Daniel 3:19-30

Daniel 3:19-30

19 Alors Nebucadnetsar fut rempli de fureur et l'aspect de son visage fut changé envers Shadrac, Méshac et Abed-Nego. Il prit la parole et ordonna de chauffer la fournaise sept fois plus qu'on n'avait l'habitude de la1 chauffer.
1 littéralement : qu'on ne l'avait vue.

20 Et il ordonna aux hommes les plus forts de son armée, de lier Shadrac, Méshac et Abed-Nego, et de les jeter dans la fournaise de feu ardent.

21 Alors ces hommes furent liés dans leurs manteaux, leurs tuniques et leurs bonnets et leurs [autres] vêtements, et ils furent jetés au milieu de la fournaise de feu ardent.

22 À cause de cela, parce que la parole du roi était sévère et la fournaise extrêmement chauffée, la flamme du feu tua ces hommes qui avaient fait monter Shadrac, Méshac et Abed-Nego.

23 Et ces trois hommes, Shadrac, Méshac et Abed-Nego tombèrent liés au milieu de la fournaise de feu ardent.

Les trois jeunes hébreux sont sauvés de la fournaise

24 Alors le roi Nebucadnetsar, effrayé, se leva précipitamment [et] prit la parole et dit à ses conseillers : « N'avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés ? » Ils répondirent et dirent au roi : « Certainement, ô roi ! »

25 Il répondit et dit : « Voici, je vois quatre hommes déliés, marchant au milieu du feu, et ils n'ont aucun mal, et l'aspect du quatrième est semblable à un fils des dieux1. »
1 araméen : Élah, au pluriel, comme en 2:11.

26 Alors Nebucadnetsar s'approcha de l'ouverture de la fournaise de feu ardent. Il prit la parole et dit : « Shadrac, Méshac et Abed-Nego, serviteurs du Dieu Très-Haut, sortez et venez ! » Alors Shadrac, Méshac et Abed-Nego sortirent du milieu du feu.

27 Et les satrapes, les préfets et les gouverneurs et les conseillers du roi, qui étaient rassemblés, virent ces hommes sur le corps desquels le feu n'avait eu aucune puissance. Les cheveux de leur tête n'avaient pas été brûlés et leurs manteaux n'avaient pas changé et l'odeur du feu n'était pas passée sur eux.

28 Nebucadnetsar prit la parole et dit : « Béni soit le Dieu de Shadrac, de Méshac et d'Abed-Nego, qui a envoyé son ange et a sauvé ses serviteurs qui ont mis leur confiance en lui et ont transgressé1 la parole du roi et ont livré leurs corps afin de ne servir et n'adorer aucun autre dieu que leur Dieu.
1 littéralement : changé.

29 Et par moi l'ordre est donné qu'en tout peuple, peuplade et langue, quiconque parlera mal du Dieu de Shadrac, de Méshac et d'Abed-Nego, sera mis en pièces et sa maison sera réduite en un tas de décombres, parce qu'il n'y a pas d'autre Dieu qui puisse délivrer de cette manière. »

30 Alors le roi éleva à de grands honneurs1 Shadrac, Méshac et Abed-Nego dans la province de Babylone.
1 littéralement : fit avancer.

Ce chapitre nous montre ce que le fidèle doit faire, ce que Satan peut faire, mais aussi ce que Dieu fait. «Ne crains point… je serai avec toi…; quand tu marcheras dans le feu, tu ne seras pas brûlé, et la flamme ne te consumera pas». C’était la promesse faite en És. 43:1, 2 es 43.1-7 au résidu fidèle. Et Dieu va l’accomplir. Jetés dans la fournaise, non seulement les trois hommes n’en subissent aucun mal, mais ils y font une merveilleuse rencontre. Dans leur compagnon mystérieux d’un moment, nous n’avons pas de peine à reconnaître le Fils de Dieu. Oui, le creuset de l’épreuve est un lieu de rendez-vous du Seigneur avec les siens — mais Lui-même a été seul sur la croix.

Alors que le feu anéantit les hommes chargés de précipiter les condamnés dans le brasier, ni ceux-ci, ni rien de ce qui leur appartient n’est même effleuré par l’odeur du feu. Une seule chose est consumée dans la fournaise… ce sont les liens dont on les avait entravés (v. 25). N’est-ce pas là souvent le résultat de l’épreuve pour le chrétien? Elle le débarrasse de telle ou telle attache dont le monde l’avait enlacé et elle lui permet de marcher librement dans la compagnie du Seigneur Jésus.

La fureur du roi a fait place à la consternation (v. 24). Ces jeunes témoins ont su, en exposant leur vie, lui démontrer la réalité de leur foi et lui rendre leur Dieu visible.