Luc 24:36-53

Luc 24:36-53

Jésus apparaît à ses disciples rassemblés

36 Puis, comme ils disaient ces choses, Jésus1 se tint lui-même au milieu d'eux et leur dit : « Paix à vous ! »
1 littéralement : il.

37 Et eux, étant tout effrayés et remplis de crainte, croyaient voir un esprit.

38 Mais il leur dit : « Pourquoi êtes-vous troublés et pourquoi s'élève-t-il des raisonnements dans vos cœurs ?

39 Voyez mes mains et mes pieds, que c'est moi-même ! Touchez-moi et voyez ! Car un esprit n'a pas de la chair et des os, comme vous voyez que j'ai. »

40 Et en disant cela, il leur montra ses mains et ses pieds1.
1 littéralement : les mains et les pieds.

41 Et comme, dans leur joie, ils ne croyaient pas encore et s'étonnaient, il leur dit : « Avez-vous ici quelque chose à manger ? »

42 Alors ils lui donnèrent un morceau de poisson grillé1.
1 plusieurs manuscrits ajoutent : et un rayon de miel.

43 Et l'ayant pris, il en mangea devant eux.

44 Puis il leur dit : « Ce sont là les paroles que je vous disais quand j'étais encore avec vous, qu'il fallait que soient accomplies toutes les choses qui sont écrites à mon sujet dans la loi de Moïse et dans les Prophètes et dans les Psaumes. »

45 Alors il leur ouvrit l'intelligence pour comprendre les Écritures.

46 Et il leur dit : « Il est ainsi écrit que le Christ souffrirait et qu'il ressusciterait d'entre les morts le troisième jour,

47 et que la repentance pour la rémission des péchés seraient prêchées en son nom à toutes les nations, en commençant par Jérusalem.

48 Vous êtes témoins de ces choses.

49 Et [voici,] moi, j'envoie sur vous la promesse de mon Père. Mais vous, restez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez revêtus de puissance d'en haut. »

Ascension de Jésus

50 Puis il les emmena [dehors] jusque vers Béthanie, et, levant les mains, il les bénit.

51 Et il arriva qu'en les bénissant il se sépara d'eux et fut enlevé au ciel.

52 Et eux, après s'être prosternés devant lui, s'en retournèrent à Jérusalem avec une grande joie.

53 Et ils étaient continuellement dans le Temple,1 bénissant Dieu.
1 plusieurs manuscrits ajoutent : louant et.

Le Seigneur aurait pu monter au ciel au moment de sa résurrection. Mais Il désirait encore rencontrer ses chers disciples (Jean 16:22 j 16.17-22); Il voulait leur donner la preuve que non seulement Il était vivant, mais qu'Il restait un homme pour toujours, le même Jésus qu'ils avaient connu, suivi et servi ici-bas. Chers enfants de Dieu, Celui que nous verrons au ciel n'est pas seulement «un esprit», ni non plus un étranger pour nos cœurs. C'est le Jésus des Évangiles, le Fils de l'homme, que Luc nous a présenté, le tendre Sauveur que nous aurons appris sur la terre à connaître et à aimer.

«Il faut», «il fallait», «ne fallait-il pas?» (v. 7, 26, 44, 46 lc 24.1-27). Tout le conseil de Dieu devait s'accomplir dans les souffrances de Christ, mais aussi dans ses gloires.

Et c'est Béthanie que Jésus choisit pour y quitter les siens. En figure, Il les établit ainsi pour le temps de son absence sur un nouveau terrain, en «dehors» du système juif (v. 50): celui de la vie nouvelle et de la communion (Jean 12:1… j 12.1-8).

La dernière parole du Seigneur est une promesse (v. 49), son dernier geste une bénédiction (v. 50). Il s'en est allé, mais le cœur des siens déborde désormais de joie et de louange. Objets du même amour, célébrons, nous aussi, notre Dieu, notre Père, et réjouissons-nous en un Sauveur parfait.