La Bible

Romains

Version Darby 21 (2020.011)
Traduction au plus près des textes originaux par John Nelson DARBY
– avec quelques modifications liées aux dernières recherches sur les manuscrits,
– avec une actualisation du français pour une meilleure compréhension.

À l'attention du lecteur
– La numérotation des chapitres et des versets ainsi que les notes et les titres de paragraphes ne font pas partie du texte inspiré. Ils ont été ajoutés pour faciliter la lecture.
– Les mots entre crochets ont été ajoutés à cause des exigences de la langue française.
– Les mots en italique et entre crochets correspondent à des passages qui ne se trouvent pas dans certains manuscrits.
– Le mot «Seigneur» précédé du caractère ° correspond à «l'Éternel» de l'Ancien Testament.

Salutation

1 1[De la part de] Paul, esclave du Christ Jésus, apôtre par appel2, mis à part pour l'Évangile3 de Dieu.
1 les versets 1 à 7 forment une seule phrase dans le texte original. 2 c.-à-d. : apôtre par l'appel de Dieu. 3 ou : la bonne nouvelle.

2 1([Cet évangile,] que Dieu2 avait promis auparavant par ses prophètes dans de saintes Écritures,
1 les versets 2 à 6 forment une parenthèse. 2 littéralement : il.

3 concerne son Fils — né de la descendance de David, selon la chair,

4 déterminé Fils de Dieu en puissance selon [l']Esprit1 de sainteté, par [la] résurrection des morts2 — Jésus Christ, notre Seigneur.
1 Esprit et esprit ; c.-à-d. : le Saint Esprit lui-même aussi bien que l'état de l'âme caractérisé par sa présence et sa puissance. 2 littéralement : de morts.

5 [C'est] par lui que nous avons reçu grâce et apostolat en vue de [l']obéissance de [la] foi parmi toutes les nations, pour son nom,

6 parmi lesquelles vous êtes, vous aussi, des appelés de Jésus Christ.)1
1 la parenthèse commence au verset 2.

7 À tous les bien-aimés de Dieu qui sont à Rome, saints par appel1 : Grâce et paix à vous, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ !2
1 c.-à-d. : tels par l'appel de Dieu. 2 les versets 1 à 7 forment une seule phrase dans le texte original.

Désir de Paul d'aller à Rome

8 Tout d'abord, je rends grâce à mon Dieu, par Jésus Christ, pour vous tous, parce que votre foi est proclamée dans le monde entier.

9 Car Dieu, à qui je rends un culte dans mon esprit, dans l'Évangile de son Fils, m'est témoin que je fais sans cesse mention de vous,

10 demandant toujours dans mes prières que, d'une manière ou d'une autre, il me soit enfin accordé par la volonté de Dieu d'aller vers vous.

11 Car je désire ardemment vous voir, afin de vous faire part de quelque don de grâce spirituel pour que vous soyez affermis,

12 c'est-à-dire pour que nous soyons encouragés ensemble au milieu de vous, vous et moi aussi, chacun par la foi qui est dans l'autre.

13 Or je ne veux pas que vous ignoriez, frères, que je me suis souvent proposé d'aller vers vous — et j'en ai été empêché jusqu'à présent — afin de recueillir aussi quelque fruit parmi vous, comme aussi parmi les autres nations.

14 J'ai une dette1 envers les Grecs comme envers les étrangers2, envers les sages comme envers ceux qui ne sont pas intelligents.
1 c.-à-d. : J'ai un devoir à remplir ; voir Actes 9:15 ; 22:15. 2 c.-à-d. : les étrangers à la civilisation grecque.

15 Ainsi, autant qu'il dépend de moi, je suis tout prêt à vous annoncer l'Évangile1, à vous aussi qui êtes à Rome.
1 proprement : la bonne nouvelle.

L'évangile, puissance de Dieu, révèle sa justice

16 En effet, je n'ai pas honte de l'Évangile, car il est [la] puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, d'abord du Juif, puis du Grec.

17 Car [la] justice de Dieu y est révélée par la foi [et] pour la foi1, ainsi qu'il est écrit : « Or le juste vivra par la foi. »2
1 ou : sur la base de la foi et en vue de la foi ; littéralement : à partir de foi vers foi. 2 Habakuk 2:4.

La culpabilité des nations

18 En effet, [la] colère de Dieu est révélée du ciel contre toute impiété et toute iniquité1 des hommes qui possèdent2 la vérité [tout en vivant] dans l'iniquité1.
1 iniquité, ailleurs : injustice. 2 ou : détiennent.

19 Car ce qu'on peut connaître de Dieu est manifeste parmi eux, car Dieu le leur a manifesté.

20 En effet, depuis la création du monde, ce qu'il y a d'invisible en lui — à la fois sa puissance éternelle et sa divinité — se discerne au moyen de l'intelligence, d'après les choses qui sont faites, de sorte qu'ils1 sont inexcusables.
1 c.-à-d. : les hommes.

21 Car, ayant connu Dieu, ils ne l'ont pas glorifié comme Dieu ni ne lui ont rendu grâce, mais ils se sont égarés1 dans leurs raisonnements, et leur cœur privé d'intelligence a été rempli de ténèbres.
1 littéralement : sont devenus vains.

22 Se prétendant sages, ils sont devenus fous,

23 et ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en la ressemblance d'une image d'homme corruptible, d'oiseaux, de quadrupèdes, de reptiles.

24 C'est pourquoi Dieu les a livrés, dans les convoitises de leurs cœurs, à l'impureté, de sorte qu'ils déshonorent entre eux leurs [propre] corps,

25 eux qui ont changé la vérité de Dieu en mensonge, et ont honoré et adoré la créature plutôt que celui qui l'a créée, lequel est béni éternellement1 ! Amen.
1 littéralement : pour les siècles.

26 C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes, car leurs femmes1 ont changé les relations naturelles en celles qui sont contre nature.
1 littéralement : femelles.

27 Et de même aussi, les hommes1 laissant les relations naturelles avec la femme2 se sont enflammés dans leur désir les uns pour les autres, commettant l'infamie, hommes1 avec hommes1, et recevant en eux-mêmes le juste salaire de leur égarement.
1 littéralement : mâles. 2 littéralement : femelle.

28 1Et comme ils n'ont pas jugé bon de garder la pleine connaissance de Dieu2, Dieu les a livrés à une intelligence pervertie3 pour faire des choses qui ne conviennent pas.
1 les versets 28 à 32 forment une seule phrase dans le texte original. 2 littéralement : d'avoir Dieu en pleine connaissance. 3 c.-à-d. : dénuée de tout sens moral.

29 Ils sont remplis de toute injustice, de perversité, d'avidité, de méchanceté. [Ils sont] pleins de jalousie, de meurtres, de querelles, de ruses, de mauvaises mœurs. [Ils sont] diffamateurs,

30 médisants, haïssables pour1 Dieu, insolents, hautains, vantards, ingénieux pour le mal, désobéissants à leurs parents,
1 ou : ennemis de.

31 sans intelligence, sans loyauté, sans affection naturelle, sans miséricorde.

32 [Et bien qu']ayant connu le juste décret1 de Dieu — que ceux qui commettent de telles choses méritent la mort — non seulement ils les font [eux-mêmes], mais encore ils approuvent ceux qui les commettent.2
1 c.-à-d. : ce que demande la juste volonté de Dieu ; ou : un acte juste répondant à ce qu'il exige. 2 les versets 28 à 32 forment une seule phrase dans le texte original.

Le jugement de Dieu sur les nations et sur les Juifs

2 C'est pourquoi, ô homme, qui que tu sois, tu es inexcusable, [toi] qui juges. Car, en en jugeant les autres, tu te condamnes toi-même, puisque toi qui juges tu commets les mêmes choses.

2 Or nous savons que le jugement de Dieu est selon la vérité contre ceux qui commettent de telles choses.

3 Et penses-tu, ô homme, [toi] qui juges ceux qui commettent de telles choses et qui les fais, que tu échapperas au jugement de Dieu ?

4 Ou méprises-tu les richesses de sa bonté, et de son support, et de sa patience, ne connaissant pas que la bonté de Dieu te pousse à la repentance ?

5 1Mais selon ta dureté et selon ton cœur sans repentance, tu amasses pour toi-même la colère dans le jour de la colère et de la révélation du juste jugement de Dieu.
1 les versets 5 à 11 forment une seule phrase dans le texte original.

6 [C'est lui] qui rendra à chacun selon ses œuvres :

7 la vie éternelle à ceux qui, en persévérant dans les bonnes œuvres, cherchent la gloire, et l'honneur, et l'incorruptibilité1 ;
1 incorruptibilité, non pas immortalité.

8 mais la colère et l'indignation à ceux qui, par contestation, désobéissent à la vérité et obéissent à l'iniquité1.
1 iniquité, ailleurs : injustice.

9 La détresse et l'angoisse [atteindront] toute âme d'homme qui fait le mal, d'abord du Juif, puis du Grec ;

10 mais la gloire, et l'honneur, et la paix [seront] pour tout [homme] qui fait le bien, d'abord pour le Juif, puis pour le Grec.

11 Car il n'y a pas de favoritisme devant Dieu.1
1 les versets 5 à 11 forment une seule phrase dans le texte original.

12 En effet, tous ceux qui ont péché sans loi périront aussi sans loi ; et tous ceux qui ont péché sous [la] Loi seront jugés par [la] Loi.

13 1(Car ce ne sont pas les auditeurs de la Loi qui sont justes devant Dieu, mais ce sont ceux qui accomplissent la Loi qui seront justifiés.
1 les versets 13 à 15 forment une parenthèse.

14 Car quand les gens des nations1 qui n'ont pas de loi font naturellement les choses de la Loi, ceux-là, qui n'ont pas de loi, sont une loi pour eux-mêmes.
1 ceux qui ne sont pas juifs.

15 Et ils montrent l'œuvre de la Loi, écrite1 dans leurs cœurs, leur conscience rendant en même temps témoignage et leurs pensées s'accusant entre elles ou bien se justifiant.)2
1 c'est l'œuvre qui est écrite, et non la Loi. 2 la parenthèse commence au verset 13.

16 [Ils1 seront donc jugés] le jour où Dieu jugera par le Christ Jésus les [actions] secrètes des hommes, selon mon Évangile.
1 c.-à-d. : tous ceux qui ont péché sans loi et tous ceux qui ont péché sous la Loi (verset 12).

La culpabilité des Juifs

17 Or si toi, tu portes le nom de Juif, et que tu te reposes sur la Loi, et que tu te glorifies en Dieu,

18 et que tu connaisses sa1 volonté, et que tu saches discerner les choses excellentes, étant instruit par la Loi,
1 littéralement : la.

19 et que tu sois convaincu d'être toi-même un conducteur d'aveugles, une lumière de ceux qui sont dans les ténèbres,

20 un instructeur de gens sans intelligence, un maître1 de petits enfants, ayant dans la Loi l'expression même2 de la connaissance et de la vérité
1 maître qui enseigne ; ailleurs : docteur. 2 ou : la forme.

21 — toi donc qui enseignes les autres, ne t'enseignes-tu pas toi-même ? Toi qui prêches qu'on ne doit pas voler, voles-tu ?

22 Toi qui dis qu'on ne doit pas commettre d'adultère, commets-tu l'adultère ? Toi qui as en abomination les idoles, pilles-tu les temples [d'idoles] ?

23 Toi qui te glorifies dans [la] Loi, déshonores-tu Dieu par la transgression de la Loi ?

24 Car, à cause de vous, le nom de Dieu est blasphémé parmi les nations, comme il est écrit1.
1 voir Ésaïe 52:5 et Ézéch. 36:20-23.

25 En effet, [la] circoncision est utile si tu accomplis [la] Loi ; mais si tu es transgresseur de [la] Loi, ta circoncision est devenue incirconcision.

26 Si donc l'Incirconcision1 observe les ordonnances2 de la Loi, son incirconcision ne sera-t-elle pas comptée pour circoncision ?
1 l'Incirconcision : les gens des nations, ceux qui ne sont pas juifs. 2 ce que demande la juste volonté de Dieu ; comme en 1:32.

27 Et l'Incirconcision qui est [incirconcise] par nature, lorsqu'elle accomplit la Loi, ne te jugera-t-elle pas, toi qui, ayant la lettre écrite1 et la circoncision2, es transgresseur de [la] Loi ?
1 c.-à-d. : la Loi. 2 littéralement : avec lettre écrite et circoncision.

28 Car le Juif n'est pas celui qui l'est extérieurement et la circoncision n'est pas celle qui l'est extérieurement dans la chair.

29 Mais le Juif est celui qui l'est intérieurement et la circoncision est du cœur, en esprit, non selon la lettre écrite1. Et la louange que reçoit ce Juif2 ne vient pas des hommes, mais de Dieu.
1 c.-à-d. : la Loi. 2 littéralement : de lui.

La supériorité du Juif et le juste jugement de Dieu à son égard

3 Quelle est donc la supériorité du Juif, ou quel est le bénéfice de la circoncision ?

2 [Ils sont] grands de toute manière, et d'abord en ce que les oracles1 de Dieu leur ont été confiés.
1 littéralement : paroles.

3 Que dire alors ? Si quelques-uns n'ont pas cru, leur incrédulité annulera-t-elle la fidélité de Dieu ?

4 Certainement pas ! Mais que Dieu soit [reconnu pour] vrai et tout homme menteur, selon ce qui est écrit : « Afin que tu sois justifié dans tes paroles et que tu triomphes quand tu es jugé. »1
1 Psaume 51:6.

5 Mais si notre injustice met en évidence la justice de Dieu, que dirons-nous ? Dieu est-il injuste quand il donne cours à la colère ? (Je parle à la manière de l'homme.)

6 Certainement pas ! Autrement, comment Dieu jugera-t-il le monde ?

7 Mais si par mon mensonge la vérité de Dieu a surabondé pour sa gloire, pourquoi, moi aussi, suis-je encore jugé comme pécheur ?

8 Et pourquoi ne pas dire, comme certains calomniateurs prétendent que nous le disons : « Faisons le mal afin qu'arrive le bien ! » ? Pour ceux-là, le jugement est juste1.
1 c.-à-d. : ils méritent une juste condamnation.

Les juifs et les gens des nations sont convaincus de péché par la Loi

9 Que dire alors ? Sommes-nous supérieurs [aux autres]1 ? Pas du tout ! Car nous venons d'accuser aussi bien [les] Juifs que [les] Grecs d'être tous sous [le] péché,
1 ou : Nous défendons-nous ?

10 selon qu'il est écrit : « Il n'y a pas de juste, pas même un seul ;

11 il n'y a personne qui ait de l'intelligence, il n'y a personne qui recherche Dieu ;

12 ils se sont tous détournés, ils se sont tous ensemble rendus inutiles ; il n'y en a aucun qui exerce la bonté, [il n'y en a] pas même un seul »1 ;
1 Psaume 14:1-3.

13 « leur gorge est une tombe ouverte ; ils se servent de leurs langues pour tromper »1 ; « il y a du venin de vipère sous leurs lèvres »2 ;
1 Psaume 5:10. 2 Psaume 140:4.

14 « et leur bouche est pleine de malédictions et d'amertume »1 ;
1 Psaume 10:7.

15 « leurs pieds sont rapides pour verser le sang ;

16 la destruction et le malheur sont sur leur chemin,

17 et ils n'ont pas connu le chemin de la paix »1 ;
1 Ésaïe 59:7-8.

18 « il n'y a pas de crainte de Dieu devant leurs yeux. »1
1 Psaume 36:2.

19 Or nous savons que tout ce que dit la Loi, elle le dit à ceux qui sont sous la Loi, afin que toute bouche soit fermée et que tout le monde soit coupable devant Dieu.

20 C'est pourquoi personne1 ne sera justifié devant lui par des œuvres de loi, car par [la] Loi [vient] la pleine connaissance du péché.
1 littéralement : aucune chair.

La justice de Dieu et la justification du pécheur

21 1Mais maintenant, sans loi2, [la] justice de Dieu — attestée par la Loi et [par] les Prophètes — a été manifestée,
1 les versets 21 à 26 forment une seule phrase dans le texte original. 2 c.-à-d. : indépendamment d'une loi.

22 [la] justice de Dieu par [la] foi en1 Jésus Christ pour tous2 ceux qui croient. Car il n'y a pas de différence,
1 littéralement : de ; voir Gal. 2:20. 2 plusieurs manuscrits ajoutent : et sur tous.

23 parce que tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.

24 [Mais] ceux qui croient1 sont justifiés gratuitement par sa grâce, par [le moyen de] la rédemption qui est dans le Christ Jésus.
1 littéralement : ils.

25 [C'est] lui que Dieu a présenté comme moyen d'expiation1, par la foi en son sang, afin de montrer sa justice à l'égard du support des péchés commis auparavant
1 ou : comme propitiatoire.

26 au temps de la patience de Dieu, afin de montrer [aussi] sa justice dans le temps présent, de sorte qu'il est juste et qu'il justifie celui qui relève de la foi en1 Jésus.2
1 littéralement : qui est de la foi de. 2 les versets 21 à 26 forment une seule phrase dans le texte original.

La justification par la foi

27 Où est donc la vantardise ? Elle a été exclue. Par quelle loi ? Celle des œuvres ? Non, mais par la loi de la foi.

28 Car nous concluons que l'homme est justifié par [la] foi, sans les œuvres de la Loi.

29 [Dieu] est-il seulement le Dieu des Juifs ? Ne l'est-il pas aussi des nations ? Oui, [il l'est] aussi des nations,

30 puisque c'est un seul Dieu qui justifiera la Circoncision1 par [la] foi et l'Incirconcision2 par la foi.
1 la Circoncision : le peuple juif. 2 l'Incirconcision : les gens des nations, ceux qui ne sont pas juifs.

31 Annulons-nous donc [la] Loi par la foi ? Certainement pas ! Au contraire, nous confirmons [la] Loi.

Abraham, justifié par la foi, est le père de tous les croyants

4 Que dirons-nous donc d'Abraham, notre père1 selon la chair ? Qu'a-t-il trouvé ?
1 plusieurs manuscrits portent : ancêtre.

2 Car si Abraham a été justifié par les œuvres, il a de quoi se glorifier, mais non devant Dieu.

3 Car que dit l'Écriture ? « Et Abraham crut Dieu et cela lui fut compté comme1 justice. »2
1 littéralement : en vue de la. 2 Gen. 15:6.

4 Or à celui qui fait des œuvres, le salaire n'est pas compté comme une grâce, mais comme un dû.

5 Mais à celui qui ne fait pas des œuvres, mais qui croit en Celui qui justifie l'impie, sa foi [lui] est comptée comme1 justice.
1 littéralement : en vue de la.

6 C'est ainsi que David aussi exprime le bonheur de l'homme à qui Dieu compte la justice sans œuvres :

7 « Bienheureux ceux dont les iniquités1 ont été pardonnées et dont les péchés ont été couverts ;
1 iniquité : marche sans loi, sans frein ; comme en Matt. 7:23.

8 bienheureux l'homme à qui le °Seigneur ne compte absolument pas le péché. »1
1 Psaume 32:1-2.

9 Ce bonheur [est-il] donc pour la Circoncision ou aussi pour l'Incirconcision ? Car nous disons que la foi fut comptée à Abraham comme1 justice.
1 littéralement : en vue de la.

10 Comment donc lui fut-elle comptée ? Quand il était dans la circoncision ou dans l'incirconcision ? [Il n'était] pas dans la circoncision, mais dans l'incirconcision.

11 Et il reçut le signe de la circoncision, comme sceau de la justice [obtenue] par la foi, alors qu'[il était] dans l'incirconcision. [C'est] afin qu'il soit le père de tous ceux qui croient, étant dans l'incirconcision, afin que la justice leur soit [aussi] comptée.

12 Et [c'est aussi] afin qu'il soit le père de la circoncision1, non seulement pour ceux qui sont de la Circoncision, mais aussi pour ceux qui marchent sur les traces de la foi qu'a eue notre père Abraham, [quand il était] dans l'incirconcision.
1 c.-à-d. : celui en qui, le premier, la vraie séparation à Dieu et pour Dieu a été publiquement établie.

13 Car ce n'est pas par [la] Loi que la promesse d'être héritier du monde [a été faite] à Abraham ou à sa descendance, mais par [la] justice de [la] foi.

14 Car si c'est sur la base de [la] Loi qu'on devient héritier, la foi est vidée [de son sens] et la promesse annulée.

15 Car [la] Loi produit la colère, mais là où il n'y a pas de loi, il n'y a pas non plus de transgression.

16 Pour cette raison, [c'est] par [la] foi [qu'on devient héritier], afin que [ce soit] selon [la] grâce, pour que la promesse soit assurée à toute la descendance, non seulement à celle qui relève1 de la Loi, mais aussi à celle qui relève1 de la foi d'Abraham. [C'est lui] qui est le père de nous tous,
1 littéralement : est.

17 ainsi qu'il est écrit : « Je t'ai établi père de beaucoup de nations. »1 [Il est notre père] devant le Dieu qu'il a cru, qui fait vivre les morts et appelle les choses qui ne sont pas comme si elles étaient.
1 Gen. 17:5.

18 Au-delà de [toute] espérance, il crut avec espérance pour devenir le père de beaucoup de nations, selon ce qui a été dit : « Ainsi sera ta descendance. »1
1 Gen. 15:5.

19 Et n'étant pas faible dans la foi, il n'eut pas égard à son propre corps [déjà] marqué par la mort — étant âgé d'environ 100 ans — ni à l'état de mort du ventre1 de Sara.
1 littéralement : de l'utérus.

20 Et il ne mit pas en doute par incrédulité la promesse de Dieu, mais il fut fortifié dans1 la foi, ayant donné gloire à Dieu
1 ou : par.

21 et ayant été pleinement persuadé que ce qu'il a promis, il est puissant aussi pour l'accomplir.

22 C'est pourquoi [aussi,] cela lui a été compté comme justice.

23 Or ce n'est pas pour lui seul qu'il a été écrit que cela lui a été compté,

24 mais aussi pour nous, à qui il sera compté, à nous qui croyons en Celui qui a ressuscité d'entre les morts Jésus notre Seigneur,

25 lui qui a été livré pour nos fautes et a été ressuscité pour notre justification.

Les fruits de la justification par la foi

5 Ayant donc été justifiés par la foi, nous avons la paix avec1 Dieu par notre Seigneur Jésus Christ,
1 littéralement : envers, quant à.

2 par qui nous avons aussi trouvé1 accès [par la foi] à cette grâce dans laquelle nous sommes établis, et nous nous glorifions dans l'espérance de la gloire de Dieu.
1 c.-à-d. : nous avons obtenu et nous possédons.

3 Et non seulement [cela], mais nous nous glorifions aussi dans les détresses, sachant que la détresse produit la persévérance,

4 et la persévérance l'expérience, et l'expérience l'espérance.

5 Et l'espérance ne rend pas honteux, parce que l'amour de Dieu est versé dans nos cœurs par l'Esprit Saint qui nous a été donné.

6 Car Christ, alors que nous étions encore sans force, au temps convenable, est mort pour des impies.

7 En effet, c'est à peine si quelqu'un voudrait mourir pour un juste, car, pour l'homme de bien, peut-être quelqu'un consentirait1 même à mourir.
1 ou : aurait le courage.

8 Mais Dieu met en évidence1 son amour envers nous en ce que, lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous.
1 ou : prouve.

9 À plus forte raison donc, ayant été maintenant justifiés par son sang, serons-nous sauvés de la colère par lui.

10 Car si, étant ennemis, nous avons été réconciliés avec Dieu par la mort de son Fils, à plus forte raison, ayant été réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie.

11 Et non seulement [cela], mais aussi nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus Christ, par qui maintenant nous avons obtenu1 la réconciliation.
1 littéralement : reçu.

Deux familles : celle d'Adam qui a péché et celle de Jésus Christ, objet de sa grâce.

12 C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché1 est entré dans le monde et par le péché la mort, et qu'ainsi, la mort est passée à tous les hommes du fait que tous ont péché…
1 après avoir traité, jusque-là, des péchés commis, l'épître traite maintenant du péché (du verset 12 au chapitre 8 inclus).

13 1(Car jusqu'à [la] Loi, [le] péché était dans le monde, mais [le] péché n'est pas mis en compte quand il n'y a pas de loi.
1 les versets 13 à 17 forment une parenthèse.

14 Mais la mort régna depuis Adam jusqu'à Moïse, même sur ceux qui n'avaient pas péché par une transgression semblable à celle d'Adam1, lequel est la figure de celui qui devait venir.
1 littéralement : selon la ressemblance de la transgression d'Adam ; comparer avec Osée 6:7.

15 Mais il n'en est pas1 du don de grâce comme de la faute. Car si par la faute d'un seul, beaucoup2 sont morts, à plus forte raison la grâce de Dieu et le don en grâce — celui d'un seul homme, Jésus Christ — ont-ils abondé pour beaucoup2.
1 ou : n'en est-il pas. 2 c.-à-d. : le grand nombre, en contraste avec la personne en question.

16 Et il n'en est pas1 du don comme [de ce qui est arrivé] par un seul qui a péché. Car le jugement à partir d'un seul aboutit à la condamnation, mais le don de grâce, à la suite de nombreuses fautes, aboutit à la justification2.
1 ou : n'en est-il pas. 2 justification, ici : justice judiciaire.

17 Car si, par la faute d'un seul, la mort a régné par un seul, à plus forte raison ceux qui reçoivent l'abondance de la grâce et du don de la justice régneront-ils dans la vie par un seul, Jésus Christ.)1
1 la parenthèse commence au verset 13.

18 Ainsi donc, comme par une seule faute la condamnation s'étend à tous les hommes, de même aussi, par une seule justice1, la justification qui donne la vie2 s'étend à tous les hommes.
1 ici, il s'agit de la justice qui subsiste, qui est accomplie et qui répond à la seule faute. 2 littéralement : justification de vie.

19 Car comme par la désobéissance d'un seul homme, beaucoup1 ont été constitués pécheurs, de même aussi, par l'obéissance d'un seul, beaucoup1 seront constitués justes.
1 c.-à-d. : le grand nombre, en contraste avec la personne en question.

20 Or [la] Loi est intervenue afin que la faute abonde. Mais là où le péché abondait, la grâce a surabondé,

21 afin que, comme le péché a régné par la mort, de même aussi la grâce règne par [la] justice, pour [la] vie éternelle, par Jésus Christ notre Seigneur.

Le croyant est mort avec Christ pour vivre une nouvelle vie

6 Que dirons-nous donc ? Allons-nous persévérer dans le péché afin que la grâce abonde ?

2 Certainement pas ! Nous qui sommes morts au péché, comment vivrons-nous encore dans le péché1 ?
1 littéralement : en lui.

3 Ou bien ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés pour le Christ Jésus, nous avons été baptisés pour sa mort ?

4 Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême, pour la mort, afin que, comme Christ a été ressuscité d'entre les morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie.

5 Car si nous avons été identifiés1 avec lui dans la ressemblance de sa mort, nous le serons donc aussi [dans la ressemblance] de [sa] résurrection,
1 littéralement : étroitement uni.

6 sachant ceci, que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché soit rendu inactif, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché.

7 Car celui qui est mort est justifié du péché1.
1 justifié du péché, non pas des péchés.

8 Or si nous sommes morts avec Christ, nous croyons que nous vivrons aussi avec lui,

9 sachant que Christ, ayant été ressuscité d'entre les morts, ne meurt plus ; la mort ne domine plus sur lui.

10 Car en ce qu'il est mort, il est mort une fois pour toutes au péché ; mais en ce qu'il vit, il vit pour1 Dieu.
1 littéralement : à.

11 De même vous aussi, tenez-vous vous-mêmes comme morts au péché, mais comme vivants pour1 Dieu dans le Christ Jésus.
1 littéralement : à.

Exhortations au sujet de notre corps mortel

12 Que le péché ne règne donc pas dans votre corps mortel pour que vous obéissiez aux convoitises de celui-ci.

13 Et ne livrez pas vos membres au péché comme instruments d'iniquité1, mais livrez-vous vous-mêmes à Dieu comme d'entre les morts étant [faits] vivants, et vos membres à Dieu comme instruments de justice.
1 iniquité, ailleurs : injustice.

14 Car le péché ne dominera pas sur vous, parce que vous n'êtes pas sous [la] Loi, mais sous [la] grâce.

Le croyant passe de l'esclavage du péché à l'esclavage de la justice

15 Que dire alors ? Allons-nous pécher parce que nous ne sommes pas sous [la] Loi mais sous [la] grâce ? Certainement pas !

16 Ne savez-vous pas qu'à quiconque vous vous livrez vous-mêmes comme esclaves pour obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché pour [la] mort, soit de l'obéissance pour [la] justice ?

17 Or grâce [soit rendue] à Dieu de ce qu'après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de cœur au modèle d'enseignement dans lequel vous avez été instruits.

18 Mais ayant été affranchis du péché, vous êtes devenus esclaves de la justice.

19 Je parle à la façon des hommes, à cause de la faiblesse de votre chair. Car de même que vous avez livré vos membres comme esclaves à l'impureté et à l'iniquité1 pour l'iniquité1, ainsi, livrez maintenant vos membres comme esclaves à la justice pour la sainteté.
1 iniquité : état ou marche sans loi, sans frein.

20 Car lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice.

21 Quel fruit aviez-vous donc alors des choses dont maintenant vous avez honte ? Car la fin de ces choses, c'est la mort.

22 Mais maintenant, ayant été affranchis du péché et étant devenus esclaves de Dieu, vous avez votre fruit dans la sainteté et pour aboutissement la vie éternelle.

23 Car le salaire du péché, c'est la mort, mais le don de grâce de Dieu, c'est la vie éternelle dans le Christ Jésus, notre Seigneur.

Le croyant est mort à la Loi

7 Ou bien ignorez-vous, frères — car je parle à des gens qui savent [ce qu'est] une loi — que la loi a autorité sur l'homme aussi longtemps qu'il vit ?

2 Car la femme mariée est liée par [la] loi à son mari1 tant qu'il vit. Mais si le mari1 meurt, elle est dégagée2 de la loi qui la liait au mari3.
1 littéralement : l'homme. 2 ou : libérée. 3 littéralement : de la loi de l'homme.

3 Ainsi donc, du vivant du mari1, elle sera appelée adultère si elle est à un autre homme. Mais si le mari1 meurt, elle est libérée de la loi, de sorte qu'elle n'est pas adultère en étant à un autre homme.
1 littéralement : l'homme.

4 C'est pourquoi, mes frères, vous aussi, vous avez été mis à mort à la Loi par le corps du Christ, pour être à un autre, à celui qui est ressuscité d'entre les morts, afin que nous portions du fruit pour Dieu.

5 Car, quand nous étions dans la chair, les passions des péchés, [mises en évidence] par la Loi, agissaient dans nos membres pour porter du fruit pour la mort.

6 Mais maintenant, nous avons été dégagés1 de la Loi, étant morts à ce qui nous retenait [prisonniers], afin que nous servions2 sous le régime nouveau de l'Esprit3, et non sous le régime ancien de la lettre écrite4.
1 ou : libérés. 2 servir, ici : être esclave, servir comme tel ; comme en 7:25. 3 littéralement : en nouveauté d'Esprit. 4 littéralement : en ancienneté de lettre écrite.

7 Que dirons-nous donc ? La Loi est-elle péché ? Certainement pas ! Mais je n'aurais pas connu le péché si ce n'avait pas été par [la] Loi. Et en effet, je n'aurais pas eu conscience de la convoitise si la Loi n'avait pas dit : « Tu ne convoiteras pas. »1
1 Exode 20:17.

8 Mais le péché, ayant trouvé une occasion par le commandement, a produit en moi toutes sortes de convoitises, car sans [la] loi [le] péché est mort.

9 Or moi, étant autrefois sans loi, je vivais ; mais le commandement étant venu, le péché a repris vie,

10 et moi, je suis mort. Et le commandement qui [devait conduire] à la vie, s'est trouvé lui-même me [conduire] à la mort.

11 Car le péché, ayant trouvé une occasion par le commandement, me séduisit et par lui me fit mourir.

Conflit entre la Loi et le péché dans l'homme

12 Ainsi donc, la Loi est sainte, et le commandement est saint, et juste, et bon.

13 Ce qui est bon est-il donc devenu pour moi [la] mort ? Certainement pas ! Mais le péché, afin qu'il soit manifesté comme péché, a produit pour moi la mort par ce qui est bon, afin que le péché devienne, par le commandement, excessivement pécheur1.
1 le péché est personnifié ; ici et au chapitre 8.

14 Car nous savons que la Loi est spirituelle, mais moi, je suis charnel1, vendu au péché2.
1 ailleurs : de chair. 2 littéralement : vendu sous le péché.

15 En effet, ce que j'accomplis, je ne le reconnais pas ; car ce n'est pas ce que je veux que j'accomplis, mais ce que je déteste, je le fais.

16 Or si ce que je ne veux pas, je le fais, j'approuve la Loi, [reconnaissant] qu'elle est bonne.

17 Or maintenant, ce n'est plus moi qui accomplis cela, mais c'est le péché qui habite en moi.

18 En effet, je sais qu'en moi, c'est-à-dire dans ma chair, il n'habite pas de bien. Car le fait de vouloir est présent en moi, mais pas le fait d'accomplir le bien.

19 En effet, le bien que je veux, je ne le fais pas, mais le mal que je ne veux pas, je l'accomplis.

20 Or si ce que je ne veux pas, [moi,] je le fais, ce n'est plus moi qui l'accomplis, mais c'est le péché qui habite en moi.

21 Je trouve donc cette loi pour moi qui veux faire le bien, [c'est] que le mal est présent en moi.

22 Car je prends plaisir à la loi de Dieu selon l'homme intérieur,

23 mais je vois dans mes membres une autre loi qui combat contre la loi de mon intelligence et qui me rend prisonnier de la loi du péché qui existe dans mes membres.

24 Misérable homme que je suis, qui me délivrera de ce corps de mort1 ?
1 littéralement : du corps de cette mort.

25 Je rends grâce à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur. Ainsi donc, moi-même, par mon intelligence je sers1 la loi de Dieu, mais par la chair, [je sers1] la loi du péché.
1 servir, ici : être esclave, servir comme tel ; comme en 7:6.

Le chrétien est affranchi de la loi du péché et vit selon l'Esprit

8 Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont dans le Christ Jésus.

2 Car la loi de l'Esprit de vie dans le Christ Jésus, t'a1 affranchi de la loi du péché et de la mort.
1 plusieurs manuscrits portent : m'a.

3 En effet, ce qui était impossible à la Loi — parce que la chair la rendait sans force1 — Dieu, ayant envoyé son propre Fils en ressemblance de chair de péché et pour [le] péché, a condamné le péché dans la chair,
1 littéralement : en ce qu'elle était faible par la chair.

4 afin que la juste exigence de la Loi soit accomplie en nous qui marchons non selon [la] chair, mais selon [l']Esprit.

5 Car ceux qui vivent1 selon [la] chair ont leurs pensées aux choses de la chair, mais ceux [qui vivent] selon [l']Esprit [ont leurs pensées] aux choses de l'Esprit.
1 littéralement : sont.

6 En effet, la pensée de la chair [c'est la] mort, mais la pensée de l'Esprit, [c'est la] vie et [la] paix.

7 Car la pensée de la chair est inimitié contre Dieu, car elle ne se soumet pas à la loi de Dieu, car elle ne le peut même pas.

8 Et ceux qui sont dans la chair ne peuvent pas plaire à Dieu.

9 Or vous n'êtes pas dans [la] chair, mais dans [l']Esprit1, si du moins [l']Esprit de Dieu habite en vous. Mais si quelqu'un n'a pas [l']Esprit de Christ, celui-là n'est pas de lui2.
1 l'Esprit lui-même et l'état du croyant sont souvent trop intimement liés dans ces versets 1 à 11 pour faire la différence entre Esprit et esprit, et les séparer l'un de l'autre ; voir aussi le verset 15 et la note en 1:4. 2 ou : à lui.

10 Mais si Christ est en vous, le corps est [bien] mort à cause du péché, mais l'Esprit est vie à cause de [la] justice.

11 Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité [le] Christ d'entre les morts vivifiera aussi vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.

12 Ainsi donc, frères, nous avons une dette, [mais] pas envers la chair pour vivre selon [la] chair.

13 Car si vous vivez selon [la] chair, vous mourrez ; mais si par [l']Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez.

14 En effet, tous ceux qui sont conduits par [l']Esprit de Dieu, ceux-là sont fils de Dieu.

15 Car vous n'avez pas reçu un esprit d'esclavage pour être de nouveau dans la crainte, mais vous avez reçu un esprit1 d'adoption filiale2, par lequel nous crions : « Abba3, Père ! »
1 ou : [l']Esprit. 2 « adoption filiale » désigne l'acte d'adoption et le statut de fils à part entière qui en résulte. 3 Abba : mot araméen que l'on traduit par Père, avec cependant une nuance de tendresse.

16 L'Esprit lui-même rend témoignage avec notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.

17 Et si [nous sommes] enfants, [nous sommes] aussi héritiers — héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ — si du moins nous souffrons avec lui, afin que nous soyons aussi glorifiés avec lui.

Les souffrances présentes et la gloire à venir des enfants de Dieu

18 J'estime, en effet, que les souffrances du temps présent ne sont pas dignes [d'être comparées] avec la gloire à venir qui doit nous être révélée1.
1 ou : qui doit être révélée pour nous ; ou : à notre profit.

19 Car la création attend, d'une vive attente1, la révélation des fils de Dieu.
1 littéralement : la vive (ou : constante) attente de la création attend.

20 En effet, la création a été soumise à la vanité — non de son [propre] gré, mais à cause de celui qui l'y a soumise — avec l'espérance

21 que la création elle-même sera aussi libérée de l'esclavage de la corruption, pour [jouir de] la liberté de la gloire des enfants de Dieu.

22 Car nous savons que la création tout entière gémit et souffre les douleurs de l'accouchement, jusqu'à maintenant.

23 Et non seulement [elle], mais nous-mêmes aussi qui avons les prémices de l'Esprit, nous gémissons en nous-mêmes, attendant l'adoption filiale1, la délivrance2 de notre corps.
1 adoption filiale : désigne l'acte d'adoption et le statut de fils à part entière qui en résulte. 2 avec l'idée qu'un prix a été payé ; ailleurs : rédemption.

24 Car nous avons été sauvés en espérance. Or une espérance que l'on voit n'est plus une l'espérance ; car qui espèrerait ce qu'il voit ?

25 Mais si ce que nous ne voyons pas, nous l'espérons, nous l'attendons avec persévérance.

26 Et de même aussi, l'Esprit nous vient en aide dans notre faiblesse. Car nous ne savons pas ce qu'il faut demander comme il convient, mais l'Esprit lui-même intercède par des soupirs inexprimables.

27 Et celui qui sonde les cœurs sait quelle est la pensée de l'Esprit, car c'est selon Dieu qu'il intercède pour les saints.

28 Mais nous savons1 que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon [son] dessein.
1 « nous savons » se rattache au « nous ne savons pas » du verset 26.

29 Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être conformes à l'image de son Fils, pour qu'il soit premier-né parmi beaucoup de frères.

30 Et ceux qu'il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu'il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu'il a justifiés, il les a aussi glorifiés.

« Rien ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu »

31 Que dirons-nous donc à l'égard de ces choses ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

32 Lui qui n'a pas épargné son propre Fils, mais qui l'a livré pour nous tous, comment, par grâce, ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui1 ?
1 c.-à-d. : son Fils.

33 Qui intentera une accusation contre des élus de Dieu ? — C'est Dieu qui justifie ;

34 qui est celui qui condamne ? — C'est [le] Christ [Jésus] qui est mort, bien plus, qui est aussi ressuscité, qui est aussi à la droite de Dieu, qui intercède aussi pour nous.

35 Qui nous séparera de l'amour du Christ ? Détresse, ou angoisse, ou persécution, ou famine, ou dénuement, ou péril, ou épée ?

36 — comme il est écrit : « À cause de toi, nous sommes mis à mort tout le jour ; nous avons été considérés comme des brebis [destinées] à l'abattoir. »1
1 Psaume 44:23.

37 Mais dans toutes ces choses, nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés.

38 Car je suis assuré que ni mort, ni vie, ni anges, ni seigneuries, ni choses présentes, ni choses à venir, ni puissances,

39 ni hauteur, ni profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu qui est dans le Christ Jésus, notre Seigneur.

Israël, la Loi et les promesses de Dieu sous le régime de la grâce

9 1Je dis la vérité en Christ, je ne mens pas ; ma conscience me rend témoignage par l'Esprit Saint
1 les versets 1 à 5 forment une seule phrase dans le texte original.

2 que j'ai une grande tristesse et une douleur continuelle dans mon cœur.

3 Car je souhaiterais être moi-même anathème1, séparé2 du Christ pour mes frères, mes parents selon la chair,
1 c.-à-d. : être maudit. 2 littéralement : loin.

4 qui sont Israélites. [C'est] à eux qu'[appartiennent] l'adoption filiale1, et la gloire, et les alliances, et le don de la Loi2, et le culte, et les promesses.
1 « adoption filiale » désigne l'acte d'adoption et le statut de fils à part entière qui en résulte. 2 c.-à-d. : le privilège d'avoir reçu la Loi.

5 Ils ont les pères et c'est d'eux que, selon la chair, est [issu] le Christ qui est, au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement1 ! Amen.2
1 littéralement : pour les siècles. 2 les versets 1 à 5 forment une seule phrase dans le texte original.

6 Cependant, ce n'est pas que la parole de Dieu soit devenue caduque1, car tous ceux qui sont [issus] d'Israël ne sont pas Israël.
1 littéralement : soit tombée.

7 De même, tout en étant [la] descendance d'Abraham, ils ne sont pas tous enfants. Mais [il est écrit] : « En Isaac te sera appelée [une] descendance. »1
1 Gen. 21:12.

8 Cela signifie que ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, mais que ce sont les enfants de la promesse qui sont comptés pour descendance.

9 Car cette parole est [une parole] de promesse : « À cette même époque, je reviendrai et Sara aura un fils. »1
1 voir Gen. 18:10.

10 Et non seulement [cela], mais aussi quant à Rebecca, lorsqu'elle conçut d'un seul [homme], d'Isaac, notre père

11 (car les enfants n'étaient pas encore nés et n'avaient rien fait de bien ou de mal, afin que le dessein de Dieu selon l'élection subsiste,

12 [ne dépendant] pas des œuvres, mais de celui qui appelle) il lui fut dit : « Le plus grand sera asservi au plus petit »1.
1 Gen. 25:23.

13 De même, il est écrit : « J'ai aimé Jacob, mais j'ai haï Ésaü. »1
1 Mal. 1:2-3.

La souveraineté de Dieu

14 Que dirons-nous donc ? Y a-t-il de l'injustice de la part de Dieu ? Certainement pas !

15 Car il dit à Moïse : « Je ferai miséricorde à qui je fais miséricorde, et j'aurai compassion de qui j'ai compassion. »1
1 Exode 33:19.

16 Ainsi donc, [cela dépend] ni de celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde.

17 Car l'Écriture dit au Pharaon : « C'est pour cela même que je t'ai suscité d'entre [les hommes], pour montrer en toi ma puissance et pour que mon nom soit proclamé sur toute la terre. »1
1 Exode 9:16.

18 Ainsi donc, il fait miséricorde à qui il veut et il endurcit qui il veut.

19 Tu me diras donc : « Pourquoi fait-il encore des reproches ? Car qui est-ce qui a résisté à sa volonté ? »

20 Mais plutôt toi, ô homme, qui es-tu pour entrer en contestation avec Dieu ? L'objet façonné dira-t-il à celui qui l'a façonné : « Pourquoi m'as-tu fait ainsi ? »

21 Ou bien le potier n'a-t-il pas pouvoir sur l'argile pour faire de la même pâte un vase pour l'honneur1 et un autre pour le déshonneur2 ?
1 c.-à-d. : pour un usage honorable, noble. 2 c.-à-d. : pour un usage vil ou ordinaire.

22 1Et [que dire] si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère tout préparés pour la destruction ?
1 les versets 22 à 26 forment une seule phrase dans le texte original.

23 Et [que dire] s'il a voulu faire connaître les richesses de sa gloire dans des vases de miséricorde qu'il a d'avance préparés pour la gloire ?

24 [C'est bien] nous qu'il a aussi appelés, non seulement d'entre les Juifs, mais aussi d'entre les nations.

25 C'est aussi ce qu'il dit dans Osée : « J'appellerai "Mon peuple" celui qui n'était pas mon peuple, et "Bien-Aimée" celle qui n'était pas la bien-aimée »1 ;
1 voir Osée 2:25.

26 « et il arrivera, dans le lieu où il leur a été dit : "Vous n'êtes pas mon peuple", que là ils seront appelés fils du Dieu vivant. »1
1 Osée 2:1 ; les versets 22 à 26 forment une seule phrase dans le texte original.

27 Mais Ésaïe s'écrie au sujet d'Israël : « Même si le nombre des fils d'Israël était comme le sable de la mer, [seul] le restant sera sauvé.

28 Car le °Seigneur exécutera entièrement et rapidement1 sa parole sur la terre. »2
1 littéralement : achèvera et abrègera. 2 Ésaïe 10:22-23.

29 Et c'est ce qu'Ésaïe a dit auparavant : « Si le °Seigneur Sabaoth1 ne nous avait pas laissé une descendance, nous serions devenus comme Sodome et nous aurions été semblables à Gomorrhe. »2
1 °Seigneur Sabaoth, autrement dit : Jéhovah des armées ; ou : l'Éternel des armées. 2 Ésaïe 1:9.

Le salut des nations et l'erreur d'Israël

30 Que dirons-nous donc ? Les nations qui ne poursuivaient pas [la] justice ont obtenu [la] justice, [la] justice qui est par [la] foi ;

31 mais Israël, poursuivant une loi de justice, n'est pas parvenu à [cette] loi.

32 Pourquoi ? Parce que ce n'a pas été par la foi, mais comme par les œuvres. Ils ont trébuché contre la pierre d'achoppement,

33 comme il est écrit : « Voici, je mets dans Sion une pierre d'achoppement et un rocher qui cause la chute » ; et : « celui qui croit en lui ne sera pas confus. »1
1 Ésaïe 8:14 ; 28:16 ; citations d'après la version grecque des Septante, comme aussi en 10:11 et souvent ailleurs.

Les juifs ont rejeté la justice qui est par la foi

10 Frères, le souhait1 de mon cœur et la supplication [que j'adresse] à Dieu pour eux, c'est qu'ils soient sauvés.
1 littéralement : le bon plaisir.

2 Car je leur rends témoignage qu'ils ont du zèle pour Dieu, mais non selon la vraie1 connaissance.
1 littéralement : pleine.

3 Car, ignorant la justice de Dieu et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu.

4 En effet, Christ est [la] fin de [la] Loi pour justice à quiconque croit.

5 Car Moïse décrit [ainsi] la justice qui vient de la Loi : « L'homme qui aura fait ces choses vivra par elles1. »2
1 c.-à-d. : en elles, en vertu de celles-ci. 2 Lév. 18:5.

6 Mais la justice par la foi parle ainsi : « Ne dis pas dans ton cœur : "Qui montera au ciel ?", ce serait en faire descendre Christ ;

7 ou : "Qui descendra dans l'abîme ?", ce serait faire remonter Christ d'entre les morts. »

8 Mais que dit-elle ? « La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur »1, c'est-à-dire la parole de la foi, [celle] que nous prêchons.
1 Deut. 30:12-14.

9 En effet, si de ta bouche tu reconnais Jésus comme Seigneur1 et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé.
1 ou : le Seigneur Jésus.

10 Car du cœur on croit1 pour la justice et de la bouche on le déclare2 pour le salut.
1 littéralement : il est cru. 2 littéralement : il est déclaré.

11 En effet, l'Écriture dit : « Quiconque croit en lui ne sera pas confus. »1
1 Ésaïe 28:16.

12 Car il n'y a pas de différence1 entre Juif et Grec, car le même Seigneur de tous est riche envers tous ceux qui l'invoquent.
1 voir verset 3:22.

13 En effet, « quiconque invoquera le nom du °Seigneur sera sauvé. »1
1 Joël 3:5.

L'évangile annoncé à tous, Juifs et gens des nations

14 Comment donc invoqueront-ils celui en qui ils n'ont pas cru ? Et comment croiront-ils en celui dont ils n'ont pas entendu parler ? Et comment [en] entendront-ils [parler] sans quelqu'un qui prêche ?

15 Et comment prêcheront-ils s'ils ne sont pas envoyés ? — comme il est écrit : « Combien sont beaux les pieds de ceux qui annoncent de bonnes nouvelles1 ! »2
1 littéralement : qui annoncent la bonne nouvelle de bonnes choses. 2 Ésaïe 52:7.

16 Mais tous n'ont pas obéi à l'Évangile ; car Ésaïe dit : « °Seigneur, qui a cru à ce que nous avons fait entendre ? »1
1 Ésaïe 53:1.

17 Ainsi, la foi vient de ce qu'on entend — et ce qu'on entend par la parole de Christ1.
1 plusieurs manuscrits portent : de Dieu.

18 Mais je dis : « N'ont-ils pas entendu ? » Oui, certes ! « Leur voix est allée par toute la terre et leurs paroles jusqu'aux extrémités de la terre habitée. »1
1 Psaume 19:5.

19 Mais je dis : « Israël n'aurait-il pas compris1 ? » Moïse, le premier, dit : « Moi, je vous rendrai jaloux par2 ce qui n'est pas une nation ; je vous provoquerai à la colère par1 une nation sans intelligence. »3
1 littéralement : connu. 2 plutôt : à propos de. 3 Deut. 32:21.

20 Mais Ésaïe a de la hardiesse et dit : « J'ai été trouvé par ceux qui ne me cherchaient pas, et j'ai été manifesté à ceux qui ne s'enquéraient pas de moi. »1
1 Ésaïe 65:1.

21 Mais quant à Israël, il dit : « Tout le jour, j'ai étendu mes mains vers un peuple désobéissant et contestataire. »1
1 Ésaïe 65:2.

Le rejet d'Israël est partiel

11 Alors je dis : « Dieu a-t-il rejeté son peuple ? » Certainement pas ! Car moi aussi, je suis Israélite, de la descendance d'Abraham, de la tribu de Benjamin.

2 Dieu n'a pas rejeté son peuple qu'il a connu d'avance. Ou bien ne savez-vous pas ce que dit l'Écriture à propos d'Élie, comment il est intervenu auprès de Dieu contre Israël ?

3 « Seigneur, ils ont tué tes prophètes, ils ont démoli tes autels, et moi, je suis resté seul et ils cherchent ma vie. »1
1 1 Rois 19:14.

4 Mais que lui dit la réponse divine ? « Je me suis réservé 7 000 hommes qui n'ont pas fléchi le genou devant Baal. »1
1 1 Rois 19:18.

5 Ainsi donc, dans le temps présent aussi, il subsiste un restant selon [l']élection de [la] grâce.

6 Or si c'est par la grâce, ce n'est plus par les œuvres ; autrement la grâce n'est plus [la] grâce.

7 Que dire alors ? Ce qu'Israël recherche, il ne l'a pas obtenu, mais l'élection l'a obtenu et les autres ont été endurcis1,
1 littéralement : pétrifiés.

8 comme il est écrit : « Dieu leur a donné un esprit de torpeur, des yeux pour ne pas voir et des oreilles pour ne pas entendre, jusqu'à ce jour. »1
1 voir Ésaïe 29:10 ; Deut. 29:3.

9 Et David dit : « Que leur table devienne pour eux un piège, et un filet, et une cause de chute, et une [juste] punition1 ;
1 littéralement : une récompense (dans le mauvais sens).

10 que leurs yeux soient obscurcis pour ne pas voir, et fais-leur continuellement courber le dos. »1
1 Psaume 69:23-24.

Le rejet d'Israël est temporaire

11 Alors je dis : « Ont-ils trébuché afin qu'ils tombent ? » Certainement pas ! Mais par leur chute1, le salut [parvient] aux nations afin de les2 provoquer à la jalousie.
1 ou : faute. 2 c.-à-d. : Israël, non les nations.

12 Or si leur chute1 est la richesse du monde, et leur amoindrissement la richesse des nations, combien plus le sera leur plénitude !
1 ou : faute.

13 Car je parle à vous, les nations : dans la mesure, en effet, où je suis moi-même apôtre des nations, je glorifie mon ministère,

14 si, en quelque sorte, je peux provoquer ma chair1 à la jalousie et sauver quelques-uns d'entre eux.
1 c.-à-d. : les Juifs, ses parents selon la chair.

15 Car si leur mise à l'écart1 [a entraîné] la réconciliation du monde, quelle sera leur réception, sinon la vie d'entre les morts ?
1 ou : rejet.

Par la chute d'Israël, le salut est parvenu aux nations

16 Or si les prémices sont saintes, la pâte1 l'est aussi ; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi.
1 allusion à Lév. 2:9, 16 ; Nombres 15:17-21.

17 Or si quelques-unes des branches ont été arrachées, et si toi qui étais un olivier sauvage tu as été greffé au milieu des branches restantes1, et si tu es devenu participant de la racine [et] de la sève2 de l'olivier,
1 littéralement : au milieu d'elles. 2 littéralement : la graisse.

18 ne te glorifie pas aux dépens des branches. Mais si tu te glorifies, ce n'est pas toi qui portes la racine, mais c'est la racine qui te porte.

19 Tu diras donc : « Les branches ont été arrachées afin que moi, je sois greffé. »

20 Très bien ! Elles ont été arrachées pour cause d'incrédulité, et toi, tu es debout par la foi. Ne t'enorgueillis pas, mais crains !

21 Car si Dieu n'a pas épargné les branches naturelles, [peut-être] ne t'épargnera-t-il pas non plus.

22 Considère1 donc la bonté et la sévérité de Dieu : la sévérité envers ceux qui sont tombés, la bonté de Dieu envers toi, si tu persévères dans cette bonté ; autrement, toi aussi, tu seras coupé.
1 littéralement : Vois.

23 Et eux aussi, s'ils ne persévèrent pas dans l'incrédulité, seront greffés, car Dieu est puissant pour les greffer à nouveau.

24 En effet, si toi, tu as été coupé de l'olivier naturellement sauvage, et si tu as été greffé contre nature sur l'olivier cultivé, combien plus ceux qui sont naturellement [de l'olivier cultivé] seront-ils greffés sur leur propre olivier ?

La conversion des nations amènera le salut d'Israël

25 Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous preniez pas pour des sages : c'est qu'un endurcissement1 partiel est arrivé à Israël jusqu'à ce que la plénitude des nations soit entrée.
1 ou : aveuglement.

26 Et ainsi, tout Israël sera sauvé, comme il est écrit : « Le Libérateur1 viendra de Sion, il détournera loin de Jacob les impiétés. »2
1 littéralement : Celui qui sauve. 2 Ésaïe 59:20.

27 « Et telle [sera] mon alliance pour eux, lorsque j'ôterai leurs péchés. »1
1 voir Ésaïe 27:9.

28 En ce qui concerne l'Évangile, ils sont ennemis à cause de vous, mais en ce qui concerne l'élection, ils sont bien-aimés à cause des pères.

29 Car les dons de grâce et l'appel de Dieu sont irrévocables.

30 En effet, de même que vous, autrefois, vous avez été désobéissants à Dieu et que maintenant, vous êtes devenus des objets de miséricorde par suite de leur désobéissance,

31 de même eux aussi ont été maintenant désobéissants à la miséricorde dont vous êtes les objets1, afin qu'eux aussi deviennent [maintenant] des objets de miséricorde.
1 littéralement : votre miséricorde.

32 Car Dieu les a tous1 enfermés dans la désobéissance afin de faire miséricorde à tous.
1 c.-à-d. : Juifs et nations.

33 Ô profondeur des richesses, et de la sagesse, et de la connaissance de Dieu ! Que ses jugements sont insondables et ses voies impénétrables1 !
1 littéralement : intraçables.

34 Car qui a connu la pensée du °Seigneur ? Ou qui est devenu son conseiller ?1
1 voir Ésaïe 40:13.

35 Ou qui lui a donné le premier pour qu'il reçoive de lui en retour ?1
1 voir Job 41:3.

36 Car de lui, et par lui, et pour lui sont toutes choses ! Qu'à lui soit la gloire éternellement1 ! Amen.
1 littéralement : pour les siècles.

Consécration à Dieu

12 Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à présenter vos corps en sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu. [Ce sera] de votre part un culte intelligent1.
1 ou : conforme à la Parole.

2 Et ne vous conformez pas à ce siècle, mais soyez transformés par le renouvellement de [votre] intelligence, afin que vous discerniez1 quelle est la volonté de Dieu, bonne, et agréable, et parfaite.
1 ou : examiniez, éprouviez.

3 Car, par la grâce qui m'a été donnée, je dis à chacun de ceux qui sont parmi vous de ne pas avoir une haute pensée [de lui-même], au-dessus de celle qu'il convient d'avoir, mais de penser de manière à avoir de saines pensées, selon la mesure de foi que Dieu a répartie à chacun.

Un seul corps, beaucoup de membres

4 Car comme dans un seul corps nous avons beaucoup de membres1, mais que tous les membres n'ont pas la même fonction2,
1 à prendre dans un sens élargi : membres et organes. 2 littéralement : action.

5 ainsi, nous qui sommes nombreux, sommes un seul corps en Christ et, chacun individuellement, membres les uns des autres.

6 Or ayant des dons de grâce différents, selon la grâce qui nous a été donnée, soit la prophétie, [prophétisons] selon la proportion de la foi ;

7 soit le service, [soyons occupés] du service ; soit celui qui enseigne, [qu'il s'applique] à l'enseignement ;

8 soit celui qui exhorte, [qu'il s'applique] à l'exhortation ; celui qui distribue, [qu'il le fasse] avec libéralité ; celui qui est à la tête, [qu'il conduise] avec zèle ; celui qui exerce la miséricorde, [qu'il le fasse] avec joie.

Multiples expressions de l'amour

9 Que l'amour soit sans hypocrisie ; ayez en horreur le mal, attachez-vous au bien ;

10 quant à l'amour fraternel, soyez pleins d'affection les uns pour les autres ; quant à l'honneur, soyez les premiers à le rendre aux autres ;

11 quant à l'activité, ne soyez pas paresseux ; soyez fervents en esprit1 ; servez2 le Seigneur.
1 « en esprit » et « par l'Esprit » ; comparer avec la note à 8:9. 2 servir : être esclave.

12 Réjouissez-vous dans l'espérance ; soyez courageux dans la détresse ; persévérez dans la prière ;

13 subvenez aux besoins des saints ; appliquez-vous à l'hospitalité.

14 Bénissez ceux qui [vous] persécutent ; bénissez et ne maudissez pas.

15 Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent ; pleurez avec ceux qui pleurent.

16 Ayez une même pensée les uns envers les autres ; ne pensez pas aux choses élevées, mais associez-vous à ce qui est humble1. Ne soyez pas sages à vos propres yeux.
1 personnes ou choses.

17 Ne rendez à personne mal pour mal ; proposez-vous ce qui est honnête devant tous les hommes.

18 Si c'est possible, dans la mesure où cela dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes.

19 Ne vous vengez pas vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère1, car il est écrit : « À moi la vengeance, moi, je rendrai »2, dit le °Seigneur.
1 c.-à-d. : celle de Dieu. 2 Deut. 32:35.

20 « Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger, s'il a soif, donne-lui à boire. Car en faisant cela tu amasseras des charbons de feu sur sa tête. »1
1 Prov. 25:21-22.

21 Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais sois vainqueur du mal par le bien.

Soumission aux autorités

13 Que toute personne1 se soumette aux autorités qui sont au-dessus [d'elle]. Car il n'y a pas d'autorité qui ne vienne de Dieu, et celles qui existent sont établies par Dieu.
1 littéralement : âme.

2 C'est pourquoi celui qui résiste à l'autorité s'oppose à l'ordre établi par Dieu ; et ceux qui s'opposent [ainsi] feront venir1 un jugement sur eux-mêmes.
1 littéralement : recevront.

3 Car les magistrats ne sont pas à craindre pour une bonne œuvre, mais pour une mauvaise. Or veux-tu ne pas craindre l'autorité ? Fais le bien et tu recevras d'elle des éloges.

4 Car le magistrat1 est serviteur de Dieu pour ton bien. Mais si tu fais le mal, crains, car ce n'est pas pour rien qu'il porte l'épée. En effet, il est serviteur de Dieu comme exécuteur de [sa] colère sur celui qui fait le mal.
1 littéralement : il..

5 C'est pourquoi il est nécessaire d'être soumis, non seulement à cause de la colère, mais aussi à cause de la conscience.

6 En effet, c'est pour cela que vous payez aussi les impôts. Car les magistrats1 sont au service2 de Dieu, s'appliquant constamment à cette fonction.
1 littéralement : ils. 2 en tant qu'administrateur officiel ; comme en 15:16 ; Phil. 2:25 ; Hébr. 1:7 ; 8:2.

7 Rendez à tous ce qui leur est dû : l'impôt à qui [vous devez] l'impôt ; la taxe à qui [vous devez] la taxe ; la crainte à qui [vous devez] la crainte ; l'honneur à qui [vous devez] l'honneur.

L'amour mutuel, accomplissement de la Loi

8 Ne devez rien à personne, sinon de vous aimer les uns les autres, car celui qui aime les autres a accompli1 [la] Loi.
1 la Loi est ainsi déjà accomplie avant qu'elle fasse valoir ses droits ; comparer avec Marc 12:30-33.

9 En effet, [les commandements] : « Tu ne commettras pas d'adultère, tu ne commettras pas de meurtre, tu ne voleras pas, tu ne convoiteras pas »1 — et tout autre commandement — se résument dans cette parole : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »2
1 Exode 20:13-17. 2 Lév. 19:18.

10 L'amour ne fait pas de mal au prochain ; l'amour est donc le plein accomplissement1 de la Loi.
1 littéralement : la plénitude.

Exhortations à se réveiller et à être pur

11 Et [encore] ceci : vous connaissez1 le temps [actuel], que c'est déjà l'heure de vous2 réveiller du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru.
1 littéralement : connaissant. 2 plusieurs manuscrits portent : nous.

12 La nuit est bien avancée et le jour s'est approché. Rejetons donc les œuvres des ténèbres et revêtons les armes de la lumière.

13 Conduisons-nous honnêtement, comme en plein jour, sans orgies ni ivrogneries1, sans immoralité sexuelle2 ni débauches, sans querelles ni jalousies.
1 littéralement : intoxications. 2 littéralement : coucheries.

14 Mais revêtez le Seigneur Jésus Christ et ne prenez pas soin de la chair pour [satisfaire ses] convoitises.

Accueil sans jugement du faible dans la foi

14 Or quant à celui qui est faible dans la foi, recevez-le, mais pas pour décider sur des points sujets à discussion.

2 L'un croit pouvoir manger de toutes choses, mais l'autre, étant faible, mange des légumes.

3 Que celui qui mange ne méprise pas celui qui ne mange pas ; et que celui qui ne mange pas ne juge pas celui qui mange, car Dieu l'a reçu.

4 Qui es-tu, toi qui juges le domestique d'autrui ? Il se tient debout ou il tombe pour son propre maître. Et il sera maintenu debout, car le Seigneur est puissant pour le maintenir debout.

5 L'un estime un jour plus qu'un autre jour, mais l'autre estime tous les jours [égaux]. Que chacun soit pleinement persuadé dans son propre esprit.

6 Celui qui fait une distinction entre les jours, le fait à cause du Seigneur. Et celui qui mange, mange à cause du Seigneur, car il rend grâce à Dieu. Et celui qui ne mange pas, ne mange pas à cause du Seigneur, et il rend grâce à Dieu.

7 Car aucun de nous ne vit pour lui-même et personne ne meurt pour lui-même.

8 Mais si en effet nous vivons, nous vivons pour le Seigneur, et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Donc, soit que nous vivions, soit que nous mourions, nous sommes au1 Seigneur.
1 littéralement : du.

9 Car c'est pour cela que Christ est mort et qu'il est revenu à la vie, afin qu'il domine à la fois sur les morts et sur les vivants.

10 Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère ? Ou aussi toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? Car nous comparaîtrons tous devant le tribunal de Dieu.

11 En effet, il est écrit : « [Aussi vrai que] je suis vivant, dit le °Seigneur, tout genou fléchira devant moi et toute langue reconnaîtra pleinement Dieu. »1
1 Ésaïe 45:23.

12 Ainsi [donc], chacun de nous rendra compte pour lui-même [à Dieu].

Ne pas être une pierre d'achoppement pour son frère

13 Ne nous jugeons donc plus les uns les autres, mais jugez plutôt ceci, de ne pas mettre une pierre d'achoppement ou une cause de chute devant votre1 frère.
1 littéralement : le.

14 Je sais et je suis persuadé dans le Seigneur Jésus que rien n'est souillé en soi, sauf pour celui qui croit qu'une chose est souillée ; pour lui, elle est souillée.

15 Car si à cause d'un aliment ton frère est attristé, tu ne marches plus selon l'amour. Ne détruis pas par ton aliment celui pour lequel Christ est mort.

16 Que ce qui est bien en vous ne soit donc pas blâmé1.
1 littéralement : blasphémé.

17 En effet, le royaume de Dieu n'est pas manger et boire, mais justice, et paix, et joie dans l'Esprit Saint.

18 Car celui qui sert1 le Christ de cette manière est agréable à Dieu et approuvé des hommes.
1 servir, ici : servir comme esclave.

19 Ainsi donc, poursuivons ce qui tend à1 la paix et ce qui tend à1 l'édification mutuelle.
1 littéralement : les choses de.

20 À cause d'un aliment, ne détruis pas l'œuvre de Dieu. Toutes choses, il est vrai, sont pures, mais c'est un mal pour l'homme de manger en étant une pierre d'achoppement1.
1 ou : un sujet de scandale.

21 Il est bon de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin et de ne rien faire en quoi ton frère1 trébuche2.
1 littéralement : le frère. 2 plusieurs manuscrits ajoutent : ou est scandalisé, ou est faible.

22 Toi, tu as de la foi ; garde-la en toi-même devant Dieu. Bienheureux est celui qui ne se juge pas lui-même dans ce qu'il approuve.

23 Mais celui qui hésite quand il mange est condamné, parce que cela ne vient pas de la foi. Or tout ce qui ne vient pas de la foi est péché.

Le Christ, un exemple à suivre

15 Or nous devons, nous qui sommes forts, porter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas, et ne pas nous plaire à nous-mêmes.

2 Que chacun de nous cherche à plaire à son prochain en vue du bien, pour l'édification.

3 Et en effet, le Christ n'a pas cherché à plaire à lui-même, mais comme il est écrit : « Les outrages de ceux qui t'outragent sont tombés sur moi. »1
1 Psaume 69:10.

4 Car toutes les choses qui ont été écrites auparavant ont été écrites pour notre instruction, afin que, par la persévérance et par l'encouragement des Écritures, nous ayons espérance.

5 Or que le Dieu de persévérance et d'encouragement vous donne d'avoir entre vous une même pensée selon le Christ Jésus,

6 afin que, d'un commun accord, d'une même bouche, vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ.

7 C'est pourquoi recevez-vous les uns les autres, comme aussi le Christ vous a reçus, à la gloire de Dieu.

Le Dieu d'espérance, des Juifs et des nations

8 Car je dis que Christ a été serviteur de [la] Circoncision1, pour la vérité de Dieu, pour la confirmation des promesses [faites] aux pères,
1 la Circoncision : le peuple juif.

9 et pour que les nations glorifient Dieu pour [sa] miséricorde, comme il est écrit : « C'est pourquoi je te célébrerai parmi les nations et je chanterai des cantiques à [la gloire de] ton nom. »1
1 Psaume 18:50.

10 Et il dit encore : « Nations, réjouissez-vous avec son peuple ! »1
1 Deut. 32:43.

11 Et encore : « Louez le °Seigneur, [vous,] toutes les nations, et que tous les peuples le célèbrent ! »1
1 Psaume 117:1.

12 Et Ésaïe dit encore : « Elle paraîtra, la racine de Jessé1, et il y aura quelqu'un qui se lèvera pour gouverner les nations ; c'est en lui que les nations espéreront. »2
1 Jessé ou Isaï, père de David ; voir Matt. 1:6. 2 Ésaïe 11:10.

13 Or que le Dieu d'espérance vous remplisse de toute joie et paix en croyant, pour que vous surabondiez en espérance par la puissance de l'Esprit Saint.

Le ministère de Paul – Projets de voyage de l'apôtre

14 Or, en ce qui vous concerne, mes frères, je suis moi-même persuadé que vous êtes, vous aussi, pleins de bonté, remplis de toute connaissance et capables de vous exhorter les uns les autres.

15 Mais, en quelque sorte, je vous ai écrit avec plus de hardiesse1 comme pour réveiller vos souvenirs, à cause de la grâce qui m'a été donnée par Dieu,
1 plusieurs manuscrits ajoutent : frères.

16 pour que je sois serviteur1 du Christ Jésus envers les nations, exerçant la sacrificature2 dans l'Évangile de Dieu, afin que l'offrande des nations soit agréée, étant sanctifiée par l'Esprit Saint.
1 serviteur : administrateur officiel ; de même aussi en 13:6 ; Phil. 2:25 ; comparer avec Hébreux 1:7 et 8:2. 2 ou : le sacerdoce.

17 J'ai donc de quoi me glorifier dans le Christ Jésus pour ce qui est des choses qui concernent Dieu.

18 En effet, je n'oserai rien dire que Christ n'ait accompli par moi pour l'obéissance des nations, en paroles et en œuvres,

19 par la puissance de miracles1 et de prodiges, par la puissance de l'Esprit [de Dieu] ; de sorte que, depuis Jérusalem et en rayonnant jusqu'en Illyrie, j'ai pleinement annoncé l'Évangile du Christ.
1 littéralement : signes.

20 Et ainsi, je me suis attaché à évangéliser, non pas là où Christ avait été prêché1 — afin que je n'édifie pas sur les fondations [posées par] autrui —
1 littéralement : nommé.

21 mais comme il est écrit : « Ceux à qui il n'avait pas été annoncé verront, et ceux qui n'ont pas entendu comprendront. »1
1 Ésaïe 52:15.

22 C'est pourquoi aussi, j'ai été souvent empêché d'aller vers vous.

23 Mais maintenant, n'ayant plus de champ d'action dans ces régions, et ayant depuis bien des années un grand désir d'aller vers vous,

24 [je le ferai] quand je me rendrai en Espagne. Car j'espère que je vous verrai à mon passage et que vous m'aiderez à voyager de ce côté-là, quand j'aurai d'abord été quelque peu comblé par votre présence.

25 Mais maintenant, je vais à Jérusalem pour servir les saints.

26 Car la Macédoine et l'Achaïe ont trouvé bon de subvenir, par une contribution, aux besoins des pauvres parmi les saints qui sont à Jérusalem.

27 Elles l'ont trouvé bon en effet, et elles le leur doivent. Car si les nations ont eu part à leurs [biens] spirituels, elles doivent aussi les servir dans les choses matérielles1.
1 littéralement : charnelles.

28 Après donc que j'aurai achevé cette [œuvre] et que je leur aurai scellé ce fruit1, j'irai en Espagne en passant par [chez] vous.
1 c.-à-d. : remis officiellement cette libéralité.

29 Et je sais qu'en allant auprès de vous, j'irai dans la plénitude de la bénédiction de Christ.

30 Mais je vous exhorte, [frères,] par notre Seigneur Jésus Christ et par l'amour de l'Esprit, à combattre avec moi par des prières [adressées] à Dieu en ma faveur,

31 afin que je sois délivré des incrédules qui sont en Judée et que mon service que j'ai [à accomplir] à Jérusalem soit bien accueilli par les saints.

32 Ainsi, j'irai vers vous avec joie par la volonté de Dieu, et je prendrai avec vous quelque repos.

33 Or que le Dieu de paix soit avec vous tous ! Amen.

Salutations de l'apôtre

16 Or je vous recommande Phœbé, notre sœur, qui est [aussi] servante de l'assemblée qui est à Cenchrée.

2 C'est afin que vous la receviez dans le Seigneur, comme il convient à des saints, et que vous l'assistiez dans toute affaire où elle aurait besoin de vous. Car elle-même aussi a été en aide à beaucoup et à moi-même.

3 Saluez Prisca et Aquilas, mes compagnons d'œuvre dans le Christ Jésus

4 (qui pour [sauver] ma vie ont risqué leur propre tête1 ; à qui je ne rends pas grâce moi seul, mais aussi toutes les assemblées des nations)
1 littéralement : cou.

5 et l'assemblée qui [se réunit] dans leur maison. Saluez Épaïnète, mon bien-aimé, qui est les prémices de l'Asie pour Christ.

6 Saluez Marie qui s'est donné beaucoup de peine pour vous.

7 Saluez Andronicus et Junias, mes parents et mes compagnons de captivité, qui sont très estimés parmi les apôtres, qui ont même été avant moi en Christ.

8 Saluez Ampliatus, mon bien-aimé dans le Seigneur.

9 Saluez Urbain, notre compagnon d'œuvre en Christ, et Stachys, mon bien-aimé.

10 Saluez Appellès [qui est] approuvé en Christ. Saluez ceux de chez Aristobule.

11 Saluez Hérodion, mon parent. Saluez ceux de chez Narcisse, qui sont dans le Seigneur.

12 Saluez Tryphène et Tryphose, celles qui se sont donné de la peine dans le Seigneur. Saluez Persis, la bien-aimée, qui s'est donné beaucoup de peine dans le Seigneur.

13 Saluez Rufus, l'élu dans le Seigneur, et sa mère qui est aussi la mienne.

14 Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas et les frères qui sont avec eux.

15 Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa sœur, et Olympas, et tous les saints qui sont avec eux.

16 Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Toutes les assemblées du Christ vous saluent.

Dernier avertissement concernant ceux qui causent des divisions

17 Or je vous exhorte, frères, à avoir l'œil sur ceux qui causent des divisions et des chutes, ce qui est contraire à l'enseignement que vous avez appris. Et détournez-vous d'eux.

18 Car de tels [hommes] ne servent1 pas notre Seigneur Christ, mais leur propre ventre. Et par de douces paroles et un beau langage, ils séduisent les cœurs des simples2.
1 servir, ici : être esclave. 2 c.-à-d. : ceux qui sont sans méchanceté et influençables.

19 Car votre obéissance est venue à [la connaissance de] tous. Je me réjouis donc à votre sujet, mais je veux que vous soyez sages quant au bien et sans compromis1 avec le mal.
1 littéralement : sans mélange.

20 Or le Dieu de paix brisera bientôt Satan sous vos pieds. Que la grâce de notre Seigneur Jésus1 soit avec vous !
1 plusieurs manuscrits ajoutent : Christ.

Salutations de la part des compagnons de Paul

21 Timothée, mon compagnon d'œuvre, et Lucius, et Jason, et Sosipater, mes parents, vous saluent.

22 Moi, Tertius, qui ai écrit la lettre, je vous salue dans le Seigneur.

23 Gaïus, mon hôte et celui de toute l'assemblée, vous salue. Éraste, l'administrateur de la ville, et le frère Quartus vous saluent.1
1 plusieurs manuscrits ajoutent (verset 24) : Que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec vous tous ! Amen.

Actions de grâces

25 Or à Celui qui est puissant pour vous affermir selon mon Évangile et la prédication de Jésus Christ, selon la révélation du mystère1 à l'égard duquel le silence a été gardé dès les temps éternels
1 pour « mystère », comparer avec 1 Cor. 2:7-10 ; Éph. 3:2-12 ; 5:32 ; Col. 1:25-27 ; 2:2-3.

26 (mais il a été manifesté maintenant et a été donné à connaître à toutes les nations par des écrits prophétiques, selon le commandement du Dieu éternel, en vue de [l']obéissance de [la] foi)

27 au Dieu qui seul est sage, par Jésus Christ, à lui soit la gloire éternellement1 ! Amen.
1 littéralement : pour les siècles.