Luc

Luc 20:41-47; 21:1-9

Question de Jésus sur le fils de David

41 Et il leur dit : « Comment peut-on dire que le Christ est le fils de David ?

42 Car David lui-même dit, dans le livre des Psaumes : "Le °Seigneur a dit à mon Seigneur : 'Assieds-toi à ma droite

43 jusqu'à ce que je mette tes ennemis pour marchepied de tes pieds.'"1
1 Psaume 110:1.

44 David donc l'appelle Seigneur ; et comment est-il son fils ? »

Mise en garde contre les scribes

45 Et comme tout le peuple écoutait, il dit à [ses] disciples :

46 « Prenez garde aux scribes qui aiment aller et venir en longues robes, et qui aiment les salutations sur les places publiques, et les premiers sièges dans les synagogues, et les premières places dans les repas ;

47 qui dévorent les maisons des veuves et font, pour l'apparence, de longues prières. Ceux-ci recevront un jugement plus sévère. »

Les pites de la veuve

21 Et levant les yeux, il vit des riches qui jetaient leurs dons au Trésor1.
1 Trésor : coffre, dans le Temple, destiné à recevoir les offrandes.

2 Il vit aussi une veuve pauvre qui y jetait deux pites1.
1 2 pites = 1 quadrant, c.-à-d. : le quart d'un as (ou sou) romain ; le denier, qui était le salaire journalier d'un ouvrier, valait 16 as, soit 64 quadrants (128 pites).

3 Et il dit : « Vraiment, je vous dis que cette veuve pauvre a jeté plus que tous [les autres].

4 Car tous ceux-là, pour les offrandes [à Dieu], ont jeté de leur superflu, mais elle, de son dénuement1, elle a jeté tout ce qu'elle avait pour vivre. »
1 littéralement : de son manque.

Jésus annonce la destruction de Jérusalem et son retour glorieux

5 Et comme quelques-uns parlaient du Temple [et disaient] qu'il était orné de belles pierres et d'objets dédiés1, il dit :
1 littéralement : offrandes en accomplissement d'un vœu.

6 « Quant à ces choses que vous regardez, des jours viendront où il ne sera pas laissé pierre sur pierre qui ne soit renversée1. »
1 littéralement : détruite.

7 Et ils l'interrogèrent, en disant : « Maître, quand donc ces choses auront-elles lieu et quel sera le signe annonçant l'arrivée de ces choses ? »

8 Alors il dit : « Prenez garde à ne pas vous laisser séduire ; car beaucoup viendront en mon nom, en disant : "C'est moi !" et : "Le temps est proche !" N'allez pas à leur suite1.
1 littéralement : derrière eux.

9 Et quand vous entendrez parler de guerres et de bouleversements, ne vous épouvantez pas. Car il faut que ces choses arrivent d'abord, mais ce ne sera pas aussitôt la fin. »

Côtoyant des riches et des pauvres, des gens instruits et des ignorants, des flatteurs et des contradicteurs, Jésus, dans sa sagesse parfaite, discerne les motifs et les sentiments de tous, et prend envers chacun l'attitude qui convient à son état. Il dénonce la vanité des chefs du peuple en même temps que leur cupidité, et Il met en garde ceux qui pourraient être trompés par eux. Il se plaît à souligner, en contraste, le dévouement d'une de ces veuves pauvres qui étaient victimes de la rapacité des scribes. En jetant au trésor ses dernières ressources, elle s'abandonnait entièrement à Dieu, montrant qu'elle ne dépendait plus que de Lui seul (1 Tim. 5:5 1tm 5.3-7; comp. 2 Cor. 8:1-5 2cr 8.1-15). Le Seigneur considère moins ce que chacun donne que ce que chacun garde pour lui. Il n'a pas la même façon de compter que nous (ch. 21 v. 3) et c'est un encouragement pour tous ceux qui ne peuvent pas donner beaucoup (2 Cor. 8:12 2cr 8.11-15). Combien de pites deviendront des fortunes pour le trésor céleste (comp. ch. 12 v. 33 lc 12.33-34; ch. 18 v. 22 lc 18.18-27)!

Certains sont éblouis par les belles pierres et les ornements du temple. Mais là aussi Jésus juge différemment. Il connaît l'intérieur de ce temple et le compare à une caverne de voleurs (ch. 19 v. 46 lc 19.41-48). Puis Il déclare quel sera le sort de ces choses que l'homme regarde et admire (v. 6).