Romains 3:19-31

Romains 3:19-31

19 Or nous savons que tout ce que dit la Loi, elle le dit à ceux qui sont sous la Loi, afin que toute bouche soit fermée et que tout le monde soit [reconnu] coupable devant Dieu.

20 C'est pourquoi personne1 ne sera justifié devant lui par des œuvres de loi, car par [la] Loi [vient] la pleine connaissance du péché.
1 littéralement : aucune chair.

La justice de Dieu et la justification du pécheur

21 1Mais maintenant, sans loi2, [la] justice de Dieu — attestée par la Loi et [par] les Prophètes — a été manifestée,
1 les versets 21 à 26 forment une seule phrase dans le texte original. 2 c.-à-d. : indépendamment d'une loi.

22 [la] justice de Dieu par [la] foi en1 Jésus Christ pour tous2 ceux qui croient. Car il n'y a pas de différence,
1 littéralement : de ; voir Gal. 2:20. 2 plusieurs manuscrits portent : envers tous et sur tous.

23 parce que tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu.

24 [Mais] ceux qui croient1 sont justifiés gratuitement par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est dans le Christ Jésus.
1 littéralement : ils.

25 [C'est] lui que Dieu a présenté comme moyen d'expiation1, par la foi en son sang, afin de montrer sa justice à l'égard du support des péchés commis auparavant
1 ou : pour propitiatoire.

26 au temps de la patience de Dieu, afin de montrer [aussi] sa justice dans le temps présent, de sorte qu'il est juste et qu'il justifie celui qui relève de la foi en1 Jésus.2
1 littéralement : qui est de la foi de. 2 les versets 21 à 26 forment une seule phrase dans le texte original.

La justification par la foi

27 Où est donc la vantardise ? Elle a été exclue. Par quelle loi ? Celle des œuvres ? Non, mais par la loi de la foi.

28 Car nous concluons que l'homme est justifié par [la] foi, sans œuvres de loi.

29 [Dieu] est-il seulement le Dieu des Juifs ? Ne l'est-il pas aussi des nations ? Oui, [il l'est] aussi des nations,

30 puisque c'est un seul Dieu qui justifiera la Circoncision1 par [la] foi et l'Incirconcision2 par la foi.
1 la Circoncision : le peuple juif. 2 l'Incirconcision : les gens des nations, ceux qui ne sont pas juifs.

31 Annulons-nous donc [la] Loi par la foi ? Certainement pas ! Au contraire, nous confirmons [la] Loi.

Devant le tribunal de Dieu, toute bouche est maintenant fermée. Les accusés sans exception sont reconnus coupables, condamnés par la Loi à la peine de mort (v. 19). «Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu» (v. 23). C'est pourquoi la sentence terrible: «tu mourras certainement», déjà annoncée par Dieu avant la chute de l'homme (Gen. 2:17 gn 2.16-17), va être confirmée: «le salaire du péché, c'est la mort» (ch. 6 v. 23 rm 6.22-23). Pour l'incrédule, gentil ou juif, ce jugement est définitif et le tribunal devant lequel tous comparaîtront un jour est une réalité effrayante (Apoc. 20:11… ap 20.11-15). Mais voici l'avocat qui intervient en faveur de ceux qui, tant juifs que gentils, l'ont choisi par la foi. Il ne cherche pas à minimiser les fautes commises, ainsi que le font les avocats devant les tribunaux des hommes. Il plaide au contraire en disant: La sentence est juste, mais elle a déjà été exécutée; la dette est acquittée; une mort, la mienne, a payé l'affreux salaire de leurs péchés.

Oui, la justice de Dieu est satisfaite car un crime expié ne peut être porté en compte une seconde fois. Et si Dieu est juste en condamnant le péché, Il est également juste en justifiant le pécheur «qui relève de la foi en Jésus» (v. 26).