Romains

Romains 11:16-36

Par la chute d'Israël, le salut est parvenu aux nations

16 Or si les prémices sont saintes, la pâte1 l'est aussi ; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi.
1 allusion à Lév. 2:9, 16 ; Nombres 15:17-21.

17 Et si quelques-unes des branches ont été arrachées, et si toi qui étais un olivier sauvage tu as été greffé au milieu des branches restantes1, et si tu es devenu participant de la racine [et] de la sève2 de l'olivier,
1 littéralement : au milieu d'elles. 2 littéralement : la graisse.

18 ne te glorifie pas aux dépens des branches. Mais si tu te glorifies, ce n'est pas toi qui portes la racine, mais c'est la racine qui te porte.

19 Tu diras donc : « Les branches ont été arrachées afin que moi, je sois greffé. »

20 Très bien ! Elles ont été arrachées pour cause d'incrédulité et toi, tu es debout par la foi. Ne t'enorgueillis pas, mais crains !

21 Car si Dieu n'a pas épargné les branches naturelles, [peut-être] ne t'épargnera-t-il pas non plus.

22 Considère1 donc la bonté et la sévérité de Dieu : la sévérité envers ceux qui sont tombés, la bonté de Dieu envers toi si tu persévères dans cette bonté ; autrement, toi aussi, tu seras coupé.
1 littéralement : Vois.

23 Et eux aussi, s'ils ne persévèrent pas dans l'incrédulité, seront greffés, car Dieu est puissant pour les greffer à nouveau.

24 En effet, si toi, tu as été coupé de l'olivier naturellement sauvage et si tu as été greffé contre nature sur l'olivier cultivé, combien plus ceux qui sont naturellement [de l'olivier cultivé] seront-ils greffés sur leur propre olivier ?

La conversion des nations amènera le salut d'Israël

25 Car je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère, afin que vous ne vous preniez pas pour des sages : c'est qu'un endurcissement1 partiel est arrivé à Israël jusqu'à ce que la plénitude des nations soit entrée.
1 ou : aveuglement.

26 Et ainsi, tout Israël sera sauvé, comme il est écrit : « Le Libérateur1 viendra de Sion, il détournera loin de Jacob les impiétés. »2
1 littéralement : Celui qui délivre. 2 Ésaïe 59:20.

27 « Et telle [sera] mon alliance pour eux, lorsque j'ôterai leurs péchés. »1
1 voir Ésaïe 27:9.

28 En ce qui concerne l'Évangile, ils sont ennemis à cause de vous, mais en ce qui concerne l'élection, ils sont bien-aimés à cause des pères.

29 Car les dons de grâce et l'appel de Dieu sont irrévocables.

30 En effet, de même que vous, autrefois, vous avez été désobéissants à Dieu et que maintenant, par suite de leur désobéissance, vous êtes devenus des objets de miséricorde,

31 de même eux aussi ont été maintenant désobéissants à la miséricorde dont vous êtes les objets1, afin qu'eux aussi deviennent [maintenant] des objets de miséricorde.
1 littéralement : votre miséricorde.

32 Car Dieu les a tous1 enfermés dans la désobéissance afin de faire miséricorde à tous.
1 c.-à-d. : Juifs et nations.

33 Ô profondeur des richesses et de la sagesse et de la connaissance de Dieu ! Que ses jugements sont insondables et ses voies impénétrables1 !
1 littéralement : intraçables.

34 Car qui a connu la pensée du °Seigneur ? Ou qui est devenu son conseiller ?1
1 voir Ésaïe 40:13.

35 Ou qui lui a donné le premier pour qu'il reçoive de lui en retour ?1
1 voir Job 41:3.

36 Car de lui et par lui et pour lui sont toutes choses ! Qu'à lui soit la gloire éternellement1 ! Amen.
1 littéralement : pour les siècles.

Pour illustrer la question respective d'Israël et des nations, l'apôtre prend l'image d'un olivier cultivé qui représente le peuple juif. Une partie de ses branches a été arrachée «pour cause d'incrédulité» (v. 20) et à la place ont été greffés des rameaux provenant de l'olivier sauvage des nations. Or chacun sait qu'un jardinier fait toujours le contraire. Il greffe sur l'arbre sauvage le rejeton de l'espèce qu'il entend récolter. Cette introduction «contre nature» (v. 24) des gentils sur le tronc d'Israël souligne donc l'immense grâce qui nous a mis, nous qui ne sommes pas juifs, au bénéfice des promesses faites à Abraham. En éprouver de l'orgueil serait la plus grande des inconséquences (v. 20)!

Le moment viendra, après l'enlèvement des croyants, où la chrétienté infidèle sera jugée à son tour; après quoi tout le résidu d'Israël sera sauvé par son grand Libérateur (v. 26).

Ainsi les nations n'avaient aucun droit d'origine; Israël avait perdu les siens; tous étaient donc dans le même état irrémédiable, sans autre ressource que la miséricorde d'en haut. Et l'apôtre s'arrête avec adoration devant ces plans insondables, ces «profondeurs des richesses et de la sagesse et de la connaissance de Dieu» (v. 33).