Romains

Romains 10:1-13

Les juifs ont rejeté la justice qui est par la foi

10 Frères, le souhait1 de mon cœur et la supplication [que j'adresse] à Dieu pour eux, c'est qu'ils soient sauvés.
1 littéralement : le bon plaisir.

2 Car je leur rends témoignage qu'ils ont du zèle pour Dieu, mais non selon la vraie1 connaissance.
1 littéralement : pleine.

3 Car, ignorant la justice de Dieu et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu.

4 En effet, Christ est [la] fin de [la] Loi pour justice à quiconque croit.

5 Car Moïse décrit [ainsi] la justice qui vient de la Loi : « L'homme qui aura fait ces choses vivra par elles1. »2
1 c.-à-d. : en elles, en vertu de celles-ci. 2 Lév. 18:5.

6 Mais la justice par la foi parle ainsi : « Ne dis pas dans ton cœur : "Qui montera au ciel ?" ce serait en faire descendre Christ ;

7 ou : "Qui descendra dans l'abîme ?" ce serait faire remonter Christ d'entre les morts. »

8 Mais que dit-elle ? « La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur »1, c'est-à-dire la parole de la foi, [celle] que nous prêchons.
1 Deut. 30:12-14.

9 En effet, si de ta bouche tu reconnais Jésus comme Seigneur1 et si tu crois dans ton cœur que Dieu l'a ressuscité d'entre les morts, tu seras sauvé.
1 ou : le Seigneur Jésus.

10 Car du cœur on croit1 pour la justice et de la bouche on le déclare2 pour le salut.
1 littéralement : il est cru. 2 littéralement : il est déclaré.

11 En effet, l'Écriture dit : « Quiconque croit en lui ne sera pas confus. »1
1 Ésaïe 28:16.

12 Car il n'y a pas de différence1 entre Juif et Grec, car le même Seigneur de tous est riche envers tous ceux qui l'invoquent.
1 voir 3:22.

13 En effet, « quiconque invoquera le nom du °Seigneur sera sauvé. »1
1 Joël 3:5.

Les affections de l'apôtre pour son peuple se traduisaient de la bonne manière: par des prières (v. 1). C'est aussi notre premier devoir pour ceux de nos proches qui ne sont pas convertis. Paul savait par sa propre expérience qu'on pouvait être zélé pour Dieu tout en faisant complètement fausse route. Que d'entreprises, souvent généreuses et sincères, sont vouées à l'échec parce qu'elles ne sont pas «selon la connaissance»! Et ceci est à plus forte raison vrai des vains efforts déployés par tant de personnes pour gagner le ciel, alors qu'il suffit de saisir la Parole qui est «près de toi» (v. 8). Comme un homme tombé dans un précipice qui persisterait à en remonter par ses propres moyens plutôt que de se fier à la corde que des sauveteurs ont jetée à portée de sa main!

Les v. 9 et 10 nous rappellent que la foi du cœur et la déclaration de la bouche sont inséparables. On peut douter de la réalité d'une conversion qui n'a pas le courage de se déclarer.

Au ch. 3 v. 22 rm 3.19-26 il n'y avait pas de différence devant le péché. Tous étaient coupables. Ici il n'y en a pas quant au salut (v. 12). Tous peuvent l'obtenir. Le Seigneur est assez riche pour répondre aux besoins de tous ceux qui l'invoquent.