Luc

Luc 2:21-38

Présentation de Jésus au Temple

21 Et quand huit jours furent accomplis pour le circoncire, alors il fut appelé du nom de Jésus, celui dont il avait été appelé par l'ange avant d'être conçu dans le ventre.

22 Puis, quand les jours de leur purification furent accomplis, selon la loi de Moïse, ils l'amenèrent à Jérusalem pour le présenter au °Seigneur

23 (comme il est écrit dans la loi du °Seigneur : « Tout male qui ouvre l'utérus1 sera appelé saint2 pour le °Seigneur »3)
1 c.-à-d. : qui est le premier-né. 2 c.-à-d. : sera mis à part. 3 voir Exode 13:2, 12, 15.

24 et pour offrir un sacrifice, selon ce qui est prescrit dans la loi du °Seigneur, une paire de tourterelles ou deux jeunes colombes.

Siméon dans le Temple

25 Et voici, il y avait à Jérusalem un homme dont le nom était Siméon. Et cet homme était juste et pieux, et il attendait la consolation d'Israël. Et l'Esprit Saint était sur lui.

26 Or il avait été averti divinement par l'Esprit Saint qu'il ne verrait pas la mort avant d'avoir vu le Christ du °Seigneur.

27 Et il vint par l'Esprit dans le Temple. Et comme les parents apportaient le petit enfant Jésus pour faire à son égard selon l'usage de la Loi,

28 lui aussi le prit dans ses bras et bénit Dieu et dit :

29 « Maintenant, Seigneur1, tu laisses ton esclave s'en aller en paix, selon ta parole.
1 maître d'un esclave ; ailleurs : souverain.

30 Car mes yeux ont vu ton salut1
1 salut : plutôt ce qui sauve que le salut en lui-même.

31 — [celui] que tu as préparé devant tous les peuples —

32 lumière pour la révélation aux nations et gloire de ton peuple Israël. »

33 Mais son père et sa mère s'étonnaient des choses qui étaient dites de lui.

34 Puis Siméon les bénit et dit à Marie sa mère : « Voici, celui-ci est mis pour la chute et le relèvement de beaucoup en Israël, et pour un signe que l'on contredira

35 — et même une épée transpercera ton âme — afin que soient révélées les pensées de beaucoup de cœurs. »

Anne dans le Temple

36 Et il y avait une prophétesse, Anne, fille de Phanuel, de la tribu d'Aser. Elle était d'un âge très avancé, ayant vécu avec [son] mari 7 ans depuis sa virginité,

37 et [étant restée] veuve jusqu'à [l'âge de] 84 ans. Elle ne quittait pas le Temple, servant [Dieu]1 par des jeûnes et des prières, nuit et jour.
1 littéralement : rendant un culte [à Dieu].

38 Et celle-ci, arrivant à ce moment-là, louait Dieu et parlait de lui à tous ceux qui attendaient la délivrance de Jérusalem1.
1 plusieurs manuscrits portent : tous ceux qui, à Jérusalem, attendaient la délivrance.

On fait à l'égard du petit enfant tout ce que prescrivait la Loi du Seigneur (ce nom de Seigneur est répété quatre fois dans les v. 22 à 24 comme pour affirmer les droits divins sur cet enfant et l'accomplissement de la volonté de Dieu dès son berceau). Le sacrifice offert dans le temple fait ressortir la pauvreté de Joseph et Marie (lire Lév. 12:8 lv 12.1-8). Et, cette fois encore, ce n'est pas aux principaux du peuple que le Libérateur d'Israël est présenté, mais à d'humbles et pieux vieillards: Siméon et Anne. À quel titre cette faveur leur est-elle accordée? Parce qu'ils l'attendaient!

L'Esprit conduit Siméon dans le temple et lui désigne Celui qui est «la consolation d'Israël» (v. 25), le salut de Dieu, la lumière des nations et la gloire du peuple. Il voit de ses yeux, il tient dans ses bras ce petit enfant qui est tout cela pour sa foi. Il rend grâces à Dieu, puis annonce que Jésus sera la pierre de touche pour manifester l'état des cœurs (És. 8:14 es 8.12-15). C'est ce qu'Il est encore aujourd'hui.

À son tour Anne, femme de prière et fidèle témoin, survient et se joint à la louange. Ne quittant pas le temple, elle réalise le v. 5 du Ps. 84 ps 84.1-8. Enfin, dans l'abondance de son cœur, elle parle de Lui et à cet égard quel exemple elle est pour nous!