Romains

Romains 16:17-27

Dernier avertissement concernant ceux qui causent des divisions

17 Or je vous exhorte, frères, à avoir l'œil sur ceux qui causent des divisions et des chutes, ce qui est contraire à l'enseignement que vous avez appris. Et détournez-vous d'eux.

18 Car de tels [hommes] ne servent1 pas notre Seigneur Christ, mais leur propre ventre. Et par de douces paroles et un beau langage, ils séduisent les cœurs des simples2.
1 servir, ici : être esclave. 2 c.-à-d. : ceux qui sont sans méchanceté et influençables.

19 Car votre obéissance est venue à [la connaissance de] tous. Je me réjouis donc à votre sujet, mais je veux que vous soyez sages quant au bien et sans compromis1 avec le mal.
1 littéralement : sans mélange.

20 Or le Dieu de paix brisera bientôt Satan sous vos pieds. Que la grâce de notre Seigneur Jésus1 soit avec vous !
1 plusieurs manuscrits ajoutent : Christ.

Salutations de la part des compagnons de Paul

21 Timothée, mon compagnon d'œuvre, et Lucius, et Jason, et Sosipater, mes parents, vous saluent.

22 Moi, Tertius, qui ai écrit la lettre, je vous salue dans le Seigneur.

23 Gaïus, mon hôte et celui de toute l'assemblée, vous salue. Éraste, l'administrateur de la ville, et le frère Quartus vous saluent.1
1 plusieurs manuscrits ajoutent (verset 24) : Que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec vous tous ! Amen.

Actions de grâces

25 Or à Celui qui est puissant pour vous affermir selon mon Évangile et la prédication de Jésus Christ, selon la révélation du mystère1 à l'égard duquel le silence a été gardé dès les temps éternels
1 pour « mystère », comparer avec 1 Cor. 2:7-10 ; Éph. 3:2-12 ; 5:32 ; Col. 1:25-27 ; 2:2-3.

26 (mais il a été manifesté maintenant et a été donné à connaître à toutes les nations par des écrits prophétiques, d'après le commandement du Dieu éternel, en vue de [l']obéissance de [la] foi)

27 au Dieu qui seul est sage, par Jésus Christ, à lui soit la gloire éternellement1 ! Amen.
1 littéralement : pour les siècles.

Les sujets de joie que Paul trouvait dans les croyants de Rome (v. 19) ne lui faisaient pas perdre de vue les dangers auxquels ils étaient exposés. Avant de clore son épître, il les met en garde contre les faux docteurs, reconnaissables à ce qu'ils cherchaient à se plaire à eux-mêmes, servant leurs ambitions et leurs convoitises (leur propre ventre: v. 18; Phil. 3:19 ph 3.17-21). Le remède ne consiste pas à discuter avec «ces sortes de gens» ni à étudier leurs erreurs mais à s'éloigner d'eux, en étant simples quant au mal (v. 17 à 19; Prov. 19:27 pv 19.27). Néanmoins, ces manifestations du mal ne nous laissent pas insensibles. Aussi, pour nous encourager, l'Esprit nous affirme que bientôt le Dieu de paix brisera Satan sous nos pieds (v. 20).

Plusieurs parents de Paul se trouvaient parmi les premiers chrétiens (v. 11, 21 rm 16.11), fruits sans doute de ses prières (ch. 9 v. 3 rm 9.1-5; ch. 10 v. 1 rm 10.1-2). Que ceci stimule notre intercession pour ceux des nôtres encore inconvertis!

Ce que Dieu attend de notre foi, c'est l'obéissance (v. 19 et 26 fin), et ce que notre foi peut attendre de Lui par «notre Seigneur Jésus Christ» c'est la puissance (v. 25), la sagesse (v. 27) et la grâce (v. 20, 24). Avec l'apôtre, donnons-Lui gloire, en Lui exprimant notre reconnaissance et surtout en vivant pour Lui plaire.