Nombres

Nombres 12:1-16

Aaron et Miriam murmurent contre Moïse – Miriam est frappée de lèpre

12 Et Miriam et Aaron parlèrent contre Moïse au sujet de la femme éthiopienne1 qu'il avait prise ; car il avait pris une femme éthiopienne1.
1 ou : cushite.

2 Et ils dirent : « L'Éternel n'a-t-il parlé que par1 Moïse seulement ? N'a-t-il pas parlé aussi par1 nous ? » Et l'Éternel l'entendit.
1 ou : à.

3 Or cet homme, Moïse, était très humble1, plus qu'aucun homme qui [se trouvait] sur la surface de la terre.
1 ou : doux.

4 Et soudain l'Éternel dit à Moïse, et à Aaron, et à Miriam : « Vous trois, sortez vers la Tente de la rencontre ! » Et ils sortirent tous les trois.

5 Alors l'Éternel descendit dans la colonne de nuée et se tint à l'entrée de la Tente. Et il appela Aaron et Miriam, et ils sortirent tous les deux.

6 Et il dit : « Écoutez bien mes paroles ! S'il y a un prophète parmi vous, moi, l'Éternel, je me ferai connaître à lui dans une vision, je lui parlerai dans un rêve.

7 Il n'en est pas ainsi de mon serviteur Moïse. Il est fidèle, lui, dans toute ma maison.

8 Je parle avec lui face à face1 et clairement et non par des énigmes, et il voit2 la ressemblance de l'Éternel. Et pourquoi n'avez-vous pas craint de parler contre mon serviteur, contre Moïse ? »
1 littéralement : bouche à bouche. 2 littéralement : regarde attentivement.

9 Alors la colère de l'Éternel s'enflamma contre eux et il s'en alla.

10 Et la nuée se retira de dessus la Tente et voici, Miriam était lépreuse, [blanche] comme la neige. Et Aaron se tourna vers Miriam et voici, elle était lépreuse.

11 Alors Aaron dit à Moïse : « Ah ! mon seigneur ! Ne mets pas sur nous, je te prie, ce péché par lequel nous avons agi follement et par lequel nous avons péché.

12 Je te prie, qu'elle ne soit pas comme un [enfant] mort, dont la chair est à moitié rongée quand il sort du ventre1 de sa mère ! »
1 littéralement : de l'utérus.

13 Alors Moïse cria vers l'Éternel, en disant : « Ô °Dieu, je te prie, guéris-la, je te prie ! »

14 Et l'Éternel dit à Moïse : « Si son père lui avait craché au visage, ne serait-elle pas dans la honte pendant sept jours ? Qu'elle soit enfermée1 sept jours hors du camp, et après, qu'elle soit réintégrée. »
1 ou : exclue.

15 Et Miriam fut enfermée1 sept jours hors du camp. Et le peuple ne partit pas jusqu'à ce que Miriam ait été réintégrée.
1 ou : exclue.

16 Or après cela, le peuple partit de Hatséroth et ils dressèrent leur camp dans le désert de Paran.

La langue, dit Jacques, est «un mal qu'on ne peut pas maîtriser ; [elle est] pleine d'un venin mortel» (Jacq. 3:8... jq 3.4-10). Une fois encore nous constatons ses ravages. Non plus sous forme de plaintes et de murmures au milieu du «ramassis» (ch. 11 nb 11.4-6), mais de critiques et de médisances qui contaminent les membres les plus honorés de la famille des conducteurs du peuple: Aaron le souverain sacrificateur et Miriam la prophétesse. Leurs paroles malveillantes avaient peut-être été chuchotées «à l'oreille», dans le plus grand secret (Luc 12:3 lc 12.1-5). Mais... «l'Éternel l'entendit» (v. 2 fin, comp. ch. 11 v. 1 nb 11.1-3). N'oublions jamais que nos propos les plus confidentiels ont un Auditeur dans le ciel. Moïse se tait. Chaque fois qu'il s'agit d'une atteinte aux droits de l'Éternel, sa colère s'enflamme à juste titre, tandis que pour sa propre défense, son extrême douceur se traduit par le silence. Aussi est-ce Dieu qui prend la défense de son serviteur. Il convoque les trois intéressés à la tente de la Rencontre, puis fait avancer les deux coupables. La gravité de la punition fait ressortir celle du péché commis. Miriam est frappée de lèpre. Pour la première fois Moïse ouvre la bouche, intercédant pour sa malheureuse sœur qui sera restaurée.

Que le Seigneur nous préserve des «jalousies et des médisances de toutes sortes»! (1 Pier. 2:1 1p 2.1-3).