Luc

Luc 5:12-26

Guérison d'un lépreux

12 Et il arriva, comme il était dans une des villes, que voici un homme plein de lèpre. Et voyant Jésus, il tomba sur sa face et le supplia, en disant : « Seigneur, si tu veux, tu peux me purifier. »

13 Et étendant la main, il le toucha, en disant : « Je veux, sois purifié ! » Et aussitôt la lèpre se retira de lui.

14 Puis il lui commanda de ne le dire à personne. « Mais, [dit-il,] va te montrer au sacrificateur et offre pour ta purification ce que Moïse a ordonné, en témoignage pour eux. »

15 Et sa renommée se répandait de plus en plus. Et de grandes foules se rassemblèrent pour l'entendre et pour être guéries de leurs infirmités.

16 Mais lui se retirait dans les déserts et priait.

La guérison d'un homme paralysé, preuve du pardon accordé par Jésus.

17 Et il arriva, l'un de ces jours-là1, qu'il enseignait. Et des Pharisiens et des docteurs de la Loi étaient assis, étant venus de chaque village de la Galilée et de la Judée, ainsi que de Jérusalem. Et la puissance du °Seigneur était [là] pour qu'il fasse des guérisons.
1 littéralement : dans un des jours.

18 Et voici, des hommes [arrivèrent], portant sur un lit un homme qui était paralysé. Et ils cherchaient à l'introduire et à [le] placer devant lui.

19 Et ne trouvant pas par quel moyen ils pourraient l'introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur le toit et, au travers des tuiles, ils le descendirent avec le brancard, au milieu, devant Jésus.

20 Et voyant leur foi, Jésus1 dit : « Homme, tes péchés te sont pardonnés. »
1 littéralement : il.

21 Mais les scribes et les Pharisiens se mirent à raisonner, en disant : « Qui est celui-ci qui dit des blasphèmes ? Qui peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? »

22 Alors Jésus, connaissant leurs raisonnements, répondit et leur dit : « Pourquoi raisonnez-vous dans vos cœurs ?

23 Quel est le plus facile, de dire : "Tes péchés te sont pardonnés", ou de dire : "Lève-toi et marche" ?

24 Or, afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés — il dit au paralysé — Je te dis, lève-toi, et ayant pris ton brancard, va dans ta maison. »

25 Et à l'instant, s'étant levé devant eux, il prit [le brancard] sur lequel il était couché et s'en alla dans sa maison, en glorifiant Dieu.

26 Alors ils furent tous saisis de stupeur et glorifiaient Dieu. Et ils furent remplis de crainte, en disant : « Nous avons vu aujourd'hui des choses étranges. »

Un homme lépreux vient à Jésus dont il reconnaît la puissance. Il est guéri par la volonté de Son amour.

Le v. 16 nous révèle de nouveau le secret de cet homme parfait: sa vie de prière. La perfection pour un homme consiste à réaliser une entière dépendance de Dieu, et cette dépendance trouve son expression dans la prière. C'est pourquoi Luc nous montre à tout moment notre incomparable Modèle dans cette attitude bénie (ch. 3 v. 21 lc 3.21-22; ch. 5 v. 16; ch. 6 v. 12 lc 6.12-16; ch. 9 v. 18, 29 lc 9.18-31; ch. 11 v. 1 lc 11.1-4; ch. 22 v. 32, 44 lc 22.31-46).

Nous assistons ensuite à l'effort considérable déployé par quelques personnes pour mettre un pauvre paralysé en contact avec Jésus. Puissent ce zèle et cette foi persévérante nous encourager! Nous pouvons aussi apporter au Seigneur — par la prière — ceux dont la conversion nous tient à cœur et peut-être les inviter à nous accompagner là où Il a promis sa présence.

Dans les chapitres 4 et 5 le péché nous est présenté sous différents aspects: Comme puissance de Satan dans les démoniaques (ch. 4 v. 33, 41 lc 4.33-41); sous forme de souillure chez le lépreux; enfin en tant qu'état de mort devant Dieu — le paralysé. Jésus est venu répondre à ces trois caractères: Il est celui qui délivre, qui purifie et qui rend à l'homme l'usage de ses facultés pour Dieu.