Luc 21:25-38

Luc 21:25-38

25 Et il y aura des signes dans le soleil, et la lune, et les étoiles. Et sur la terre les nations seront dans l'angoisse [et] en perplexité devant le grand bruit de la mer et de la houle.

26 Les hommes rendront l'âme de peur dans l'attente des choses qui arriveront sur la terre habitée, car les puissances des cieux seront ébranlées.

27 Et alors on verra le Fils de l'homme venant sur une nuée avec puissance et une grande gloire1.
1 ou : avec grande puissance et [grande] gloire.

28 Et quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance1 approche. »
1 avec l'idée qu'un prix a été payé ; ailleurs : rédemption.

Derniers avertissements donnés par Jésus

29 Puis il leur dit une parabole : « Voyez le figuier et tous les arbres.

30 Dès qu'ils bourgeonnent, vous savez de vous-mêmes, en [les] regardant, que l'été est déjà proche.

31 De même vous aussi, quand vous verrez arriver ces choses, sachez que le royaume de Dieu est proche.

32 En vérité, je vous dis que cette génération ne passera certainement pas avant que tout ne soit arrivé.

33 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront absolument pas.

34 Et prenez garde à vous-mêmes, de peur que vos cœurs ne soient appesantis par la débauche et l'ivrognerie1 et les soucis de la vie, et que ce jour n'arrive sur vous de façon soudaine.
1 littéralement : les intoxications.

35 Car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la surface de toute la terre.

36 Veillez donc, priant en tout temps, afin que vous ayez la force d'échapper à toutes ces choses qui doivent arriver, et de vous tenir devant le Fils de l'homme. »

37 Et il passait les journées dans le Temple à enseigner. Mais les nuits, il sortait les passer sur le mont appelé [mont] des Oliviers.

38 Et tout le peuple, dès le matin, venait à lui dans le Temple pour l'entendre.

À partir du v. 25, les signes annoncés concernent des événements encore à venir. Ce seront des temps terribles. Les choses les plus stables seront bouleversées, et les âmes des hommes le seront aussi. Déjà la peur plane sur le monde. Les hommes pensent échapper en se creusant des abris (Apoc. 6:15… ap 6.12-17). Mais pour les fidèles de ce temps-là, la délivrance (appelée leur rédemption au v. 28) viendra d'en haut. Ce sera le retour du Seigneur en gloire; et pour nous, croyants d'aujourd'hui, ce que nous attendons c'est sa venue sur la nuée. Promesse certaine! Oui, car le ciel et la terre passeront, mais Ses paroles ne passeront point (v. 33).

On ne considère pas généralement les excès dans le manger comme un péché bien grave. Pourtant elle est associée à l'ivrognerie, parce qu'elle contribue à appesantir le cœur. Elle cultive l'égoïsme; on en oublie les besoins qui nous entourent (comp. ch. 16 v. 19… lc 16.19-31). La joie d'attendre le Seigneur disparaît d'un cœur appesanti (fin du v. 34); les soucis de la vie l'envahissent. Pour cette raison, les épîtres associent souvent les exhortations à être sobre et à veiller (1 Thess. 5:6, 7 1th 5.6-10; 1 Pier. 1:13 1p 1.13-16; 4:7 1p 4.7-9; 5:8 1p 5.8-9); et ici le Seigneur nous recommande «prenez garde à vous-mêmes… veillez donc, priant en tout temps» (v. 34, 36).