Actes 28:17-31

Actes 28:17-31

Paul et les Juifs de Rome

17 Puis il arriva, trois jours après, que Paul1 convoqua ceux qui étaient les notables des Juifs. Et quand ils furent réunis, il leur dit : « Hommes frères, bien que moi, je n'aie rien fait contre le peuple ou contre les coutumes des pères, ayant été fait prisonnier à Jérusalem, j'ai été livré entre les mains des Romains
1 littéralement : il. 2 littéralement (hébraïsme) : Hommes frères.

18 qui, après m'avoir interrogé, voulaient me relâcher, parce qu'il n'y avait dans mon cas1 aucun motif qui mérite la mort.
1 littéralement : en moi.

19 Mais les Juifs s'y opposant, j'ai été obligé d'en appeler à César, sans [avoir l'intention de] porter quelque accusation contre ma nation.

20 Voilà donc le motif pour lequel je vous ai appelés, afin de vous voir et de vous parler, car c'est pour l'espérance d'Israël que je suis chargé de cette chaîne. »

21 Mais ils lui dirent : « Pour nous, nous n'avons pas reçu de lettre de Judée à ton sujet. Et aucun des frères qui sont arrivés n'a rapporté ou dit quelque mauvaise chose te concernant.

22 Mais nous croyons qu'il est bon d'entendre de toi-même ce que tu penses. Car, quant à cette secte, nous savons que partout on la contredit. »

23 Et lui ayant fixé un jour, ils vinrent en plus grand nombre auprès de lui, dans son logement. Et depuis le matin jusqu'au soir, il leur exposait [la vérité], en rendant témoignage du royaume de Dieu, cherchant à les persuader [des choses] concernant Jésus, à partir de la loi de Moïse et des Prophètes.

24 Or les uns étaient persuadés par les choses qui étaient dites, mais les autres ne croyaient pas.

25 Et n'étant pas d'accord entre eux, ils se retirèrent après que Paul eut dit une seule parole : « L'Esprit Saint a bien parlé à vos1 pères par Ésaïe le prophète,
1 plusieurs manuscrits portent : nos.

26 en disant : "Va vers ce peuple et dis : En entendant vous entendrez et vous ne comprendrez aucunement, et en voyant vous verrez et vous n'apercevrez aucunement.

27 Car le cœur de ce peuple s'est épaissi et ils sont devenus durs d'oreille et ont fermé leurs yeux, de peur qu'ils ne voient des yeux et qu'ils n'entendent des oreilles, et qu'ils ne comprennent du cœur, et qu'ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse."1
1 Ésaïe 6:9-10.

28 Sachez donc que ce salut1 de Dieu a été envoyé aux nations, et eux, ils écouteront. »
1 plutôt : ce qui sauve que le salut en lui-même ; comparer avec Luc 2:30 ; 3:6 ; Éph. 6:17.

30 Et Paul1 resta deux ans entiers dans son logement qu'il avait loué, et il recevait tous ceux qui venaient à lui,
1 littéralement : il.

31 prêchant le royaume de Dieu et enseignant les choses qui concernent le Seigneur Jésus Christ, avec toute assurance, sans empêchement.

À peine arrivé à Rome, Paul convoque les chefs des Juifs. Il leur explique les conditions de son emprisonnement. Et, bien loin de garder rancune à ceux de son peuple de tout le mal qu'il en a subi, il leur donne encore et toujours la première place dans la prédication de l'évangile. Inlassablement, du matin au soir, il leur expose la vérité (v. 25).

Paul reste deux ans prisonnier à Rome. Mais il pourra constater que les circonstances par lesquelles il passe «sont plutôt arrivées pour l'avancement de l'évangile» (Phil. 1:12 ph 1.12-14). N'est-ce pas pendant cette captivité qu'il a écrit plusieurs épîtres, dont celles aux Éphésiens, aux Philippiens, aux Colossiens…? Nous ne les aurions pas s'il avait été libre de visiter ces assemblées.

Ce sont d'ailleurs les épîtres qui nous permettent de continuer quelque peu l'histoire du grand apôtre. Car ici le récit s'interrompt et le livre des Actes n'a pas de conclusion. Comme pour nous montrer que l'œuvre du Saint Esprit ici-bas n'est pas terminée! Elle se continue, tant que l'Église est sur la terre, dans la vie de chaque croyant.