Marc 1:29-45

Marc 1:29-45

Guérison de la belle-mère de Simon

29 Et aussitôt, étant sortis de la synagogue, ils allèrent avec Jacques et Jean dans la maison de Simon et d'André.

30 Or la belle-mère de Simon était couchée, ayant de la fièvre ; et aussitôt ils lui parlent d'elle.

31 Alors s'étant approché, il la fit lever en la prenant par la main. Et1 la fièvre la quitta et elle les servait.
1 plusieurs manuscrits ajoutent : aussitôt.

Guérison de beaucoup de malades et de démoniaques

32 Et le soir étant venu, comme le soleil se couchait, on lui apporta tous ceux qui se portaient mal, ainsi que les démoniaques.

33 Et la ville entière était rassemblée à la porte.

34 Et il en guérit beaucoup qui souffraient de diverses maladies et il chassa beaucoup de démons. Mais il ne laissait pas les démons parler, parce qu'ils le connaissaient.

Jésus prêche en Galilée

35 Et s'étant levé le matin, alors qu'il faisait encore nuit, il sortit et s'en alla dans un lieu désert ; et là, il priait.

36 Et Simon et ceux qui étaient avec lui allèrent à sa recherche.

37 Et l'ayant trouvé, ils lui dirent : « Tous te cherchent. »

38 Mais il leur dit : « Allons ailleurs dans les villages voisins, afin que j'y prêche aussi ; car c'est pour cela que je suis venu. »

39 Et il prêchait dans leurs synagogues, dans toute la Galilée, et chassait les démons.

Guérison d'un lépreux

40 Et un lépreux vient à lui, [et se jetant à genoux,] le supplie et lui dit : « Si tu veux, tu peux me purifier. »

41 Et Jésus1, ému de compassion, étendant la main, le toucha et lui dit : « Je veux, sois purifié ! »
1 littéralement : lui.

42 Et aussitôt la lèpre se retira de lui et il fut purifié.

43 Et lui ayant parlé avec sévérité, il le renvoya aussitôt

44 et lui dit : « Prends garde de ne rien dire à personne, mais va, montre-toi au sacrificateur1 et offre pour ta purification ce que Moïse a ordonné, en témoignage pour eux. »
1 ou : prêtre.

45 Mais lui, étant sorti, commença à proclamer beaucoup de choses et à divulguer ce qui était arrivé, de sorte que Jésus1 ne pouvait plus entrer ouvertement dans la ville. Mais il se tenait dehors, dans des lieux déserts, et l'on venait à lui de toutes parts.
1 littéralement : il.

Après la synagogue de Capernaüm, c'est la maison d'André et de Simon qui est la scène d'un miracle de grâce. Jésus est toujours prêt à être reçu dans nos maisons et à nous accorder ses délivrances. Faisons comme les disciples, parlons-Lui de ce qui nous tourmente (v. 30).

Sitôt guérie, la belle-mère de Simon s'empresse de servir le Seigneur et les siens. N'avait-elle pas sous les yeux l'exemple du plus grand des services?

Le soir tombe; mais pour un tel serviteur la journée n'est pas terminée. On lui amène ceux qui se portent mal et inlassablement il les soulage et les guérit. Quel était le secret de cette merveilleuse activité? Où Jésus puisait-il des forces constamment renouvelées? Le v. 35 nous apprend que c'est dans la communion avec son Dieu. Voyez de quelle manière cet homme parfait commençait sa journée (comp. És. 50, fin du v. 4 es 50.4-6). Mais lorsqu'on l'informe de sa popularité, il quitte ces foules qui sont seulement curieuses de voir des miracles, et s'en va prêcher l'évangile ailleurs.

Puis Jésus guérit un lépreux et lui dit exactement de quelle manière il doit rendre son témoignage, un témoignage selon la Parole (v. 44; Lév. 14 lv 14.1-32). Malheureusement l'homme agit selon ses propres pensées et c'est au détriment de l'œuvre de Dieu dans cette ville.