Romains

Romains 14:19-23; 15:1-13

19 Ainsi donc, poursuivons ce qui tend à1 la paix et ce qui tend à1 l'édification mutuelle.
1 littéralement : les choses de.

20 À cause d'un aliment, ne détruis pas l'œuvre de Dieu. Toutes choses, il est vrai, sont pures, mais c'est un mal pour l'homme de faire de sa nourriture une pierre d'achoppement1.
1 ou : un sujet de scandale.

21 Il est bon de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin et de ne rien faire en quoi ton frère1 trébuche2.
1 littéralement : le frère. 2 plusieurs manuscrits ajoutent : ou est scandalisé, ou est faible.

22 Toi, tu as de la foi ; garde-la en toi-même devant Dieu. Bienheureux est celui qui ne se juge pas lui-même dans ce qu'il approuve.

23 Mais celui qui hésite quand il mange est condamné, parce que cela ne vient pas de la foi. Or tout ce qui ne vient pas de la foi est péché.

Le Christ, un exemple à suivre

15 Or nous devons, nous qui sommes forts, porter les faiblesses de ceux qui ne sont pas forts et ne pas nous plaire à nous-mêmes.

2 Que chacun de nous cherche à plaire à son prochain en vue du bien, pour l'édification.

3 Et en effet, le Christ n'a pas cherché à plaire à lui-même, mais comme il est écrit : « Les outrages de ceux qui t'outragent sont tombés sur moi. »1
1 Psaume 69:10.

4 Car toutes les choses qui ont été écrites auparavant ont été écrites pour notre instruction, afin que, par la persévérance et par l'encouragement des Écritures, nous ayons espérance.

5 Or que le Dieu de persévérance et d'encouragement vous donne d'avoir entre vous une même pensée selon le Christ Jésus,

6 afin que, d'un commun accord, d'une même bouche, vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ.

7 C'est pourquoi recevez-vous les uns les autres, comme aussi le Christ vous a reçus, à la gloire de Dieu.

Le Dieu d'espérance, des Juifs et des nations

8 Car je dis que Christ a été serviteur de [la] Circoncision1, pour la vérité de Dieu, pour la confirmation des promesses [faites] aux pères
1 la Circoncision : le peuple juif.

9 et pour que les nations glorifient Dieu pour [sa] miséricorde, comme il est écrit : « C'est pourquoi je te célébrerai parmi les nations et je chanterai des cantiques à [la gloire de] ton nom. »1
1 Psaume 18:50.

10 Puis il dit encore : « Nations, réjouissez-vous avec son peuple ! »1
1 Deut. 32:43.

11 Et encore : « Louez le °Seigneur, [vous,] toutes les nations, et que tous les peuples le célèbrent ! »1
1 Psaume 117:1.

12 Et Ésaïe dit encore : « Elle paraîtra, la racine de Jessé1, et il y aura quelqu'un qui se lèvera pour gouverner les nations ; c'est en lui que les nations espéreront. »2
1 Jessé ou Isaï, père de David ; voir Matt. 1:6. 2 Ésaïe 11:10.

13 Or que le Dieu d'espérance vous remplisse de toute joie et paix en croyant, pour que vous surabondiez en espérance par la puissance de l'Esprit Saint.

Ces versets continuent le sujet de nos rapports avec les autres croyants. Outre la mise en garde de ne pas les scandaliser, nous trouvons des recommandations positives:

  1. Poursuivre «les choses qui tendent à la paix et… à l'édification mutuelle» (v. 19). Or les critiques tendent au résultat inverse.
  2. Porter, essentiellement par la prière, les infirmités des faibles (ce qui ne signifie nullement être indulgent pour les péchés), en nous rappelant que nous avons aussi le plus grand besoin du support de nos frères et sœurs pour nos propres infirmités.
  3. Ne pas rechercher ce qui nous est agréable, mais ce qui fera du bien à notre prochain. Nous suivrons ainsi les traces du Modèle parfait (ch. 15 v. 2, 3).
  4. S'attacher à avoir une même pensée pour que la communion dans le culte ne soit pas troublée (v. 5, 6) et «recevoir» les autres avec la même grâce qui nous a nous-mêmes reçus (v. 7).

Soulignons les qualificatifs donnés dans ce ch. 15 au «Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ» (v. 6). Il est «le Dieu de la persévérance et de l'encouragement» (v. 5) et nous dispense celles-ci par sa Parole (v. 4). Il est aussi «le Dieu de l'espérance» et veut nous y faire abonder (v. 13). Enfin le v. 33 rm 15.30-33 le désigne comme le Dieu de la paix qui veut être avec nous tous.