Jérémie 51:1-46

Jérémie 51:1-46

51 Ainsi dit l'Éternel : Voici, je fais lever un vent1 destructeur contre Babylone et contre les habitants de Leb-Kamaï2.
1 selon quelques-uns : un esprit. 2 Leb-Kamaï : cœur de mes adversaires ; probablement un nom énigmatique pour la Chaldée ; comparer avec 25:26.

2 Et j'enverrai contre Babylone des étrangers qui la disperseront et qui videront son pays. Car ils seront contre elle, tout autour, le jour de [son] malheur.

3 Qu'on tende l'arc contre celui qui le tend et contre celui qui fait le fier dans sa cotte de mailles ! Et n'épargnez pas ses jeunes hommes1, détruisez entièrement toute son armée !
1 ou : N'épargnez ni l'archer qui tend son arc, ni celui qui fait le fier dans sa cotte de mailles, ni ses jeunes hommes.

4 Et les blessés à mort tomberont dans le pays des Chaldéens, et ceux qui sont transpercés, dans les rues de Babylone1.
1 littéralement : dans ses rues.

5 Car Israël et Juda ne sont pas privés1 de leur Dieu, de l'Éternel des armées. Car leur pays2 est plein de péché devant le Saint d'Israël.
1 littéralement : ne sont pas veufs. 2 c.-à-d. : celui des Chaldéens ; selon d'autres : quoique leur pays (celui d'Israël) soit.

6 Fuyez du milieu de Babylone et sauvez chacun sa vie ! Ne soyez pas détruits du fait de son iniquité, car c'est le temps de la vengeance de l'Éternel ! Il lui rend sa récompense.

7 Babylone a été une coupe d'or dans la main de l'Éternel, enivrant toute la terre. Les nations ont bu de son vin, c'est pourquoi les nations sont devenues insensées.

8 Soudain, Babylone est tombée et elle a été brisée. Hurlez sur elle, prenez du baume pour sa douleur ! Peut-être guérira-t-elle.

9 Nous avons soigné Babylone, mais elle n'est pas guérie. Abandonnez-la et allons-nous-en chacun dans son pays ! Car son jugement atteint jusqu'aux cieux et s'est élevé jusqu'aux nuages.

10 L'Éternel a fait apparaître1 notre justice2. Venez et racontons dans Sion l'œuvre de l'Éternel notre Dieu !
1 littéralement : a fait sortir. 2 littéralement : nos justices ; comparer avec Ésaïe 64:5.

11 Aiguisez les flèches, remplissez les carquois1 ! L'Éternel a réveillé l'esprit des rois des Mèdes, parce que son dessein contre Babylone, c'est de la détruire. Car c'est là la vengeance de l'Éternel, la vengeance de son Temple.
1 ou : saisissez les boucliers.

12 Dressez un étendard contre les murailles de Babylone ! Renforcez la garde, placez les sentinelles, préparez les embuscades ! Car ce que le Seigneur a dit au sujet des habitants de Babylone, il l'a planifié et il l'a fait.

13 Toi qui habites sur les grandes eaux, [toi qui es] abondante en trésors, ta fin est venue à la mesure de ton avidité.

14 L'Éternel des armées a juré par lui-même1, [en disant] : Certainement, je te remplirai d'hommes, [nombreux] comme des sauterelles2, et certainement, ils pousseront un cri de triomphe à ton sujet !3
1 littéralement : par son âme. 2 hébreu : yélek. 3 littéralement (hébraïsme) : Si je ne te remplis d'hommes, [nombreux] comme des sauterelles, et s'ils ne poussent un cri de triomphe à ton sujet !

15 C'est lui qui a fait la terre par sa puissance, qui a établi le monde par sa sagesse et qui a étendu les cieux par son intelligence.

16 Quand il fait retentir sa voix, il y a un grondement d'eaux dans les cieux et il fait monter les nuages des extrémités1 de la terre. Il fait les éclairs pour la pluie et tire le vent de ses trésors.
1 littéralement : de l'extrémité.

17 Tout homme est devenu stupide, sans connaissance. Tout fondeur a honte de l'idole sculptée, car son idole moulée est un mensonge et il n'y a pas de respiration en elles.

18 Elles sont des choses de néant, des œuvres de tromperie. Elles disparaîtront quand viendra le moment d'intervenir contre elles.

19 La part de Jacob n'est pas comme elles, car c'est Lui1 qui a tout formé, et [même Israël,] la tribu de son héritage. L'Éternel des armées est son nom.

1 c.-à-d. : l'Éternel.

20 Tu es mon marteau, mes armes de guerre. Et par toi je briserai des nations et par toi je détruirai des royaumes.

21 Et par toi je briserai le cheval et celui qui le monte, et par toi je briserai le char et celui qui le conduit.

22 Et par toi je briserai l'homme et la femme, et par toi je briserai la personne âgée et le jeune garçon, et par toi je briserai le jeune homme et la vierge.

23 Et par toi je briserai le berger et son troupeau, et par toi je briserai le cultivateur et son attelage, et par toi je briserai les gouverneurs et les préfets1.
1 hébreu : segan ; mot d'origine perse.

24 Mais je rendrai à Babylone et à tous les habitants de la Chaldée tout le mal qu'ils ont fait à Sion, sous vos yeux, déclare l'Éternel.

25 Voici, je suis contre toi, montagne de destruction1, déclare l'Éternel, [toi] qui détruis toute la terre. J'étendrai ma main sur toi et je te roulerai du haut des rochers et je ferai de toi une montagne brûlante.
1 ou : corruption.

26 Et l'on ne prendra pas de toi une pierre pour un angle ni une pierre pour des fondations, car tu seras dévastée pour toujours, déclare l'Éternel.

27 Dressez un étendard dans le pays, sonnez de la trompette parmi les nations, préparez1 les nations contre elle, appelez contre elle les royaumes d'Ararat, de Minni et d'Ashkenaz ! Établissez des officiers contre elle, faites monter des chevaux comme des sauterelles2 terribles3 !
1 littéralement : sanctifiez ; comme en 6:4 ; 22:7. 2 hébreu : yélek. 3 littéralement : hérissées.

28 Préparez1 contre elle des nations, les rois des Mèdes, leurs gouverneurs et tous leurs préfets2 et tout le pays de leur domination !
1 littéralement : Sanctifiez ; comme en 6:4 ; 22:7. 2 hébreu : segan ; mot d'origine perse.

29 Et la terre tremble et se tord de douleur, car les desseins de l'Éternel contre Babylone s'accomplissent pour réduire le pays de Babylone en un lieu dévasté, sans [aucun] habitant.

30 Les hommes forts de Babylone ont cessé de combattre, ils sont assis dans les forteresses. Ils ont épuisé1 leur force, ils sont devenus [comme] des femmes. On a mis le feu à leurs habitations, leurs barres sont brisées.
1 littéralement : asséché.

31 Le coureur court à la rencontre du coureur et le messager à la rencontre du messager, pour annoncer au roi de Babylone que sa ville est prise, d'une extrémité [à l'autre],

32 et que les passages sont occupés, et que les marais1 sont brûlés par le feu, et que les hommes de guerre sont épouvantés.
1 selon quelques-uns : les roseaux.

33 Car ainsi dit l'Éternel des armées, le Dieu d'Israël : La fille de Babylone est comme une aire de battage au temps où on la foule. Encore un peu [de temps] et le moment de la moisson viendra pour elle.

34 « Nebucadretsar, roi de Babylone, m'a dévorée, il m'a exterminée, il m'a laissée comme un vase vide. Comme un dragon, il m'a engloutie, il a rempli son ventre de ce qui faisait mon plaisir, il m'a chassée au loin.

35 Que la violence qui est faite à moi et à ma chair [retombe] sur Babylone ! » dira l'habitante de Sion. « Et que mon sang soit sur les habitants de la Chaldée ! » dira Jérusalem.

36 C'est pourquoi, ainsi dit l'Éternel : Voici, je prends en main ta cause et j'assure ta vengeance1. Et j'assécherai sa mer2 et je tarirai sa source.
1 littéralement : je vengerai ta vengeance. 2 mot désignant quelquefois un grand fleuve ; ici l'Euphrate (?).

37 Et Babylone deviendra des monceaux [de ruines], un repaire de chacals, un sujet de consternation1 et de sifflement, sans [aucun] habitant.
1 ou : une ruine.

38 Ils rugiront ensemble comme de jeunes lions, ils gronderont comme les petits des lionnes.

39 Quand ils seront échauffés, je préparerai leur boisson et je les enivrerai, afin qu'ils se réjouissent et qu'ils dorment d'un sommeil sans fin et qu'ils ne se réveillent plus, déclare l'Éternel.

40 Je les ferai descendre comme des agneaux à l'abattoir, comme des béliers avec des boucs.

41 Comment ! Shéshac1 a été prise et [celle qui était] la louange de toute la terre a été conquise ! Comment ! Babylone est devenue un sujet de consternation2 parmi les nations !
1 nom énigmatique pour Babylone ; comparer avec 25:26 et la note à 51:1. 2 ou : une ruine.

42 La mer est montée sur Babylone ; elle a été couverte par la multitude1 de ses déferlantes.
1 ou : du tumulte.

43 Ses villes sont devenues un endroit dévasté, un pays sec et un désert, un pays où n'habite aucun homme et par où ne passe aucun fils d'homme.

44 Alors j'interviendrai contre Bel1 à Babylone et je ferai sortir de sa bouche ce qu'il a englouti et les nations n'afflueront plus vers lui. Même la muraille de Babylone est tombée.
1 Bel est un titre de Merodac, la principale divinité Babylonienne.

45 Sortez du milieu d'elle, mon peuple ! Et que chacun sauve son âme de l'ardeur de la colère de l'Éternel,

46 de peur que votre cœur ne mollisse et que vous n'ayez peur du bruit qui s'entendra dans le pays1. Car une rumeur viendra une année et, après elle, une [autre] rumeur [viendra] une [autre] année, et il y aura violence dans le pays1, tyran contre tyran.
1 ou : sur la terre.

Bien des expressions de ces chapitres sont reprises dans l'Apocalypse à propos de la Babylone future. Celle-ci n'est plus une ville, mais un vaste système religieux, contrefaçon satanique de l'Église de Christ, qui prendra tout son essor après que cette dernière aura été enlevée. Dans ce déploiement de mal, l'appel divin se fait entendre à plusieurs reprises: «Sortez du milieu d'elle, mon peuple» (ch. 50 v. 8 jr 50.7-9; ch. 51 v. 6 et 45; Zach. 2:7 za 2.6-9; Apoc. 18:4 ap 18.1-5). En effet, rester à Babylone après la condamnation prononcée par Dieu, c'est d'une part participer à ses péchés, et d'autre part s'exposer à partager ses fléaux. Un ordre semblable est adressé aujourd'hui par le Seigneur à tous les siens encore dispersés dans les différents milieux de la chrétienté professante: «Qu'il se retire de l'iniquité, quiconque prononce le nom du Seigneur» (2 Tim. 2:19 2tm 2.19-21). Mais, tout en constatant autour d'eux cette iniquité, certains croyants estiment devoir, malgré tout, rester dans un milieu reconnu mauvais; ils espèrent par leur bonne influence contribuer à son amélioration. C'est se bercer d'une illusion, et en même temps s'estimer plus sage que Celui qui leur enjoint d'en sortir (2 Cor. 6:14-18 2cr 6.14-18).