Nombres

Nombres 5:1-31

Lois sur l'impureté et le vol

5 Et l'Éternel parla à Moïse, en disant :

2 « Ordonne aux fils d'Israël qu'ils mettent hors du camp tout lépreux et quiconque a un écoulement et quiconque est impur par un mort.

3 Tant homme1 que femme2, vous les mettrez dehors ; vous les mettrez hors du camp, afin qu'ils ne rendent pas impurs leurs campements, au milieu desquels j'habite. »
1 littéralement : mâle. 2 littéralement : femelle.

4 Et les fils d'Israël firent ainsi et les mirent hors du camp. Comme l'Éternel l'avait dit à Moïse, ainsi firent les fils d'Israël.

5 Et l'Éternel parla à Moïse, en disant :

6 « Parle aux fils d'Israël : Si un homme ou une femme a commis l'un quelconque des péchés de l'homme, en commettant une infidélité envers l'Éternel, et que cette personne se soit rendue coupable,

7 alors le coupable1 confessera son péché qu'il a commis. Et il restituera dans son entier la chose due, et y ajoutera un cinquième, et le donnera à celui envers qui il s'est rendu coupable.
1 littéralement : il.

8 Et si la victime1 n'a pas de proche parent2 à qui restituer la chose due, alors la chose due, restituée à l'Éternel, [ira] au sacrificateur, en plus du bélier de propitiation avec lequel on fera propitiation pour le coupable3.
1 littéralement : l'homme. 2 ailleurs : celui qui a le droit de rachat ; il s'agit d'un cas où la victime aurait disparu. 3 littéralement : lui.

9 Et toute offrande élevée de toutes les choses saintes que les fils d'Israël présenteront au sacrificateur sera à lui1.
1 c.-à-d. : au sacrificateur.

10 Et les choses saintes de chacun seront à lui1 ; ce que chacun donnera au sacrificateur sera à lui1. »
1 c.-à-d. : au sacrificateur.

Loi concernant une femme soupçonnée d'adultère

11 Et l'Éternel parla à Moïse, en disant :

12 « Parle aux fils d'Israël et dis-leur : Si un homme a une femme qui se détourne de ses devoirs et lui devient infidèle,

13 et qu'un [autre] homme couche avec elle en ayant des relations sexuelles, et que cela soit caché aux yeux de son mari, et qu'elle se soit rendue impure en secret, et qu'il n'y ait aucun témoin contre elle, et qu'elle n'ait pas été prise [sur le fait] ;

14 et si l'esprit de jalousie vient sur lui, et qu'il soit jaloux de sa femme, et qu'elle se soit rendue impure ; ou si l'esprit de jalousie vient sur lui, et qu'il soit jaloux de sa femme, et qu'elle ne se soit pas rendue impure ;

15 alors l'homme amènera sa femme au sacrificateur et apportera pour elle son offrande1, le dixième d'un épha2 de farine d'orge. Il ne versera pas d'huile dessus et n'y mettra pas d'encens, car c'est une offrande de gâteau de jalousie, un gâteau3 de mémorial, qui met en mémoire l'iniquité.
1 c.-à-d. : l'offrande (corban) de la femme. 2 1 épha = 22 litres environ. 3 littéralement : une offrande de gâteau.

16 Et le sacrificateur la fera approcher et la fera se tenir devant l'Éternel.

17 Puis le sacrificateur prendra de l'eau sainte dans un vase en argile, et le sacrificateur prendra de la poussière qui sera sur le sol du Tabernacle et la mettra dans l'eau.

18 Et le sacrificateur fera tenir la femme debout devant l'Éternel, et découvrira la tête de la femme, et mettra sur les paumes de ses mains le gâteau1 de mémorial. C'est un gâteau1 de jalousie. Et dans la main du sacrificateur seront les eaux amères qui apportent la malédiction.
1 littéralement : offrande de gâteau.

19 Et le sacrificateur adjurera la femme et lui dira : "Si un homme n'a pas couché avec toi et si tu ne t'es pas détournée, en te rendant impure, de tes devoirs envers ton mari, sois reconnue innocente par ces eaux amères qui apportent la malédiction.

20 Mais si tu t'es détournée de tes devoirs envers ton mari et que tu te sois rendue impure et qu'un autre que ton mari ait eu des relations sexuelles avec toi…"

21 Alors le sacrificateur adjurera la femme avec un serment de malédiction et le sacrificateur dira à la femme : "Que l'Éternel fasse de toi une malédiction et un serment au milieu de ton peuple, l'Éternel faisant dessécher ta hanche et enfler ton ventre.

22 Et ces eaux qui apportent la malédiction entreront dans tes entrailles pour te faire enfler le ventre et pour faire dessécher ta hanche." Alors la femme dira : "Amen ! Amen !"

23 Puis le sacrificateur écrira ces malédictions dans un livre et les effacera avec les eaux amères.

24 Et il fera boire à la femme les eaux amères qui apportent la malédiction ; et les eaux qui apportent la malédiction entreront en elle, pour être amères.

25 Puis le sacrificateur prendra de la main de la femme le gâteau1 de jalousie et tournoiera l'offrande de gâteau devant l'Éternel et l'approchera de l'autel.
1 littéralement : l'offrande de gâteau.

26 Et le sacrificateur prendra une poignée de l'offrande de gâteau, pour mémorial1 et la fera fumer sur l'autel. Et après cela, il fera boire les eaux à la femme.
1 littéralement : son mémorial, celui du gâteau.

27 Quand il lui aura fait boire les eaux, il arrivera, si elle s'est rendue impure et si elle a été infidèle à son mari, que les eaux qui apportent la malédiction entreront en elle pour être amères, et son ventre enflera et sa hanche se desséchera. Et la femme sera un sujet de malédiction au milieu de son peuple.

28 Mais si la femme ne s'est pas rendue impure et qu'elle soit pure, alors elle sera reconnue innocente et elle aura des enfants. »

29 Telle est la loi sur la jalousie quand une femme se sera détournée de ses devoirs envers son mari et se sera rendue impure,

30 ou si l'esprit de jalousie est venu sur un homme et qu'il soit jaloux de sa femme. Alors il fera tenir la femme debout devant l'Éternel et le sacrificateur lui appliquera toute cette loi.

31 L'homme sera exempt d'iniquité, mais la femme portera son iniquité.

Le camp d'Israël devait être préservé de toute impureté, et ceci pour une raison primordiale: l'Éternel y habitait (v. 3). Le même motif est invoqué par l'apôtre pour inviter chaque enfant de Dieu à se garder de toute souillure: son corps est le temple du Saint Esprit (1 Cor. 6:19 1cr 6.15-20). L'homme atteint de lèpre (le péché) ou d'un flux (incapacité de retenir les manifestations de la chair) devait être éloigné du camp jusqu'à sa guérison.

A partir du v. 11, il est question de l'épreuve de jalousie. Elle suggère pour chacun de nous l'examen soigneux et fréquent de nos affections. Christ en est-il resté l'objet? Si nous aimons le monde, la Parole nous applique la terrible qualification d'adultères. Même si extérieurement tout paraît en ordre, nous sommes devenus ennemis de Dieu, nous avons trahi le Seigneur (Jacq. 4:4 jq 4.1-6; 1 Cor. 10:22 1cr 10.15-22). Oui, tenons-nous devant Lui, comme cette femme suspectée devant le sacrificateur, et laissons la Parole (l'eau sainte) pénétrer notre conscience, mettre en évidence nos sentiments les plus secrets. «Sonde-moi, ô Dieu, et connais mon cœur — demande le psalmiste — éprouve-moi, et connais mes pensées! Et regarde s'il y a en moi une mauvaise voie et conduis-moi dans la voie éternelle !» (Ps. 139:23, 24 ps 139.23-24).