Luc 6:39-49

Luc 6:39-49

Enseignements divers

39 Et il leur disait aussi une parabole : « Un aveugle peut-il conduire un aveugle ? Ne tomberont-ils pas tous les deux dans une fosse ?

40 Un disciple n'est pas au-dessus du maître, mais tout disciple bien formé sera comme son maître.

41 Et pourquoi regardes-tu le fétu de paille qui est dans l'œil de ton frère, mais ne t'aperçois-tu pas de la poutre qui est dans ton propre œil ?

42 Comment peux-tu dire à ton frère : "Frère, laisse-moi enlever le fétu de paille qui est dans ton œil", toi qui ne vois pas la poutre qui est dans ton œil ? Hypocrite, enlève d'abord la poutre de ton œil et alors tu verras clair pour enlever le fétu de paille qui est dans l'œil de ton frère.

43 Car il n'y a pas de bon arbre qui produise de mauvais fruits ni aussi d'arbre mauvais qui produise de bons fruits.

44 En effet, chaque arbre se reconnaît à son propre fruit. Car on ne récolte pas des figues sur des ronces ni ne vendange des raisins sur un buisson épineux.

45 L'homme bon, du bon trésor de son cœur, produit ce qui est bon, et [l'homme] mauvais, du mauvais [trésor de son cœur], produit ce qui est mauvais. Car de l'abondance du cœur sa bouche parle.

46 Et pourquoi m'appelez-vous : "Seigneur, Seigneur !" et ne faites-vous pas ce que je dis ?

47 Je vous montrerai à qui est semblable tout homme qui vient à moi et qui entend mes paroles et les met en pratique.

48 Il est semblable à un homme qui construit une maison, qui a creusé, creusé profondément et a posé les fondations sur le rocher . Et une inondation étant arrivée, le fleuve s'est jeté avec violence contre cette maison et il n'a pas pu l'ébranler, car elle avait été bien construite1.
1 plusieurs manuscrits portent : car elle avait été fondée sur le rocher.

49 Mais celui qui a entendu et n'a pas mis en pratique est semblable à un homme qui a construit une maison sur la terre, sans fondations. Et le fleuve s'est jeté avec violence contre elle et aussitôt elle s'est écroulée ; et la chute de cette maison a été grande.

Si un petit corps étranger se dépose sur la lentille d'un microscope on ne peut plus rien voir à travers. Chose curieuse, pour nous c'est l'inverse! Plus grosse est la poutre que nous avons dans l'œil, plus nous avons la vue perçante pour distinguer le petit fétu dans l'œil de notre frère.

Au v. 46, Jésus nous pose à tous une question qui doit nous faire réfléchir: «Pourquoi m'appelez-vous: Seigneur, Seigneur — et ne faites-vous pas ce que je dis?». Ne sommes-nous pas souvent très légers et très inconséquents en prononçant dans nos prières le nom du Seigneur Jésus? Nous n'avons pas le droit de l'appeler ainsi si nous ne sommes pas disposés à faire en toutes choses sa volonté (1 Jean 2:4 1j 2.3-6). Beaucoup d'enfants de parents chrétiens ont, par grâce, accepté Jésus Christ comme leur Sauveur; mais, tant qu'ils ne reconnaissent pas aussi son autorité de Seigneur, peut-on dire qu'ils se sont vraiment tournés vers Lui? Le vrai christianisme consiste à ne plus vivre pour soi-même mais pour Celui qui est mort pour nous, à Le servir et à L'attendre (1 Thess. 1:9, 10 1th 1.6-10; 2 Cor. 5:15 2cr 5.12-15).

Fonder ses espérances «sur la terre» c'est aller au-devant d'une grande ruine (v. 49). Oui, allons à Jésus, écoutons ses paroles et mettons-les en pratique (v. 47).