Lévitique

Lévitique 13:29-44

29 « Et si un homme ou une femme a une plaie à la tête ou dans la barbe,

30 le sacrificateur verra la plaie. Et voici, elle paraît plus enfoncée que la peau, ayant en elle du poil jaunâtre et fin. Alors le sacrificateur le déclarera impur : c'est une teigne, la lèpre de la tête ou de la barbe.

31 Mais si le sacrificateur voit la plaie de la teigne et voici, elle ne paraît pas plus enfoncée que la peau et n'a pas de poil noir, alors le sacrificateur fera enfermer pendant sept jours [celui qui a] la plaie de la teigne.

32 Puis le sacrificateur verra la plaie le septième jour. Et voici, la teigne ne s'est pas étendue et n'a pas de poil jaunâtre, et la teigne ne paraît pas plus enfoncée que la peau.

33 Alors l'homme1 se rasera, mais il ne rasera pas [l'endroit de] la teigne. Et le sacrificateur fera enfermer une seconde fois pendant sept jours [celui qui a] la teigne.
1 littéralement : il.

34 Puis le sacrificateur verra la teigne le septième jour. Et voici, la teigne ne s'est pas étendue sur la peau et ne paraît pas plus enfoncée que la peau. Alors le sacrificateur le déclarera pur. Et l'homme1 lavera ses vêtements et il sera pur.
1 littéralement : il.

35 Mais si la teigne s'est beaucoup étendue sur la peau après qu'il a été déclaré pur1,
1 littéralement : après sa purification.

36 alors le sacrificateur le verra. Et si1 la teigne s'est étendue sur la peau, le sacrificateur ne recherchera pas s'il y a du poil jaunâtre : il est impur.
1 littéralement : voici.

37 Et si la teigne est restée au même état à ses yeux et que du poil noir y ait poussé, la teigne est guérie. Il est pur et le sacrificateur le déclarera pur.

38 « Et si un homme ou une femme a sur la peau de sa chair des taches, des taches blanches,

39 alors le sacrificateur le verra. Et voici, sur la peau de sa chair, il y a des taches ternes, blanches. C'est une simple tache qui a fait éruption sur la peau : il est pur.

40 « Et si un homme a perdu les cheveux de sa tête, c'est un chauve : il est pur.

41 Et s'il a perdu les cheveux de sa tête du côté du visage, il est chauve par-devant : il est pur.

42 Mais s'il y a, sur la partie chauve de derrière ou de devant, une plaie d'un blanc rougeâtre, c'est une lèpre qui a fait éruption sur la partie chauve de derrière ou de devant.

43 Et le sacrificateur le verra, et voici, la tumeur de la plaie est d'un blanc rougeâtre sur la partie chauve de derrière ou de devant, comme une apparence de lèpre sur la peau de la chair.

44 C'est un homme lépreux, il est impur. Le sacrificateur le déclarera entièrement impur ; sa plaie est sur sa tête.

Certaines taches, certaines maladies de peau, pouvaient induire en erreur. Le malade était alors enfermé pendant sept jours puis examiné pour vérifier s'il s'agissait ou non d'une plaie de lèpre. Ne jugeons jamais précipitamment! Exerçons-nous à présumer le bien chez les autres plutôt que de leur prêter d'emblée de mauvais motifs. «L'amour... n'impute pas le mal» (1 Cor. 13:5 1cr 13.4-8). Remarquons que le malade n'avait pas à donner son avis. C'était le sacrificateur qui voyait puis déclarait la nature de la plaie. Peu importait ce que l'homme pensait à son propre sujet. Il pouvait ne rien sentir, se croire en parfaite santé, tout en étant gravement malade. Combien de personnes ignorent qu'elles sont atteintes de la maladie du péché. Elles n'ont jamais considéré leur état à la lumière de la parole de Dieu; elles ne se sont pas tenues devant le Sacrificateur. C'est lui qui établit la culpabilité de l'homme et le déclare irrémédiablement perdu. «Finissez-en avec l'homme... car quel cas doit-on faire de lui?» (És. 2:22 es 2.20-3.3). Mais le Sacrificateur qui constate ainsi notre état est aussi celui qui s'en est occupé en grâce comme le grand Médecin et a donné à nos âmes une entière guérison (Luc 5:31 lc 5.27-32).