-d. : toi, Juda.

13 Mais maintenant, je briserai son joug de dessus toi et je romprai tes liens. »

14 Or l'Éternel a donné des ordres à ton1 égard : « Tu n'auras plus de descendance qui porte ton nom. Je retrancherai de la maison de tes dieux2 l'idole sculptée et l'idole en métal fondu. Je préparerai ta tombe, car tu ne vaux pas grand-chose3. »
1 c.-à-d. : l'Assyrien, la puissance assyrienne et ses idoles. 2 ou : ton dieu. 3 littéralement : tu es léger.

2 Voici sur les montagnes les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, de celui qui annonce la paix ! Juda, célèbre tes fêtes, acquitte tes vœux ! Car le méchant1 ne passera plus par toi, il est entièrement retranché.
1 hébreu : Bélial.

Prise et destruction imminentes de Ninive

2 Celui qui détruit est monté contre toi1. Garde la forteresse, surveille le chemin, fortifie tes reins, affermis beaucoup ta puissance !
1 littéralement : ta face.

3 Car l'Éternel a ramené la gloire de Jacob comme1 la gloire d'Israël2 ; car les pillards ont pillé leurs biens et ont détruit leurs sarments.
1 selon quelques-uns : est retourné à la gloire de Jacob et à. 2 ou : a détourné l'orgueil de Jacob comme l'orgueil d'Israël.

4 Le bouclier de ses hommes forts1 est teint en rouge, les hommes de guerre sont revêtus d'écarlate. Le fer fait étinceler les chars, le jour où il se prépare, et les lances sont brandies.
1 c.-à-d. : ceux de l'Éternel (qui les envoie).

5 Les chars s'élancent avec furie dans les rues, ils se précipitent sur les places. Leur apparence est comme des torches, ils courent comme des éclairs.

6 Il1 se souvient de ses hommes puissants. Ils trébuchent dans leur marche, ils se hâtent vers la muraille et l'abri2 est préparé.
1 c.-à-d. : l'Assyrien, « le méchant » (2:1) ou « le roi » (3:18). 2 l'abri pour la défense des assiégés.

7 Les portes des fleuves sont ouvertes et le palais s'effondre.

8 Mais c'est décidé : elle1 sera mise à nu, elle sera emmenée et ses servantes gémiront comme la roucoulade des colombes, en se frappant la poitrine.
1 c.-à-d. : Ninive.

9 Or, dès le jour où elle exista, Ninive a été comme un réservoir plein d'eau. Et les voilà qui fuient ! Arrêtez ! Arrêtez ! Mais personne ne se retourne.

10 Pillez l'argent, pillez l'or ! Il n'y a pas de fin à la splendide abondance de toutes sortes d'objets précieux.

11 [Elle est] vidée et saccagée et dévastée ! Et le cœur fond, et les genoux sont tremblants, et une violente douleur est dans tous les reins, et tous les visages sont rouges d'anxiété.

12 Où est le repaire des lions et le lieu où se nourrissaient les lionceaux, où s'en allaient le lion, la lionne [et] le jeune lion, sans qi'il y ait personne pour les effrayer ?

13 Le lion déchiquetait pour les besoins de ses petits et étranglait pour ses lionnes. Et il remplissait ses tanières avec des proies et ses repaires avec des bêtes déchiquetées.

14 Voici, je suis contre toi, déclare1 l'Éternel des armées, et je réduirai tes2 chars en fumée, et l'épée dévorera tes lionceaux, et je retrancherai ta proie de la terre3. Et la voix de tes messagers ne sera plus entendue.
1 déclarer, dans le sens de la diction d'un oracle ; ici et ailleurs souvent dans les Prophètes. 2 littéralement : je brûlerai ses. 3 ou : du pays.

Les péchés de Ninive provoquent son jugement

3 Malheur à la ville de sang, toute pleine de fausseté [et] d'actes de violence ! Elle ne lâche jamais sa proie.

2 [On entend] le bruit du fouet et le fracas des roues, et le galop des chevaux, et les chars qui bondissent !

3 [On voit] le cavalier qui s'élance et la flamme de l'épée, et l'éclair de la lance, et une multitude de tués1, et des monceaux de corps morts, et des cadavres sans fin ! On trébuche sur les cadavres !
1 littéralement : transpercés.

4 À cause de la multitude des prostitutions de la prostituée attrayante, maîtresse en sortilèges, qui vend les nations par ses prostitutions et les familles par ses sortilèges,

5 voici, je suis contre toi, déclare l'Éternel des armées, et je relèverai les pans [de ton vêtement] sur ton visage et je montrerai ta nudité aux nations et ta honte aux royaumes.

6 Et je jetterai des ordures sur toi, et je te rendrai méprisable, et je te donnerai en spectacle.

7 Alors il arrivera que tous ceux qui te verront s'enfuiront loin de toi et diront : « Ninive est dévastée ! Qui la plaindra ? » D'où te rechercherai-je des consolateurs ?

8 Es-tu meilleure que No-Amon1 qui habitait sur les canaux2, avec des eaux autour d'elle ? Elle avait la mer pour rempart, la mer pour sa muraille.
1 c.-à-d. : le dieu Amon de No (Thèbes, en Égypte). 2 le mot hébreu signifie : les canaux et les bras du Nil.

9 L'Éthiopie1 et l'Égypte étaient sa force et il n'y avait aucune limite2 ; Puth et les Libyens étaient là pour l'aider3.
1 hébreu : Cush. 2 littéralement : fin. 3 littéralement : t'aider.

10 Elle aussi fut déportée et s'en alla en captivité. Ses petits enfants aussi furent écrasés aux coins de toutes les rues. Et l'on tira au sort ses notables et tous ses grands furent liés de chaînes.

11 Toi1 aussi, tu seras enivrée, tu seras cachée2 ; toi aussi, tu rechercheras un lieu fortifié devant l'ennemi.
1 c.-à-d. : Ninive. 2 ou : tu te cacheras.

12 Toutes tes forteresses sont [comme] des figuiers avec leurs premiers fruits. Si on les secoue, alors elles tombent dans la bouche de celui qui les mange.

13 Voici, ton peuple au-dedans de toi est [comme] des femmes. Les portes de ton pays s'ouvrent toutes grandes à tes ennemis, le feu dévore tes barres.

14 Puise de l'eau pour le siège, renforce tes fortifications, entre dans la glaise et piétine l'argile, répare le four à briques !

15 Là, le feu te dévorera, l'épée te détruira ; elle te dévorera comme l'yélek1. Multiplie-toi comme l'yélek, multiplie-toi comme la sauterelle !
1 yélek : espèce de sauterelle.

16 Tu as augmenté le nombre de tes marchands plus que les étoiles des cieux. L'yélek se répand, puis s'envole.

17 Tes hommes d'élite sont comme les sauterelles et tes officiers sont comme une nuée de gobs1 qui se posent2 dans les haies au frais du jour. Le soleil se lève et ils s'envolent et on ne connaît pas leur lieu. Où sont-ils ?
1 gob : espèce de sauterelle. 2 littéralement : campent.

18 Tes bergers dorment, roi d'Assyrie ! Tes hommes puissants sont couchés là, ton peuple est dispersé sur les montagnes et personne ne les rassemble.

19 Il n'y a pas de soulagement à ta blessure ; ta plaie est très grave ! Tous ceux qui entendent parler de toi frappent des mains à ton sujet. Car sur qui ta méchanceté n'est-elle pas constamment passée ?