Luc 8:26-39

Luc 8:26-39

Guérison du démoniaque gérasénien

26 Puis ils abordèrent dans le pays des Géraséniens1, qui est en face de la Galilée.
1 plusieurs manuscrits portent : Gadaréniens.

27 Et quand il fut descendu à terre, un homme de la ville vint à sa rencontre. Depuis longtemps, il avait des démons et ne portait pas de vêtement et n'habitait pas dans une maison, mais dans les tombeaux.

28 Et ayant vu Jésus et poussant un cri, il se jeta devant lui et dit d'une voix forte : « Qu'y a-t-il entre moi et toi, Jésus, Fils du Dieu Très-Haut ? Je t'en supplie, ne me tourmente pas ! »

29 Car Jésus1 avait commandé à l'esprit impur de sortir de l'homme. Bien des fois, en effet, il s'était emparé de lui et l'homme1 avait été lié avec des chaînes et des fers aux pieds, pour le garder. Mais brisant les liens, il était entraîné par le démon dans les déserts.
1 littéralement : il.

30 Et Jésus lui demanda : « Quel est ton nom ? » Et il dit : « Légion ». Car beaucoup de démons étaient entrés en lui.

31 Et ils le priaient de ne pas leur commander de s'en aller dans l'abîme.

32 Or il y avait là un très grand troupeau de porcs qui paissaient sur la montagne, et ils le prièrent de leur permettre d'entrer en eux. Et il le leur permit.

33 Alors les démons, étant sortis de l'homme, entrèrent dans les porcs et le troupeau se précipita du haut de la falaise dans le lac et se noya.

34 Et ceux qui le faisaient paître, ayant vu ce qui était arrivé, s'enfuirent et le racontèrent dans la ville et dans les campagnes.

35 Alors ils sortirent pour voir ce qui était arrivé. Et ils vinrent à Jésus et trouvèrent l'homme de qui étaient sortis les démons, assis aux pieds de Jésus, habillé et avec toute sa raison1. Et ils eurent peur.
1 littéralement : sain d'esprit.

36 Et ceux qui avaient vu [ce qui s'était passé] leur racontèrent comment le démoniaque avait été délivré.

37 Mais toute la multitude de la région environnante des Géraséniens demanda à Jésus1 de s'en aller loin d'eux, car ils étaient saisis d'une grande frayeur. Et lui, étant monté dans un bateau, s'en retourna.
1 littéralement : lui demanda.

38 Et l'homme de qui étaient sortis les démons le supplia [de lui permettre] de rester avec lui. Mais il le renvoya, en disant :

39 « Retourne dans ta maison et raconte tout ce que Dieu a fait pour toi. » Et il s'en alla, proclamant dans toute la ville tout ce que Jésus avait fait pour lui.

La puissance divine dont Jésus a donné un aperçu en calmant la tempête se trouve ici en face d'une violence autrement redoutable: celle de Satan. Une armée de démons s'était complètement emparée de la volonté de ce malheureux Gadarénien. On avait bien essayé, mais sans succès, de le maîtriser par des chaînes et des fers, image des vains efforts de la société pour réfréner les passions. Habitant les tombeaux, ce possédé était déjà moralement un mort. Il était nu; c'est-à-dire incapable, comme Adam, de cacher à Dieu son état. Quel tableau de la déchéance morale de la créature! Mais aussi quel changement lorsque intervient la délivrance du Seigneur (lire Éph. 2:1-6 ep 2.1-10)! Les gens de la ville ne peuvent que le constater. Ils trouvent cet homme «assis, vêtu, et avec toute sa raison, aux pieds de Jésus». Oui, le racheté trouve enfin paix et repos auprès de son Sauveur; Dieu le revêt de justice et lui donne une intelligence pour le connaître.

Hélas! La présence de Dieu inquiète et dérange davantage le monde que la domination du diable.

Le démoniaque guéri souhaite accompagner Jésus (comp. Phil. 1:23 ph 1.21-26). Mais le Seigneur lui désigne son champ de travail: sa propre maison et sa ville où il raconte tout ce que Jésus a fait pour lui (Ps. 66:16 ps 66.13-20).