Daniel 2:17-30

Daniel 2:17-30

17 Alors Daniel s'en alla dans sa maison et fit connaître la chose à Hanania, Mishaël et Azaria, ses compagnons,

18 pour implorer, de la part du Dieu1 des cieux, [ses] compassions au sujet de ce mystère, afin qu'on ne fasse pas périr Daniel et ses compagnons avec le reste des sages de Babylone.
1 araméen : Élah.

19 Alors le mystère fut révélé à Daniel dans une vision de la nuit. Alors Daniel bénit le Dieu des cieux.

20 Daniel répondit et dit : « Béni soit le1 nom de Dieu, d'éternité en éternité ! Car la sagesse et la puissance sont à lui,
1 littéralement : son.

21 et c'est lui qui change les temps et les saisons, qui renverse les rois et établit les rois, qui donne la sagesse aux sages et la connaissance à ceux qui ont de1 l'intelligence.
1 littéralement : qui connaissent.

22 C'est lui qui révèle les choses profondes et cachées. Il sait ce qui est dans les ténèbres et la lumière réside avec lui.

23 Toi, Dieu de mes pères, je te rends grâces et je te loue, parce que tu m'as donné la sagesse et la puissance, et parce que maintenant, tu m'as fait connaître ce que nous t'avons demandé, nous ayant fait connaître la chose que réclame le roi1. »
1 littéralement : la chose du roi.

24 C'est pourquoi Daniel alla auprès d'Arioc, que le roi avait établi pour faire périr les sages de Babylone. Il alla lui parler ainsi : « Ne fais pas périr les sages de Babylone ! Conduis-moi devant le roi et je ferai connaître au roi l'interprétation ! »

25 Alors Arioc fit entrer Daniel en hâte devant le roi et lui parla ainsi : « J'ai trouvé un homme, parmi les fils de la captivité de Juda, qui fera connaître au roi l'interprétation. »

26 Le roi répondit et dit à Daniel dont le nom était Belteshatsar : « Peux-tu me faire connaître le rêve que j'ai fait et son interprétation ? »

27 Daniel répondit devant le roi, et dit : « Le mystère que le roi demande, les sages, les magiciens, les devins [et] les astrologues n'ont pas pu le faire connaître au roi.

28 Mais il y a un Dieu dans les cieux qui révèle les mystères et fait savoir au roi Nebucadnetsar ce qui arrivera à la fin des jours. Ton rêve et les visions de ta tête, sur ton lit, les voici :

29 Toi, ô roi, [alors que tu étais] sur ton lit, des pensées te sont montées [concernant] ce qui doit arriver dans la suite. Et celui qui révèle les mystères te fait savoir ce qui va arriver.

30 Et quant à moi, ce mystère m'a été révélé, non par une sagesse qui serait en moi [et qui serait] supérieure à celle de tous les vivants, mais afin que l'interprétation soit connue du ro, et que tu connaisses les pensées de ton cœur.

Remarquons l’enchaînement: «Alors» Daniel prie avec ses amis (v. 17, 18)… «Alors le secret fut révélé à Daniel… Alors Daniel bénit le Dieu des cieux» (v. 19). Exposer nos requêtes à Dieu est notre premier devoir «en toutes choses» (Phil. 4:6 ph 4.4-9). Mais Daniel met aussi au courant ses trois compagnons pour qu’ils joignent leurs supplications aux siennes. Quel privilège que de partager une difficulté avec des amis chrétiens et de la présenter au Seigneur ensemble! Et quelle efficacité, car c’est nous mettre au bénéfice de Sa promesse formelle (Matt. 18:19 mt 18.15-20)!

Dieu ne peut rester sourd à la supplication de ces hommes qui le craignent. Il révèle le secret à son serviteur (Ps. 25:14 ps 25.14). Quelqu’un d’autre aurait peut-être couru aussitôt vers le roi. Mais pour Daniel, une chose est plus urgente: remercier son Dieu et lui rendre hommage (comp. Gen. 24:26 gn 24.21-28). Ensuite seulement, il se fait conduire auprès de Nebucadnetsar. Et nous voyons briller encore un des beaux traits de cet homme de Dieu: son humilité. Comme Joseph (Gen. 41:16 gn 41.15-16), Daniel s’efface pour attribuer toute la gloire à Dieu seul (v. 30; ch. 1 v. 17 dn 1.17-21; Éz. 28:3 ez 28.1-10). Chers amis croyants, lorsque le Seigneur a bien voulu nous employer à un service, sachons nous effacer pour Lui en laisser tout le mérite et tous les fruits.