Luc

Luc 19:29-48

L'entrée royale de Jésus dans Jérusalem

29 Et il arriva, comme il approchait de Bethphagé et de Béthanie, vers le mont appelé [mont] des Oliviers, qu'il envoya deux de ses disciples,

30 en disant : « Allez au village qui est en face ; et y étant entrés, vous trouverez un ânon attaché sur lequel jamais aucun homme1 ne s'est assis. Et l'ayant détaché, amenez-le.
1 littéralement : aucun des hommes.

31 Et si quelqu'un vous demande : "Pourquoi le détachez-vous ?", vous lui direz ainsi : "Le Seigneur en a besoin." »

32 Alors ceux qui étaient envoyés, s'en étant allés, trouvèrent [tout] comme il le leur avait dit.

33 Et comme ils détachaient l'ânon, les maîtres de celui-ci leur dirent : « Pourquoi détachez-vous l'ânon ? »

34 Et ils dirent : « Le Seigneur en a besoin. »

35 Puis ils l'amenèrent à Jésus. Alors, ayant jeté leurs vêtements sur l'ânon, ils y firent monter Jésus.

36 Et à mesure qu'il avançait, ils étendaient leurs vêtements sur le chemin.

37 Et comme il approchait déjà [de Jérusalem], vers la descente du mont des Oliviers, toute la multitude des disciples, se réjouissant, se mit à louer Dieu d'une voix forte pour tous les miracles qu'ils avaient vus,

38 en disant : « Béni soit le roi qui vient au nom du °Seigneur !1 Paix dans le ciel et gloire dans les lieux très hauts ! »
1 voir Psaume 118:26.

39 Et quelques-uns des Pharisiens lui dirent du milieu de la foule : « Maître, reprends tes disciples ! »

40 Mais répondant, il dit : « Je vous dis que si ceux-ci se taisent, les pierres crieront. »

Jésus pleure sur Jérusalem

41 Et quand il approcha [de Jérusalem], voyant la ville, il pleura sur elle,

42 en disant : « Si tu avais connu toi aussi,1 en cette journée, les choses qui appartiennent à la paix ! Mais maintenant, elles sont cachées à tes yeux.
1 plusieurs manuscrits ajoutent : au moins.

43 Car des jours viendront sur toi où tes ennemis érigeront des palissades contre toi et t'encercleront, et te serreront de tous côtés,

44 et te raseront, toi et tes enfants au-dedans de toi. Et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n'as pas connu le temps où tu as été visitée. »

Jésus chasse les vendeurs du Temple

45 Puis il entra dans le Temple et se mit à chasser dehors ceux qui y vendaient,

46 en leur disant : « Il est écrit : "Ma Maison sera une maison de prière"1 ; mais vous, vous en avez fait une caverne de bandits2. »
1 Ésaïe 56:7. 2 voir Jér. 7:11.

47 Or il enseignait tous les jours dans le Temple. Et les principaux sacrificateurs et les scribes et les notables1 du peuple cherchaient à le faire mourir.
1 littéralement : les premiers.

48 Mais ils ne trouvaient pas ce qu'ils pourraient faire, car tout le peuple se tenait suspendu [à ses lèvres] pour l'entendre.

Le chemin du Seigneur approche de son terme: cette ville de Jérusalem vers laquelle, dès le ch. 9 v. 51 lc 9.51-56, il avait dressé résolument sa face sachant ce qui l'y attendait. Pourtant, un bref moment, les disciples peuvent penser que son règne va immédiatement paraître (comp. v. 11 lc 19.11-28). Jésus montre sa souveraineté en revendiquant l'ânon (et n'y a-t-il pas dans notre vie tant de choses dont nous pourrions entendre dire: «le Seigneur en a besoin»?; v. 34). Le Roi va faire son entrée majestueuse dans la ville aux acclamations de la foule de ses disciples. Hélas! En contraste avec cette joie, les pharisiens montrent leur indifférence hostile (v. 39). En vérité des pierres seraient plus dociles à l'action de la puissance divine que le cœur endurci du malheureux peuple juif. En apercevant la ville, Jésus pleure sur elle. Il sait quelles vont être les tragiques conséquences de son aveuglement. Il voit déjà les légions de Titus, 40 ans plus tard, assiéger la cité coupable (comp. És. 29:3, 6 es 29.1-8). Des scènes indescriptibles de massacre et de destruction passent devant ses yeux!

Puis entrant dans la ville et dans le temple, Il considère avec non moins de peine le commerce qui remplit ce dernier et, avec une sainte énergie, Il s'emploie à le faire cesser (comp. Éz. 8:6 ez 8.5-6).