1 Samuel 31:1-13

1 Samuel 31:1-13

Victoire des Philistins sur Israël – Mort de Saül et de ses fils

31 Or les Philistins combattirent Israël et les hommes d'Israël s'enfuirent devant les Philistins. Et ils tombèrent tués1 sur le mont Guilboa.
1 littéralement : transpercés.

2 Puis les Philistins serrèrent de près Saül et ses fils, et les Philistins frappèrent Jonathan, et Abinadab, et Malki-Shua, les fils de Saül.

3 Et la bataille se renforça contre Saül et les archers l'atteignirent. Et il eut une très grande peur des archers.

4 Alors Saül dit à celui qui portait ses armes : « Tire ton épée et, avec elle, transperce-moi, de peur que ces incirconcis ne viennent et ne me transpercent, et ne m'outragent. » Mais celui qui portait ses armes ne voulut pas [le faire], car il avait très peur. Alors Saül prit son épée et se jeta sur elle.

5 Et quand celui qui portait ses armes vit que Saül était mort, il se jeta lui aussi sur son épée et mourut avec lui.

6 Et en ce jour-là moururent ensemble Saül et ses trois fils, et celui qui portait ses armes, et tous ses hommes.

7 Or les hommes d'Israël qui étaient de l'autre côté de la vallée et ceux qui étaient de l'autre côté du Jourdain1 virent que les hommes d'Israël s'enfuyaient et que Saül et ses fils étaient morts, et ils abandonnèrent les villes et s'enfuirent. Alors les Philistins vinrent et y habitèrent.
1 c.-à-d. : du côté est du Jourdain.

8 Et il arriva, le lendemain, que les Philistins vinrent pour dévaliser les tués1, et ils trouvèrent Saül et ses trois fils tombés sur le mont Guilboa.
1 littéralement : transpercés.

9 Alors ils coupèrent la tête de Saül1 et lui ôtèrent ses armes et les envoyèrent partout dans le pays des Philistins pour annoncer la bonne nouvelle dans les maisons de leurs idoles et au peuple.
1 littéralement : sa tête.

10 Et ils placèrent ses armes dans la maison des Ashtaroths1 et clouèrent son corps sur la muraille de Beth-Shan.
1 ou : des Astartés.

11 Or les habitants de Jabès de Galaad entendirent parler de ce que les Philistins avaient fait à Saül.

12 Et tous les hommes courageux se levèrent, et marchèrent toute la nuit, et prirent de la muraille de Beth-Shan le corps de Saül et les corps de ses fils. Et ils vinrent à Jabès et les brûlèrent là.

13 Puis ils prirent leurs os et les enterrèrent sous le tamaris de Jabès et jeûnèrent sept jours.1
1 date : 1056 av. J.-C.

Pendant ces événements, la bataille s'est engagée entre Israël et les Philistins. Elle tourne vite à l'avantage de ces derniers, car ils disposent d'un corps d'archers contre lequel les Israélites, frappés à distance, ne peuvent faire usage de leurs armes. Alors soudain tout manque à Saül. Et, en contraste avec David au chapitre précédent (verset 6 1s 30.1-6), Dieu lui manque aussi. La seule ressource tragique qu'il voit, est de s'ôter la vie. Ainsi fera Judas. Mais, comme tant d’incrédules que leur désespoir a conduits au suicide (plutôt que dans les bras du Seigneur), en voulant échapper au déshonneur sur la terre, Saül ne fait que se précipiter plus vite dans le malheur éternel. Homme misérable! Il avait eu le royaume et tout ce qu'on peut souhaiter dans ce monde. Mais à quoi cela sert-il pour celui qui fait la perte de son âme? (Marc 8:36 mc 8.34-37).

Les hommes de Jabès de Galaad, ville liée par le sang à la tribu de Benjamin (Juges 21:14 jg 21.1-15) montrent leur reconnaissance envers celui qui les a délivrés jadis (ch. 11 1s 11.1-15).

Au commencement du livre, nous avons vu la ruine de la sacrificature. Parvenus à sa fin, nous assistons à la chute de la royauté selon l'homme. Elle s'écroule en un moment sur cette montagne de Guilboa. À présent tout l'ancien ordre de choses est mis de côté pour faire place au roi selon Dieu, David, image de Christ venant régner en gloire.