1 Samuel 30:11-31

1 Samuel 30:11-31

11 Or ils trouvèrent dans les champs un homme égyptien et l'amenèrent à David. Et ils lui donnèrent du pain, et il mangea, et ils lui donnèrent de l'eau à boire.

12 Ils lui donnèrent aussi un morceau de gâteau de figues sèches et deux gâteaux de raisins secs, et il mangea. Et l'esprit lui revint, car il n'avait pas mangé de pain et n'avait pas bu d'eau depuis 3 jours et 3 nuits.

13 Puis David lui dit : « À qui es-tu et d'où es-tu ? » Et il dit : « Je suis un garçon égyptien, serviteur d'un homme amalékite. Et mon maître m'a abandonné, il y a 3 jours, car j'étais malade.

14 Nous avons fait une incursion au Néguev des Keréthiens et contre ce qui est à Juda, et contre le Néguev de Caleb, et nous avons brûlé Tsiklag par le feu. »

15 Et David lui dit : « Me ferais-tu descendre vers cette troupe ? » Et il dit : « Jure-moi par Dieu que tu ne me feras pas mourir et que tu ne me livreras pas entre les mains de mon maître, et je te ferai descendre vers cette troupe. »

16 Et il l'y fit descendre. Et voici, ils étaient répandus sur la surface de tout le pays, mangeant et buvant et dansant, à cause de tout le grand butin qu'ils avaient pris au pays des Philistins et au pays de Juda.

17 Alors David les frappa depuis l'aube jusqu'au soir du lendemain. Et aucun d'eux n'échappa, excepté 400 jeunes hommes qui s'enfuirent montés sur des chameaux.

18 Et David délivra tout ce que les Amalékites avaient pris et David délivra ses deux femmes.

19 Et rien ne leur manquait, petits ou grands, fils ou filles, butin ou quoi que ce soit de ce qu'on leur avait pris. David ramena tout.

20 Et David prit tout le petit bétail et le gros bétail. [Et] ceux qui marchaient devant ce troupeau disaient : « Voici le butin de David ! »

21 Puis David arriva vers les 200 hommes qui avaient été trop fatigués pour suivre David et qu'on avait fait rester près du torrent de Besçor. Et ils sortirent à la rencontre de David et à la rencontre du peuple qui était avec lui. Et David s'approcha du peuple et les interrogea au sujet de leur bien-être.

22 Mais tous les hommes méchants et iniques1 parmi les hommes qui étaient allés avec David répondirent et dirent : « Puisqu'ils ne sont pas venus avec nous, nous ne leur donnerons pas du butin que nous avons repris, sauf à chacun sa femme et ses fils. Et qu'ils les emmènent et s'en aillent. »
1 hébreu : Bélial.

23 Mais David dit : « Vous ne ferez pas ainsi, mes frères, avec ce que nous a donné l'Éternel, [lui] qui nous a gardés et a livré entre nos mains la troupe qui était venue contre nous.

24 Et qui vous écoutera dans cette affaire ? Car telle qu'est la part de celui qui descend à la bataille, telle sera la part de celui qui reste auprès des bagages : ensemble ils partageront. »

25 Et il [en] fut [ainsi] depuis ce jour et dans la suite, et on l'établit comme statut et comme ordonnance en Israël jusqu'à ce jour.

26 Puis David revint à Tsiklag et envoya du butin aux anciens de Juda, à ses amis, en disant : « Voici un don1 pour vous, [pris] sur le butin des ennemis de l'Éternel. »
1 littéralement : une bénédiction.

27 [Il en envoya] à ceux qui étaient à Béthel et à ceux qui étaient à Ramoth du Néguev, et à ceux qui étaient à Jatthir,

28 et à ceux qui étaient à Aroër, et à ceux qui étaient à Siphmoth, et à ceux qui étaient à Eshtemoa,

29 et à ceux qui étaient à Racal, et à ceux qui étaient dans les villes des Jerakhmeélites, et à ceux qui étaient dans les villes des Kéniens,

30 et à ceux qui étaient à Horma, et à ceux qui étaient à Bor-Ashan, et à ceux qui étaient à Athac,

31 et à ceux qui étaient à Hébron, et dans tous les lieux où David avait marché, lui et ses hommes.

Le pauvre esclave égyptien, abandonné par ses maîtres et que David recueille et réconforte, nous fait penser à la condition du pécheur perdu. Quand Satan l'a laissé dans un état de faiblesse totale et de mort morale, Jésus, tel le bon Samaritain, lui donne la vie, ainsi que des forces et la capacité de Le servir.

Guidés par ce garçon, David et ses hommes tombent à l'improviste sur les Amalékites occupés à fêter leur victoire. Et, Dieu permet qu’ils recouvrent tout ce qui leur avait été ravi, et qu'ils s’emparent d’un très grand butin. Grâce divine dont il faut que tous profitent, y compris les gardiens du bagage! Telle est la réponse de David à ses compagnons égoïstes et jaloux. N'est-ce pas également l'enseignement de l’Évangile? L'ouvrier de la onzième heure recevra autant que ses camarades du matin, malgré leur dépit, car il a affaire à un maître plein de bonté (Matthieu 20. 14, 15 mt 20.1-16). Ne pensons pas, par exemple, qu'un croyant infirme ou malade sera moins favorisé au jour de Christ parce qu'apparemment il ne s’est pas trouvé «en première ligne». Nous ne pouvons pas juger le service des autres chrétiens ni apprécier leur récompense. Le Seigneur la leur a préparée à la mesure de Son amour parfait.