Luc

Luc 12.1-12

Instructions données aux disciples

12 À ce moment-là, les foules s'étant rassemblées par myriades1, au point de se piétiner les uns les autres, Jésus1 se mit d'abord à dire à ses disciples : « Prenez garde au levain des Pharisiens qui est l'hypocrisie.
1 une myriade est un nombre de 10 000.

2 Mais il n'y a rien de couvert qui ne sera révélé, ni rien de secret qui ne sera connu.

3 C'est pourquoi tout ce que vous avez dit dans les ténèbres sera entendu dans la lumière, et ce que vous avez prononcé à l'oreille dans les chambres1 sera proclamé sur les toits2.
1 littéralement : resserre à provisions ; pièce la plus retirée de la maison. 2 toits en terrasse.

4 Mais je [le] dis à vous, mes amis : Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui après cela ne peuvent rien faire de plus.

5 Mais je vais vous montrer qui vous devez craindre : craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la Géhenne1. Oui, vous dis-je, craignez celui-là.
1 la Géhenne : le lieu des tourments infernaux.

6 Ne vend-on pas cinq moineaux pour deux sous ? Et pas un seul d'entre eux n'est oublié devant Dieu.

7 Mais même les cheveux de votre tête sont tous comptés. Ne craignez pas ! Vous valez mieux que beaucoup de moineaux.

8 Et je vous [le] dis : Quiconque se déclarera pour moi devant les hommes, le Fils de l'homme se déclarera aussi pour lui devant les anges de Dieu.

9 Mais celui qui m'aura renié devant les hommes sera renié devant les anges de Dieu.

10 Et quiconque dira une parole contre le Fils de l'homme, il lui sera pardonné ; mais à celui qui aura blasphémé contre le Saint Esprit, il ne sera pas pardonné.

11 Et quand ils vous mèneront devant les synagogues et les magistrats et les autorités, ne vous inquiétez pas [de savoir] comment ou quelle chose vous répondrez, ou ce que vous direz.

12 Car le Saint Esprit vous enseignera à l'heure même ce qu'il faudra dire. »

L'hypocrisie qui caractérisait les pharisiens pouvait aussi, sous une autre forme, devenir un danger pour les disciples. Ceux qui suivent Jésus peuvent cacher aux yeux du monde leur relation avec Lui. C'est pourquoi le Seigneur, en présence des foules, encourage les siens à Le reconnaître ouvertement devant les hommes sans crainte des conséquences. Nous savons qu'en effet des persécutions terribles attendaient les disciples et les chrétiens des premiers siècles. Avec tendresse, le Seigneur prépare ses amis (v. 4) à ces jours difficiles, et Il dirige leurs pensées vers le Père céleste. Dieu qui se préoccupe du sort d'un petit moineau de valeur infime, n'aurait-Il pas soin de ses enfants dans l'épreuve? Et de plus, pour le témoignage qu'ils auraient à rendre, ils n'avaient pas à se tourmenter; le Saint Esprit leur en dicterait les paroles.

De nos jours, dans nos pays, les croyants ne sont ni maltraités ni mis à mort. Mais s'ils sont fidèles, ils seront néanmoins haïs et méprisés par le monde, chose toujours pénible à supporter. Ces exhortations et les promesses qui les accompagnent sont donc bien aussi pour nous. Demandons au Seigneur de nous donner plus de courage pour proclamer son Nom.