Marc 3:1-19

Marc 3:1-19

Guérison, un jour de sabbat, d'un homme ayant la main desséchée

3 Et il entra encore dans la synagogue. Et il y avait là un homme qui avait la main desséchée.

2 Et ils l'observaient [pour voir] s'il le guérirait le [jour du] sabbat, afin de l'accuser.

3 Alors il dit à l'homme qui avait la main desséchée : « Lève-toi, [là,] au milieu ! »

4 Puis il leur dit : « Est-il permis de faire du bien le [jour du] sabbat ou de faire du mal, de sauver une vie ou de tuer ? » Mais ils gardaient le silence.

5 Et les ayant parcourus du regard avec colère, étant attristé de l'endurcissement de leur cœur, il dit à l'homme : « Étends ta main ! » Et il l'étendit et sa main fut rétablie.

6 Alors les Pharisiens, sortirent aussitôt avec les Hérodiens et tinrent conseil contre lui pour le faire périr.

Une foule nombreuse vient à Jésus pour être guérie

7 Et Jésus se retira avec ses disciples vers la mer. Et une grande multitude [le suivit] de la Galilée et de la Judée,

8 et de Jérusalem, et de l'Idumée, et de l'autre côté du Jourdain1. Et ceux des environs de Tyr et de Sidon, une grande multitude, allèrent vers lui, ayant appris tout ce qu'il faisait.
1 c.-à-d. : du côté est du Jourdain.

9 Et il dit à ses disciples qu'un petit bateau soit mis à sa disposition, à cause de la foule, afin qu'elle ne l'écrase pas.

10 Car il guérit beaucoup [de gens], de sorte que tous ceux qui souffraient se jetaient sur lui pour le toucher.

11 Et les esprits impurs, quand ils le voyaient, se jetaient devant lui et s'écriaient, en disant : « Toi, tu es le Fils de Dieu ! »

12 Mais il leur commandait très sévèrement de ne pas le faire connaître.

Appel des douze apôtres

13 Puis il monte sur la montagne1 et appelle auprès [de lui] ceux qu'il voulait ; et ils vinrent à lui.
1 la montagne, en contraste avec la plaine.

14 Et il en établit douze [qu'il appela aussi apôtres,] pour être avec lui et pour les envoyer prêcher

15 et pour avoir l'autorité de chasser les démons.

16 [Et il choisit les Douze :] Simon qu'il surnomma Pierre

17 et Jacques le [fils] de Zébédée, et Jean le frère de Jacques — et il les surnomma Boanergès, ce qui signifie : « fils du tonnerre » —

18 et André, et Philippe, et Barthélemy, et Matthieu, et Thomas, et Jacques le [fils] d'Alphée, et Thaddée, et Simon le Cananéen1,
1 ou : Zélote. Cananéen est probablement le nom araméen pour Zélote, c.-à-d. : zélateur.

19 et Judas Iscariote, celui-là même qui le livra.

Une seconde guérison a lieu dans la synagogue de Capernaüm et c'est de nouveau un jour de sabbat (ch. 1 v. 21… mc 1.16-22). À ce malade dont la main est sèche, le Seigneur demande exactement l'acte qu'il est incapable d'accomplir. En commençant par obéir, l'homme donne la preuve de sa foi et c'est elle qui permet à Jésus de le guérir. Hélas, voyez la dureté de cœur des assistants! Au lieu de se réjouir avec l'homme guéri, et d'admirer la puissance du Seigneur, ces hommes méchants prennent prétexte de ce miracle pour chercher à Le faire périr. Mais lui poursuit son ministère de grâce, et les foules, y compris des étrangers de Tyr et de Sidon (et même des Édomites) continuent d'affluer vers lui pour l'entendre et trouver la guérison. Puis il met à part douze disciples et les établit «pour être avec lui, et pour les envoyer…» (comp. Jean 15:16 j 15.14-17). Être avec Jésus: immense privilège, et, en même temps, condition indispensable pour pouvoir ensuite être envoyé. Comment accomplir un service sans avoir d'abord reçu ses directions (Jér. 23:21, 22 jr 23.21-22)?

Dans cet évangile chacun des Douze est nommé seul, pour nous rappeler qu'un serviteur doit s'attendre directement et personnellement à son Maître pour recevoir direction et secours.