Luc

Luc 9:1-17

Jésus envoie les douze apôtres en mission

9 Et ayant appelé les Douze, il leur donna puissance et autorité sur tous les démons, ainsi que [le pouvoir] de guérir les maladies.

2 Et il les envoya prêcher le royaume de Dieu et guérir [les malades].

3 Et il leur dit : « Ne prenez rien pour le chemin, ni bâton ni sac, ni pain, ni argent ; et n'ayez pas [chacun] deux tuniques.

4 Et quelle que soit la maison où vous entrerez, restez là et de là partez.

5 Et [quant à] tous ceux qui ne vous recevront pas, en sortant de cette ville, secouez la poussière de vos pieds en témoignage contre eux. »

6 Et étant partis, ils passaient dans les villages, annonçant l'Évangile et guérissant partout.

Perplexité d'Hérode au sujet de Jésus

7 Et Hérode le tétrarque entendit parler de toutes les choses qui se faisaient. Et il était perplexe, parce que quelques-uns disaient que Jean était ressuscité d'entre les morts,

8 et quelques-uns, qu'Élie était apparu, et d'autres, que l'un des anciens prophètes était ressuscité.

9 Et Hérode dit : « Moi, j'ai fait décapiter Jean, mais qui est celui-ci dont j'entends dire de telles choses ? » Et il cherchait à le voir.

Retour de mission des apôtres – Première multiplication des pains

10 Et les apôtres, étant de retour, lui racontèrent tout ce qu'ils avaient fait. Et les ayant pris avec [lui], il se retira à l'écart vers une ville appelée Bethsaïda.

11 Mais les foules, l'ayant appris, le suivirent. Et les ayant accueillies, il leur parlait du royaume de Dieu et guérissait ceux qui en avaient besoin1.
1 littéralement : ceux qui avaient besoin de guérison.

12 Or le jour commença à baisser. Et les Douze, s'étant approchés, lui dirent : « Renvoie la foule, afin qu'ils aillent dans les villages et les hameaux des environs, et qu'ils s'y logent et trouvent de la nourriture, car nous sommes ici dans un lieu désert. »

13 Mais il leur dit : « Vous, donnez-leur à manger ! » Et ils dirent : « Nous n'avons pas plus de 5 pains et 2 poissons, à moins que nous n'allions acheter de quoi manger pour tout ce peuple. »

14 Car ils étaient environ 5 000 hommes. Et il dit à ses disciples : « Faites-les asseoir par groupes de 50 [environ]. »

15 Et ils firent ainsi et les firent tous asseoir.

16 Alors, ayant pris les 5 pains et les 2 poissons, et levant les yeux vers le ciel, il les bénit. Puis il les rompit et les donna aux disciples pour les mettre devant la foule.

17 Et ils mangèrent tous et furent rassasiés. Et l'on emporta 12 paniers des morceaux qui leur étaient restés.

Le Seigneur envoie ses apôtres. La puissance et l'autorité qu'Il leur confère sont la seule chose dont ils ont besoin pour le chemin (v. 3). À leur retour, les Douze s'empressent de raconter ce qu'ils ont fait (v. 10; comp. Act. 14:27 ac 14.19-28 où Paul et Barnabas font le récit de «toutes les choses que Dieu avait faites avec eux»; voir aussi Act. 21:19 ac 21.15-19 et 1 Cor. 15:10 1cr 15.9-11). Alors Jésus les prend avec lui à l'écart; mais les foules ne tardent pas à le découvrir, de sorte que, sans la moindre impatience, sans se lasser, Il reprend son ministère. Il les reçoit, leur parle, et les guérit. Quant aux disciples, ils voudraient renvoyer tous ces gens, moins peut-être par intérêt pour eux comme ils le prétendent (v. 12) que par souci de leur propre repos. Mais leur Maître, en même temps qu'Il va s'occuper de ces foules, a préparé une leçon pour les siens. Quand a été constatée l'insuffisance de leurs ressources pour nourrir cette multitude, Jésus y pourvoit par son propre pouvoir. Remarquons qu'Il aurait pu se passer des cinq pains et des deux poissons. Mais dans sa grâce, Il prend le peu que nous mettons à sa disposition et sait en faire une grande abondance. Sa puissance s'accomplit toujours dans la faiblesse de ses serviteurs (2 Cor. 12:9 2cr 12.2-10).