Romains

Romains 9:19-33

19 Tu me diras donc : « Pourquoi fait-il encore des reproches ? Car qui est-ce qui a résisté à sa volonté ? »

20 Mais plutôt toi, ô homme, qui es-tu pour contester avec Dieu ? L'objet façonné dira-t-il à celui qui l'a façonné : « Pourquoi m'as-tu fait ainsi ? »

21 Ou bien le potier n'a-t-il pas pouvoir sur l'argile pour faire de la même pâte un vase pour l'honneur1 et un autre pour le déshonneur2 ?
1 c.-à-d. : pour un usage honorable, noble. 2 c.-à-d. : pour un usage vil ou ordinaire.

22 1Et [que dire] si Dieu, voulant montrer sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec une grande patience des vases de colère tout préparés pour la destruction ?
1 les versets 22 à 26 forment une seule phrase dans le texte original.

23 Et [que dire] s'il a voulu faire connaître les richesses de sa gloire dans des vases de miséricorde qu'il a d'avance préparés pour la gloire ?

24 [C'est bien] nous qu'il a aussi appelés, non seulement d'entre les Juifs, mais aussi d'entre les nations.

25 C'est aussi ce qu'il dit dans Osée : « J'appellerai "Mon peuple" celui qui n'était pas mon peuple, et "Bien-Aimée" celle qui n'était pas la bien-aimée »1 ;
1 voir Osée 2:25.

26 « et il arrivera, dans le lieu où il leur a été dit : "Vous n'êtes pas mon peuple", que là ils seront appelés fils du Dieu vivant. »1
1 Osée 2:1 ; les versets 22 à 26 forment une seule phrase dans le texte original.

27 Mais Ésaïe s'écrie au sujet d'Israël : « Même si le nombre des fils d'Israël était comme le sable de la mer, [seul] le restant sera sauvé.

28 Car le °Seigneur exécutera entièrement et rapidement1 sa parole sur la terre. »2
1 littéralement : achèvera et abrègera. 2 Ésaïe 10:22-23.

29 Et c'est ce qu'Ésaïe a dit auparavant : « Si le °Seigneur Sabaoth1 ne nous avait pas laissé une descendance, nous serions devenus comme Sodome et nous aurions été semblables à Gomorrhe. »2
1 °Seigneur Sabaoth, autrement dit : Jéhovah des armées ; ou : l'Éternel des armées. 2 Ésaïe 1:9.

Le salut des nations et l'erreur d'Israël

30 Que dirons-nous donc ? Les nations qui ne poursuivaient pas [la] justice ont obtenu [la] justice, [la] justice qui est par [la] foi.

31 Mais Israël, poursuivant une loi de justice, n'est pas parvenu à [cette] loi.

32 Pourquoi ? Parce que ce n'a pas été par la foi, mais comme par les œuvres. Ils ont trébuché contre la pierre d'achoppement,

33 comme il est écrit : « Voici, je mets dans Sion une pierre d'achoppement et un rocher qui cause la chute » ; et : « celui qui croit en lui ne sera pas confus. »1
1 Ésaïe 8:14 ; 28:16 ; citations d'après la version grecque des Septante, comme aussi en 10:11 et souvent ailleurs.

Dans leur incrédulité audacieuse les hommes se permettent de juger Dieu à leur propre mesure: Puisqu'en définitive Il ne fera que ce qu'Il a voulu — disent certains — de quoi peut-Il nous rendre responsables (v. 19)? Chacun aura beau faire — ajoutent-ils — s'il est prédestiné, il sera sauvé tôt ou tard; si en revanche il n'est pas élu tous ses efforts ne changeront pas son sort final. Et, de ce faux point de départ découlent d'autres questions comme celles-ci: N'est-ce pas injuste d'avoir choisi les uns plutôt que les autres? — Connaissant d'avance le sort des perdus, pourquoi les avoir créés? — Comment un Dieu bon peut-Il vouer sa créature au malheur?… Ce chapitre nous apprend que Dieu n'a préparé aucun vase à déshonneur (ou de colère — v. 21). Il les a au contraire supportés — et les supporte encore — «avec une grande patience» (v. 22). Mais ce sont les pécheurs qui se préparent eux-mêmes sans relâche à la perdition éternelle.

Une chose est certaine, pouvons-nous répondre à tous les raisonneurs: Dieu vous a appelés, vous qui avez Sa Parole entre les mains. Il a voulu faire de vous aussi un vase de miséricorde. Seul votre refus peut l'empêcher de réaliser son dessein d'amour (lire 1 Tim. 2:4 1tm 2.1-7).