Luc

Luc 12:32-48

Les serviteurs dans l'attente du maître

32 « Ne crains pas, petit troupeau1, car il a plu à votre Père de vous donner le Royaume.
1 proprement : [toi] le petit troupeau.

33 Vendez ce que vous avez et donnez l'aumône ; faites-vous des bourses qui ne vieillissent pas, un trésor inépuisable dans les cieux, où le voleur ne s'approche pas et où la mite ne détruit pas.

34 Car là où est votre trésor, là sera aussi votre cœur.

35 Mettez une ceinture1 à vos reins et que vos lampes soient allumées.
1 on attachait les vêtements amples et longs avec une ceinture pour être plus à l'aise dans le travail ; voir verset 37.

36 Et soyez vous-mêmes semblables à des hommes qui attendent leur maître1, quand il reviendra des noces, afin que, lorsqu'il arrivera et qu'il frappera, ils lui ouvrent aussitôt.
1 traduit d'ordinaire par : seigneur.

37 Bienheureux sont ces esclaves que le maître1, quand il viendra, trouvera en train de veiller ! En vérité, je vous dis qu'il mettra sa ceinture et les fera mettre à table ; et s'avançant, il les servira.
1 traduit d'ordinaire par : seigneur.

38 Et s'il vient à la deuxième veille, et s'il vient à la troisième, et qu'il les trouve ainsi, bienheureux sont ces esclaves1.
1 littéralement : ceux-là.

39 Mais sachez ceci, que si le maître de la maison avait su à quelle heure le voleur devait venir, il1 n'aurait pas laissé fracturer sa maison.
1 plusieurs manuscrits ajoutent : aurait veillé et.

40 Vous aussi, soyez prêts ! Car, à l'heure que vous ne pensez pas, le Fils de l'homme vient. »

41 Mais Pierre dit : « Seigneur, dis-tu cette parabole pour nous ou aussi pour tous ? »

42 Et le Seigneur dit : « Qui donc est l'intendant fidèle et sage que le maître1 établira sur ses domestiques pour leur donner au temps convenable leur ration de blé ?
1 traduit d'ordinaire par : seigneur (ici et versets suivants).

43 Bienheureux est cet esclave-là que son maître, lorsqu'il viendra, trouvera faisant ainsi !

44 Vraiment, je vous dis qu'il l'établira sur tous ses biens.

45 Mais si cet esclave-là dit dans son cœur : "Mon maître tarde à venir", et qu'il se mette à battre les serviteurs et les servantes, et à manger, et aussi à boire, et à s'enivrer,

46 le maître de cet esclave viendra un jour qu'il n'attend pas et à une heure qu'il ne sait pas, et il le coupera en deux et lui donnera sa part avec les infidèles.

47 Or cet esclave, qui a connu la volonté de son maître et qui n'a rien préparé ni fait selon sa volonté, sera battu d'un grand nombre [de coups].

48 Mais celui qui ne l'a pas connue et qui a fait des choses qui méritent des coups, sera battu de peu [de coups]. Car à quiconque il a été beaucoup donné, il sera1 beaucoup redemandé ; et à celui à qui il a été beaucoup confié, il sera1 bien plus réclamé.
1 littéralement : de lui il sera.

Le riche dans la parabole avait amassé des trésors pour lui-même (v. 21) et il avait tout perdu, y compris son âme. Le Seigneur révèle maintenant à ses disciples un moyen pour se constituer des trésors à l'abri de tous les risques: donner l'aumône, partager leurs biens, car cela revient à faire un sûr placement à la banque du ciel (v. 33; comp. ch. 18 v. 22 lc 18.18-30). Le cœur s'attachera alors à ce trésor céleste et attendra d'autant plus ardemment la venue du Seigneur (lire 1 Pier. 1:4 1p 1.3-5). Jésus revient. Cette espérance a-t-elle dans notre vie ses conséquences pratiques: nous détacher déjà d'un monde que nous allons quitter et nous purifier «comme Lui est pur» (1 Jean 3:3 1j 3.1-3); nous remplir de zèle dans le service envers les âmes et enfin nous réjouir? Pensons aussi à la joie de notre cher Sauveur dont les affections seront comblées. Il se plaira à recevoir et à servir Lui-même au festin de la grâce ceux qui l'auront servi et attendu sur la terre (v. 37). Alors «l'intendant fidèle et prudent» recevra sa récompense et l'esclave qui n'a pas fait selon la volonté de son Maître — tout en la connaissant (v. 47; Jac. 4:17 jq 4.13-17) — sa rétribution solennelle. «À celui à qui il aura été beaucoup confié…». Essayons de faire chacun le compte de tout ce que nous avons reçu et tirons notre conclusion.