Luc 14:15-35

Luc 14:15-35

Parabole du grand dîner

15 Et l'un de ceux qui étaient à table, ayant entendu ces choses, lui dit : « Bienheureux celui qui mangera du pain dans le royaume de Dieu ! »

16 Mais il lui dit : « Un homme fit un grand dîner et invita beaucoup de gens.

17 Et à l'heure du dîner, il envoya son esclave dire aux invités : "Venez, car c'est déjà1 prêt."
1 plusieurs manuscrits ajoutent : tout.

18 Mais ils commencèrent tous unanimement à s'excuser. Le premier lui dit : "J'ai acheté un champ et il faut nécessairement que j'aille le voir ; je te prie, tiens-moi pour excusé."

19 Puis un autre dit : "J'ai acheté cinq paires de bœufs et je vais les essayer ; je te prie, tiens-moi pour excusé."

20 Puis un autre dit : "J'ai épousé une femme et à cause de cela je ne peux pas venir."

21 Et à son retour, l'esclave rapporta ces choses à son maître. Alors le maître de la maison se mit en colère et dit à son esclave : "Va vite dans les rues et dans les ruelles de la ville, et fais entrer ici les pauvres, et les estropiés, et les aveugles, et les boiteux."

22 Et l'esclave dit : "Maître, il a été fait comme tu l'as ordonné et il y a encore de la place."

23 Le maître dit alors à l'esclave : "Va sur les chemins et [le long des] haies, et contrains [les gens] à entrer, afin que ma maison soit remplie.

24 Car je vous dis qu'aucun de ces hommes qui ont été invités ne mangera de mon dîner." »

Renoncer à tout pour suivre Jésus

25 Et de grandes foules allaient avec lui. Et s'étant retourné, il leur dit :

26 « Si quelqu'un vient à moi et ne déteste pas son père et sa mère, et sa femme, et ses enfants, et ses frères, et ses sœurs, et même aussi sa propre vie, il ne peut pas être mon disciple.

27 Et celui qui ne porte pas sa croix et ne vient pas à ma suite1 ne peut pas être mon disciple.
1 littéralement : derrière moi.

28 Car lequel d'entre vous, s'il veut construire une tour, ne s'assied pas d'abord pour calculer la dépense [et voir] s'il a de quoi la terminer ?

29 Autrement, s'il pose les fondations et s'il n'est pas capable de terminer, tous ceux qui le verront se mettront à se moquer de lui,

30 en disant : "Cet homme a commencé à construire et il n'a pas été capable de terminer."

31 Ou quel roi, partant pour faire la guerre à un autre roi, ne s'assied pas d'abord pour décider s'il peut, avec 10 000 [hommes], affronter celui qui vient contre lui avec 20 000 [hommes] ?

32 Et sinon, pendant qu'il est encore loin, il lui envoie une délégation et s'informe des conditions de paix.

33 Ainsi donc, quiconque parmi vous ne renonce pas à tout ce qu'il possède ne peut pas être mon disciple.

34 Oui, le sel est bon, mais si même le sel a perdu sa saveur, avec quoi l'assaisonnera-t-on ?

35 Il n'est bon1 ni pour la terre ni pour le fumier ; on le jette dehors. Celui qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende ! »
1 littéralement : approprié.

De tous les gens invités à ce grand souper, c'est à qui trouvera la plus mauvaise excuse. Attend-on en effet d'avoir acheté un champ pour le voir, des bœufs pour connaître leur force? Celui qui venait de se marier aurait pu amener sa jeune femme au festin. En déclinant l'invitation, non seulement ils manquent la fête mais ils offensent le maître de maison.

Au grand dîner de sa grâce, Dieu a invité d'abord le peuple juif, puis sur son refus, tous ceux qui ne peuvent cacher leur pauvreté, leur infirmité, leur misère. Ce sont de telles créatures qui vont remplir son ciel (comp. v. 21 fin avec v. 13 lc 14.12-14). Il y reste encore des places vides… la vôtre si vous ne l'avez pas déjà prise.

Le v. 26 nous apprend simplement que, si quelqu'un était empêché de devenir disciple de Christ, y compris par ses propres parents, cet obstacle deviendrait aussitôt haïssable. Il faut venir à Lui (v. 26) et ensuite venir après Lui (v. 27). Mais l'ennemi est redoutable. Insensé celui qui se mettrait en route sans avoir calculé la dépense: Celle-ci est grande, car il s'agit de renoncer à tout ce qu'on a (v. 33). Si on porte la croix, on ne peut se charger d'autres bagages. Mais le gain est incomparable: c'est Christ Lui-même (Phil. 3:8 ph 3.7-11).