Luc 22:1-23

Luc 22:1-23

Judas s'engage à trahir son maître

22 Or la fête des Pains sans levain, celle qui est appelée la Pâque, approchait.

2 Et les principaux sacrificateurs et les scribes cherchaient comment ils pourraient le faire mourir, car ils craignaient le peuple.

3 Alors Satan entra dans Judas, celui qui est appelé Iscariote, qui était du nombre des Douze.

4 Et s'en étant allé, il parla avec les principaux sacrificateurs et [les] capitaines sur la manière dont il le leur livrerait.

5 Et ils se réjouirent et convinrent de lui donner de l'argent.

6 Et il accepta. Alors il cherchait une bonne occasion pour le leur livrer sans que la foule y soit.

La dernière Pâque

7 Et le jour des Pains sans levain arriva, [jour] où il fallait sacrifier [l'agneau de] la Pâque.

8 Et Jésus1 envoya Pierre et Jean, en disant : « Allez nous préparer la Pâque, afin que nous la mangions. »
1 littéralement : il.

9 Mais ils lui dirent : « Où veux-tu que nous la préparions ? »

10 Et il leur dit : « Voici, quand vous serez entrés dans la ville, un homme portant une cruche d'eau viendra à votre rencontre. Suivez-le dans la maison où il entrera.

11 Et vous direz au maître de la maison : "Le maître1 te dit : 'Où est la salle où je mangerai la Pâque avec mes disciples ?'"
1 maître : celui qui enseigne.

12 Et lui vous montrera une grande salle1 aménagée. Là, préparez [la Pâque]. »
1 pièce à l'étage supérieur, servant de salle à manger.

13 Et s'en étant allés, ils trouvèrent [tout] comme il le leur avait dit. Et ils préparèrent la Pâque.

14 Alors, quand l'heure fut venue, il se mit à table, et les apôtres avec lui.

15 Et il leur dit : « J'ai vivement désiré1 manger cette Pâque avec vous avant que je ne souffre.
1 littéralement : J'ai désiré avec désir.

16 Car je vous dis que je n'en mangerai plus jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu. »

17 Et ayant pris une coupe, il rendit grâces et dit : « Prenez ceci et partagez[-le] entre vous.

18 Car je vous dis [que] je ne boirai plus désormais du produit de la vigne jusqu'à ce que le royaume de Dieu soit venu. »

Institution de la Cène

19 Et ayant pris du pain [et] ayant rendu grâces, il [le] rompit et [le] leur donna, en disant : « Ceci est mon corps qui est donné pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. »

20 Puis après le dîner, [il prit] de même la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang qui est versé pour vous.

21 Mais voici, la main de celui qui me livre est avec moi à table.

22 Car le Fils de l'homme s'en va selon ce qui est décrété, mais malheur à cet homme par qui il est livré ! »

23 Alors ils se mirent à se demander les uns aux autres qui donc serait celui d'entre eux qui allait faire cela.

Les chefs du peuple sont embarrassés pour réaliser leurs desseins criminels parce qu'ils savent que la foule prend plaisir à écouter Jésus (ch. 19 v. 48 lc 19.41-48). Mais Satan va leur venir en aide. Il a préparé son instrument: Judas, et maintenant il entre en lui, se substituant à la volonté du misérable disciple. Celui-ci s'en va aussitôt conclure son affreux marché.

Quand il s'agit de célébrer la pâque — et la cène aujourd'hui — rien n'est laissé à l'initiative des disciples. Jésus leur demande de l'apprêter, mais Il attend aussi d'être interrogé pour leur révéler cela doit avoir lieu. Combien de chrétiens, au lieu de poser cette question au Seigneur, ont eux-mêmes choisi leur lieu de rassemblement! Pourtant tout est si simple. Il suffit de se laisser conduire par cet homme chargé d'une cruche d'eau, figure du Saint Esprit présentant la Parole. La grande salle garnie suggère qu'il y a place pour tous les croyants, là où Jésus se trouve Lui-même. «J'ai fort désiré…», dit-Il aux siens lorsque l'heure fut venue. Quel amour! Le Seigneur parle non d'une faveur qu'Il leur fait, mais d'un besoin de son propre cœur, «comme quelqu'un qui, avant de quitter sa famille, désire avoir encore avec elle une réunion d'adieu» (J.N.D.).