Nombres

Nombres 15:1-21

Lois relatives aux sacrifices à offrir dans le pays

15 Et l'Éternel parla à Moïse, en disant :

2 « Parle aux fils d'Israël et dis-leur : Quand vous serez entrés dans le pays de vos habitations, [le pays] que je vous donne,

3 et que vous offrirez à l'Éternel un sacrifice consumé par feu — un holocauste ou un sacrifice pour s'acquitter d'un vœu, ou un sacrifice volontaire, ou à l'occasion de vos jours solennels — pour offrir une odeur agréable à l'Éternel, de gros bétail ou de petit bétail,

4 alors celui qui présentera son offrande1 à l'Éternel présentera une offrande de gâteau d'un dixième [d'épha2] de fleur de farine pétrie avec un quart de hin3 d'huile.
1 hébreu : corban ; dérivé du verbe traduit par : présenter. 2 1 épha = 22 litres environ. 3 1 hin = 3,66 litres environ.

5 Et tu offriras un quart de hin de vin pour la libation sur l'holocauste ou le sacrifice, pour chaque agneau.

6 Et pour un bélier, tu feras une offrande de gâteau de deux dixièmes [d'épha] de fleur de farine pétrie avec un tiers de hin d'huile

7 et un tiers de hin de vin pour la libation. Tu le présenteras comme odeur agréable à l'Éternel.

8 Et si tu offres un jeune taureau1 comme holocauste ou comme sacrifice pour t'acquitter d'un vœu ou comme sacrifice de prospérité à l'Éternel,
1 ou : un veau.

9 alors on présentera avec le jeune taureau1, comme offrande de gâteau, trois dixièmes [d'épha] de fleur de farine pétrie avec un demi-hin d'huile.
1 ou : le veau.

10 Et tu présenteras un demi-hin de vin pour la libation, en sacrifice consumé par le feu, d'odeur agréable à l'Éternel.

11 On fera ainsi pour chaque taureau ou pour chaque bélier, ou pour chaque agneau, ou pour chaque chevreau.

12 Selon le nombre [de bêtes] que vous offrirez, vous ferez ainsi pour chacune, selon leur nombre.

13 C'est ainsi que tous les Israélites de naissance1 feront ces choses lorsqu'ils présenteront un sacrifice consumé par le feu, d'odeur agréable à l'Éternel.
1 littéralement : les autochtones.

14 Et si un étranger séjourne chez vous ou si quelqu'un [se trouve] au milieu de vous dans vos générations, et qu'il offre un sacrifice consumé par le feu, d'odeur agréable à l'Éternel, alors il fera comme vous faites.

15 Pour ce qui est de l'assemblée, il y aura un même statut pour vous et pour l'étranger qui séjourne [au milieu de vous], un statut perpétuel pour [toutes] vos générations. Comme vous, ainsi sera l'étranger devant l'Éternel.

16 Il y aura une même loi et une même ordonnance pour vous et pour l'étranger qui séjourne au milieu de vous. »

L'offrande des premiers pains

17 Et l'Éternel parla à Moïse, en disant :

18 « Parle aux fils d'Israël et dis-leur : Quand vous serez entrés dans le pays où je vous fais entrer,

19 alors il arrivera, lorsque vous mangerez du pain du pays, que vous en prélèverez une offrande élevée pour l'Éternel.

20 Vous offrirez les prémices de votre pâte, une galette, en offrande élevée. Vous l'offrirez comme l'offrande élevée de l'aire de battage.

21 Vous donnerez à l'Éternel, dans [toutes] vos générations, une offrande élevée des prémices de votre pâte.

Après les scènes tragiques du ch. 14, on serait en droit de penser que l'incrédulité et la rébellion du peuple lui ont fait perdre tous ses droits au pays de Canaan. C'est pourquoi Dieu vient parler, aussitôt après, du pays de la promesse, montrant par là que rien ne pourra le dissuader d'accomplir ses desseins de grâce. De même il fait mention dans ce ch. 15 des différents sacrifices: holocaustes (v. 3), sacrifices de prospérités (v. 7), pour le péché (v. 24 nb 15.22-24) avec les offrandes de gâteau et libations, comme pour rappeler qu'il a des ressources pour les pires forfaits, ou plutôt une ressource unique qui est, sous ses côtés multiples, l'œuvre de son Bien-aimé. De celle-ci monte, si fâcheux que soit l'état du peuple, «une odeur agréable à l'Éternel» (expression cinq fois énoncée). Présentée en figure sous ses aspects les plus variés, l'œuvre de Christ se déploie aussi en faveur du plus grand nombre. Le statut de l'étranger était identique à celui de l'Israélite de naissance; il lui était permis d'offrir les mêmes sacrifices et les mêmes libations, préfiguration d'une grâce s'étendant au-delà d'Israël, d'un évangile prêché dans toute la création (Col. 1:23 cl 1.21-23).

Les v. 17 à 21 traitent des prémices et nous rappellent que le Seigneur a toujours les premiers droits sur tout ce que nous possédons (Matt. 6:33 mt 6.31-34).