Proverbes

Proverbes 11:18-31

18 Le méchant fait une œuvre mensongère, mais celui qui sème la justice a un vrai salaire.

19 Comme la justice1 [conduit] à la vie, celui qui poursuit le mal [conduit] à sa mort.
1 ou : La vraie justice.

20 Ceux qui sont pervers de cœur sont une abomination pour l'Éternel, mais ceux qui sont intègres dans leurs voies lui sont agréables.

21 Certainement1 l'homme inique ne sera pas tenu pour innocent ; mais la descendance des justes sera délivrée.
1 selon d'autres : De génération en génération ; littéralement : main sur main.

22 Une femme belle et dépourvue de sens1, c'est un anneau d'or au nez d'un porc.
1 ici : qui manque de tact, de jugement.

23 Le désir des justes n'est que le bien ; les méchants ne peuvent attendre que la fureur.

24 Tel est prodigue [de ses biens] et les voit s'augmenter ; et tel retient plus qu'il ne faut et ne fait que s'appauvrir.

25 L'âme qui bénit sera engraissée et celui qui arrose sera lui-même arrosé.

26 Celui qui retient le blé, le peuple le maudit ; mais la bénédiction sera sur la tête de celui qui le vend.

27 Celui qui cherche soigneusement le bien recherche la faveur, mais le mal arrivera à celui qui le cherche.

28 Celui qui met sa confiance dans ses richesses tombera ; mais les justes s'épanouiront comme le feuillage.

29 Celui qui trouble sa maison héritera le vent et le fou deviendra le serviteur de celui qui est sage de cœur.

30 Le fruit du juste est un arbre de vie et le sage gagne les âmes1.
1 ou : celui qui gagne les âmes est sage.

31 Voici, le juste reçoit sa récompense sur la terre ; combien plus le méchant et le pécheur !

La tendance de notre cœur égoïste est d'accaparer et de retenir plus qu'il ne faut (versets 24, 26). Mais lisons en Luc 6:38 lc 6.36-38 ce que recommande le Seigneur Jésus. Le vrai moyen d'être béni soi-même est de s'occuper du bien des autres. Cela défie quelquefois la prudence et la sagesse humaine, mais Dieu n'a pas la même arithmétique que l'homme. Il renverse ses calculs et ses précautions. Et les richesses sont toujours un piège pour ceux qui s'y confient (verset 28; comparer Marc 10:24 mc 10.17-27 et 1 Timothée 6:17, 18 1tm 6.17-19). «Riches en bonnes œuvres», telle doit être notre ambition d'après ce dernier passage.

Pourtant il existe dans le monde une chose de la plus haute valeur, que nous sommes invités à rechercher et à gagner. Qu'y a-t-il de plus précieux qu'une âme? Pour acquérir la nôtre, le Seigneur a «vendu tout ce qu'il avait» (Matthieu 13:44-46 mt 13.44-46). Oui, «le sage gagne les âmes» (verset 30). Heureux service, le savons-nous? C'était celui du disciple André (Jean 1:41-43 j 1.37-43); et ce peut être le nôtre aussi, quel que soit notre âge et notre degré de connaissance. Celui qui veut gagner une âme au Seigneur, de quoi a-t-il tout spécialement besoin? Précisément de cette sagesse prompte à saisir l'occasion (Éphésiens 5:15, 16 ep 5.6-16). Et aussi de l'amour, habile à trouver le chemin du cœur (1 Cor. 9:19, 22 1cr 9.19-23).