La Bible

Habakuk

Version Darby 21 (2021.011)
Traduction au plus près des textes originaux par John Nelson DARBY
– avec quelques modifications liées aux dernières recherches sur les manuscrits,
– avec une actualisation de l'expression française pour une meilleure compréhension.

À l'attention du lecteur
– La numérotation des chapitres et des versets ainsi que les notes et les titres de paragraphes ne font pas partie du texte inspiré. Ils ont été ajoutés pour faciliter la lecture.
– Les mots entre crochets ont été ajoutés à cause des exigences de la langue française.
– Les mots en italique et entre crochets correspondent à des passages qui ne se trouvent pas dans certains manuscrits.
– Les trois formes hébraïques du mot Dieu — Élohim, El et Éloah — sont rendues respectivement par Dieu, °Dieu et °°Dieu.

1 L'oracle dont le prophète Habakuk a eu la vision.1
1 date : environ 615 av. J.-C.

Première plainte d'Habakuk

2 Jusqu'à quand, Éternel, crierai-je et tu n'entendras pas ? Je crie vers toi : « Violence ! » et tu ne sauves pas.

3 Pourquoi me fais-tu voir l'iniquité et supportes-tu la vue de1 l'oppression ? La dévastation et la violence sont devant moi, et il y a de la contestation, et la dispute s'élève.
1 littéralement : regarder attentivement.

4 C'est pourquoi la Loi reste impuissante et le droit1 ne vient jamais au jour2. Car le méchant assaille le juste ; c'est pourquoi le jugement sort perverti.
1 ou : jugement. 2 littéralement : ne sort jamais.

Réponse de l'Éternel : Invasion des Chaldéens

5 « Voyez parmi les nations, et regardez1, regardez avec stupéfaction et soyez stupéfaits ! Car je ferai pendant vos jours une œuvre que vous ne croiriez pas si on [vous] la racontait.
1 littéralement : regarder attentivement.

6 Car voici, je fais surgir les Chaldéens, la nation cruelle et emportée, qui s'étend sur la largeur de la terre pour s'emparer d'habitations qui ne lui appartiennent pas.

7 Elle est effrayante et redoutable ; c'est d'elle-même qu'elle tire son droit1 et sa suprématie.
1 ou : jugement.

8 Ses chevaux sont plus rapides que les léopards et plus agiles que les loups du soir. Et ses cavaliers s'élancent1 fièrement et ses cavaliers viennent de loin. Ils volent comme l'aigle qui se précipite pour dévorer.
1 ou : se répandent.

9 Ils viennent tous pour la violence ; leurs faces sont toutes ensemble1 tournées en avant et ils rassemblent les prisonniers comme le sable.
1 littéralement : la foule (selon d'autres : le désir) de leurs faces.

10 Et c'est ce peuple qui1 se moque des rois et les princes sont l'objet de moqueries. Lui, il fait fi de toutes les forteresses, car il amoncellera de la terre et les prendra.
1 littéralement : Et lui, il.

11 Alors, il changera de pensée1 et continuera son chemin2 et se rendra coupable. Cette puissance qu'il a est devenue son °°dieu ! »
1 littéralement : d'esprit, d'état d'âme. 2 littéralement : traversera.

Seconde plainte d'Habakuk

12 N'es-tu pas, toi, depuis les temps anciens, l'Éternel, mon Dieu, mon Saint ? Nous ne mourrons pas ! Tu l'as établi, ô Éternel, pour le jugement, et tu l'as instauré, ô Rocher, pour corriger.

13 Tu as les yeux trop purs pour voir le mal et tu ne peux pas supporter la vue de1 l'oppression. Pourquoi supportes-tu la vue de1 ceux qui agissent de façon perfide [et] gardes-tu le silence quand le méchant engloutit celui qui est plus juste que lui ?
1 littéralement : regarder attentivement.

14 Et tu rends les hommes comme les poissons de la mer, comme la bête rampante qui n'a pas de maître.

15 Il les fait tous monter avec l'hameçon ; il les tire dans son filet et les rassemble dans sa nasse. Alors il se réjouit et exulte.

16 C'est pourquoi il sacrifie à son filet et brûle de l'encens à sa nasse, parce que, par leur moyen, sa portion est abondante et sa nourriture succulente.

17 Videra-t-il pour cela son filet et égorgera-t-il toujours les nations sans épargner ?

Jugement contre les Chaldéens, sur qui pèsent cinq malheurs

2 Je me placerai en observation, et je me tiendrai sur la tour, et je veillerai pour voir ce qu'il va dire contre moi et ce que je répondrai au sujet de ce qu'on me reproche1.
1 littéralement : de mon reproche.

2 Et l'Éternel me répondit et dit : « Écris la vision et grave-la sur des tablettes afin qu'on puisse la lire couramment1.
1 littéralement : afin que coure celui qui la lit ; on pourrait aussi traduire : afin que celui qui la lit puisse courir.

3 Car la vision est encore pour un temps déterminé et elle parle de la fin et ne mentira pas. Si elle tarde, attends-la, car elle viendra sûrement, elle ne sera pas différée.

4 Voici, son âme enflée d'orgueil n'est pas droite en lui. Mais le juste vivra par sa foi. »

5 Et assurément, le vin est traitre : [cet] homme est arrogant et ne se tient pas tranquille, lui qui élargit son désir1 comme le Shéol2 et est comme la mort et ne peut pas être rassasié. Et il rassemble vers lui toutes les nations et réunit vers lui tous les peuples.
1 littéralement : sa gorge. 2 Shéol : expression très vague désignant le séjour des âmes séparées du corps.

6 Tous ceux-ci ne proféreront-ils pas contre lui un proverbe et une allégorie [et] des énigmes à son sujet ? Et ils diront : « Malheur à celui qui accumule ce qui n'est pas à lui — jusqu'à quand ? — et qui se charge d'un fardeau de dettes1 ! »
1 ou : de boue épaisse ; il y a un jeu de mots.

7 Ceux qui te mordront ne se lèveront-ils pas subitement ? Et ceux qui te tourmenteront ne se réveilleront-ils pas ? Alors tu deviendras leur proie.

8 Car toi, tu as pillé les biens de beaucoup de nations [et] tout le reste des peuples pillera tes biens, à cause du sang des hommes et de la violence [faite] au pays, à la ville et à tous ceux qui l'habitent.

9 Malheur à celui qui amasse un gain inique pour sa maison, afin de placer son nid sur les hauteurs, pour échapper à la main du malheur !

10 Tu as décidé de [couvrir de] honte ta maison, en détruisant beaucoup de peuples, et tu as péché contre ton âme.

11 Car de la muraille, la pierre crie, et de la charpente, la poutre lui répond.

12 Malheur à celui qui construit une ville avec du sang et qui établit une cité sur l'iniquité !

13 Voici, cela ne vient-il pas de l'Éternel des armées que les peuples travaillent pour du feu et que les peuplades s'épuisent en vain ?

14 Car la terre sera pleine de la connaissance de la gloire de l'Éternel, comme les eaux recouvrent [le fond de] la mer.

15 Malheur à celui qui donne à boire à son prochain — à toi qui verses ton poison1 et qui aussi enivres — afin de regarder avec plaisir sa nudité !
1 sans doute un vin particulièrement capiteux ; selon quelques-uns : ton outre ; ou : ta fureur.

16 Tu t'es rassasié de honte plus que de gloire1. Bois, toi aussi, et découvre ton incirconcision ! La coupe de la [main] droite de l'Éternel sera tournée vers toi et une très grande honte [viendra] sur ta gloire.
1 ou : au lieu de gloire ; ou : en perdant la gloire.

17 Car la violence [faite] au Liban retombera sur toi, ainsi que la destruction qui effraya les bêtes, à cause du sang des hommes et de la violence [faite] au pays1, à la ville et à tous ceux qui l'habitent.
1 ou : à la terre.

18 À quoi sert une idole sculptée, pour que l'ouvrier la sculpte ? [À quoi sert] une idole en métal fondu, enseignant le mensonge, pour que l'ouvrier qui la façonne mette sa confiance dans sa propre œuvre, en vue de faire des idoles muettes ?

19 « Malheur à celui qui dit au bois : "Réveille-toi !", à la pierre muette : "Lève-toi ! » Elle, enseignerait-elle ? Voici, elle est plaquée d'or et d'argent, et il n'y a aucun souffle au-dedans d'elle.

20 Mais l'Éternel est dans son saint Temple1. Que toute la terre fasse silence devant lui ! »
1 ou : palais.

Prière d'Habakuk et intervention de l'Éternel

3 Prière du prophète Habakuk. Sur Shiguionoth1.
1 Shiguionoth : pluriel de Shiggaïon ; mot de signification douteuse.

2 Ô Éternel, j'ai entendu ce que tu as déclaré, [et] j'ai eu peur. Éternel, fais revivre ton œuvre au milieu des années ! Fais-la connaître au milieu des années ! Dans la colère, souviens-toi de la miséricorde !

3 °°Dieu1 est venu de Théman et le Saint, du mont Paran. Sélah.
Sa magnificence couvre les cieux et sa louange remplit la terre.
1 hébreu : Éloah.

4 Et sa clarté était comme la lumière. Des rayons1 sortaient de sa main, et là se cachait sa force.
1 ou : cornes ; peut-être : des éclairs.

5 La peste marchait devant lui et une flamme ardente1 sortait sous ses pas.
1 littéralement : la fièvre.

6 Il s'est tenu là et a mesuré1 la terre, il a regardé et mis en déroute les nations.
Alors les montagnes de toujours ont été brisées en morceaux, les collines éternelles se sont affaissées. Ses voies sont éternelles.
1 ou : fait trembler.

7 J'ai vu les tentes de Cushan dans l'affliction ; les tentures du pays de Madian ont tremblé.

8 Est-ce contre les rivières que s'est enflammé l'Éternel ? Ou ta colère [a-t-elle été] contre les rivières ? Ou ta fureur [a-t-elle été] contre la mer pour que tu sois monté sur tes chevaux, [sur] tes chars de salut ?

9 Ton arc est bien mis à nu, tes serments sont les flèches de [ta] parole1. Sélah. Tu as fendu la terre par des rivières.
1 ou : les flèches [de jugement] sont le serment de [ta] parole ; membre de phrase très obscur.

10 Les montagnes t'ont vu, elles ont tremblé; des torrents d'eau sont passés, l'abîme a fait retentir sa voix ; il a levé ses mains en haut.

11 Le soleil [et] la lune se sont arrêtés dans leur demeure, à la lumière de tes flèches qui volaient, à la clarté de l'éclair de ta lance.

12 Tu as parcouru le pays avec indignation, tu as foulé aux pieds les nations avec colère.

13 Tu es sorti pour le salut de ton peuple, pour le salut de ton oint. Tu as brisé le faîte1 de la maison du méchant, la détruisant de fond en comble2. Sélah.
1 littéralement : la tête. 2 littéralement : mettant à nu les fondations jusqu'au cou.

14 Tu as transpercé avec ses [propres] flèches la tête de ses chefs1. Ils arrivaient comme une tempête pour me disperser, leur joie était comme s'ils dévoraient l'affligé en cachette.
1 selon d'autres : les chefs de ses hordes.

15 Avec tes chevaux tu as traversé la mer, le bouillonnement de grandes eaux.

16 J'ai entendu et mes entrailles1 ont tremblé. À la voix [que j'ai entendue], mes lèvres ont frémi, la carie est entrée dans mes os et j'ai tremblé là où je me trouvais. Sans bouger, [j'attends] le jour de la détresse, quand montera contre le peuple celui qui l'attaquera2.
1 littéralement : mon ventre. 2 ou : quand il montera contre le peuple qui nous attaquera.

17 Car le figuier ne fleurira pas et il n'y aura aucune récolte dans les vignes. La production de l'olivier sera décevante et les champs ne donneront pas de nourriture. Les brebis disparaîtront de l'enclos et il n'y aura plus de bœufs dans les étables.

18 Mais moi, je me réjouirai en l'Éternel, j'exulterai dans le Dieu de mon salut.

19 L'Éternel, le Seigneur, est ma force. Et il rendra mes pieds semblables à ceux des biches et me fera marcher sur mes lieux élevés. Au chef de musique. Sur Neguinoth1.
1 Neguinoth : instruments à cordes.