Actes 19:1-22

Actes 19:1-22

Paul à Éphèse

19 Or il arriva, comme Apollos était à Corinthe, que Paul, après avoir traversé les hautes régions, descendit à Éphèse. Et ayant trouvé quelques disciples,

2 il leur dit : « Avez-vous reçu l'Esprit Saint après avoir cru ? » Et ils lui [dirent] : « Mais nous n'avons même pas entendu dire que l'Esprit Saint soit venu1. »
1 littéralement : si l'Esprit Saint est.

3 Et il dit : « De quel baptême1 donc avez-vous été baptisés ? » Et ils dirent : « Du2 baptême de Jean. »
1 littéralement : À quoi ; ou : Pour quoi. 2 littéralement : Au ; ou : Pour le.

4 Alors Paul dit : « Jean a baptisé du baptême de la repentance, en disant au peuple qu'ils croient en celui qui venait après lui, c'est-à-dire en Jésus. »

5 Et ayant entendu [ces choses], ils furent baptisés au1 nom du Seigneur Jésus.
1 ou : pour le.

6 Puis Paul leur ayant imposé les mains, l'Esprit Saint vint sur eux et ils parlaient en langues et prophétisaient.

7 Or ils étaient en tout environ 12 hommes.

8 Et étant entré dans la synagogue, il parla avec assurance pendant trois mois, s'entretenant [avec eux] et usant de persuasion en ce qui concerne le royaume de Dieu.

9 Mais comme quelques-uns s'endurcissaient et refusaient de croire, disant du mal de la Voie1 devant la multitude, il se retira d'eux et sépara les disciples, [les] exhortant chaque jour dans l'école de Tyrannus.
1 Voie : terme utilisé pour désigner la foi chrétienne à ses débuts.

10 Et cela continua pendant 2 ans, de sorte que tous ceux qui habitaient en Asie entendirent la parole du Seigneur, tant Juifs que Grecs.

11 Et Dieu faisait des miracles extraordinaires par les mains de Paul,

12 au point qu'on portait même sur les malades des serviettes ou des tabliers qui avaient touché son corps1. Et les maladies les quittaient et les esprits mauvais sortaient.
1 littéralement : sa peau.

13 Mais certains Juifs exorcistes itinérants essayèrent aussi d'invoquer1 le nom du Seigneur Jésus sur ceux qui avaient des esprits mauvais, en disant : « Je vous adjure par Jésus que Paul prêche. »
1 littéralement : de nommer.

14 Et il y avait 7 fils d'un certain Scéva, un souverain sacrificateur juif, qui faisaient cela.

15 Mais l'esprit mauvais, répondant, leur dit : « Je connais Jésus et je sais qui est Paul, mais vous, qui êtes-vous ? »

16 Et l'homme en qui était l'esprit mauvais s'élança sur eux et, s'étant rendu maître de tous, usa de violence contre eux, de sorte qu'ils s'enfuirent de cette maison nus et blessés.

17 Et cela fut connu de tous ceux qui habitaient à Éphèse, tant Juifs que Grecs. Alors ils furent tous saisis de crainte et le nom du Seigneur Jésus était glorifié.

18 Et beaucoup de ceux qui avaient cru venaient confesser et déclarer ce qu'ils avaient fait.

19 Un bon nombre aussi de ceux qui avaient pratiqué les sciences occultes apportèrent leurs livres et les brûlèrent entièrement devant tous. Et ils en estimèrent la valeur et trouvèrent [qu'elle se montait à] 50 000 pièces d'argent.

20 C'est avec une telle puissance que la parole du Seigneur se répandait1 et montrait sa force.
1 littéralement : grandissait.

21 Or lorsque ces choses furent accomplies, Paul se proposa dans son esprit d'aller à Jérusalem après avoir traversé la Macédoine et l'Achaïe. Il disait : « Après y être allé, il faut aussi que je voie Rome. »

22 Et ayant envoyé en Macédoine deux de ceux qui le servaient, Timothée et Éraste, il resta lui-même quelque temps en Asie.

Fidèle à sa promesse (ch. 18 v. 21 ac 18.19-28), l'apôtre arrive à Éphèse, capitale de la province d'Asie. Il y séjournera trois ans (ch. 20 v. 31 ac 20.29-31), succédant à Apollos, tandis qu'à Corinthe c'est ce dernier qui «arrose» là où l'apôtre a planté (ch. 18 v. 27, 28 ac 18.19-28; 1 Cor. 3:6 1cr 3.5-11). Nous ne voyons entre ces serviteurs de Dieu ni jalousie, ni revendication d'un champ particulier de travail.

Le baptême de Jean, seul connu de ces Éphésiens, préparait les Juifs repentants à recevoir un Messie régnant sur la terre. Le chrétien au contraire a une position céleste, il est mis en relation par le Saint Esprit avec un Christ mort et ressuscité. Vérité que souligne tout particulièrement l'épître aux Éphésiens!

Or la parole du Seigneur «croissait et montrait sa force», non seulement par les miracles accomplis par l'apôtre, mais par son autorité sur les cœurs (v. 20). Elle amenait ces croyants à confesser ce qu'ils avaient fait et à renoncer publiquement aux pratiques de magie. Remplis du «premier amour» (Apoc. 2:4 ap 2.1-5), ces Éphésiens ne voulaient plus avoir «rien de commun avec les œuvres infructueuses des ténèbres» (Éph. 5:11 ep 5.11-14). — Chers amis, la Parole du Seigneur montre-t-elle sa puissance au monde par des fruits visibles dans nos vies?