Luc

Luc 1:57-80

Naissance et circoncision de Jean le Baptiseur

57 Or le temps où Élisabeth devait accoucher fut accompli et elle mit au monde un fils.

58 Et ses voisins et ses parents apprirent que le °Seigneur avait exalté sa miséricorde envers elle, et ils se réjouirent avec elle.

59 Et il arriva, le huitième jour, qu'ils vinrent pour circoncire le petit enfant. Et ils l'appelaient Zacharie, du nom de son père.

60 Mais sa mère, répondant, dit : « Non, mais il sera appelé Jean. »

61 Et ils lui dirent : « Il n'y a personne dans ta parenté qui soit appelé de ce nom. »

62 Et ils firent des signes à son père [pour savoir] comment il voulait qu'il soit appelé.

63 Et ayant demandé une tablette, il écrivit ces mots1 : « Jean est son nom. » Et ils en furent tous étonnés.
1 littéralement : il écrivit, en disant.

64 Alors, à l'instant, sa bouche fut ouverte et sa langue [se délia], et il parlait, bénissant Dieu.

65 Et la crainte s'empara de tous les habitants qui étaient autour d'eux. Et l'on s'entretenait de toutes ces choses dans toute la région montagneuse de Judée.

66 Et tous ceux qui les entendirent les gardèrent dans leur cœur, en disant : « Que sera donc cet enfant ? » Et en effet, la main du °Seigneur était avec lui.

Prophétie de Zacharie

67 Puis Zacharie son père fut rempli de l'Esprit Saint et prophétisa, en disant :

68 « Béni soit le °Seigneur, le Dieu d'Israël, car il a visité et racheté1 son peuple.
1 littéralement : il a opéré la rédemption pour.

69 Et il nous a suscité une corne1 de délivrance dans la maison de David son serviteur
1 corne, symbole de la force.

70 (selon ce qu'il avait dit par la bouche de ses saints prophètes de tout temps)

71 une délivrance de nos ennemis et de la main de tous ceux qui nous haïssent.

72 [Et cela] pour accomplir la miséricorde envers nos pères et pour se souvenir de sa sainte alliance,

73 du serment qu'il a juré à Abraham notre père, [c'est-à-dire] de nous accorder

74 — une fois délivrés de la main de nos ennemis — de lui rendre un culte sans crainte,

75 en sainteté et en justice devant lui, tous nos jours.

76 Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut, car tu iras devant le °Seigneur pour préparer ses voies,

77 pour donner à son peuple la connaissance du salut1, dans la rémission de leurs péchés,
1 ou : de la délivrance ; comme aux versets 69 et 71.

78 par la profonde1 miséricorde de notre Dieu, selon lesquelles l'Orient2 d'en haut nous a visités
1 littéralement : les entrailles de. 2 proprement : le lever, le levant ; les Septante rendaient ainsi le Germe en Jér. 23:5, etc.

79 pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l'ombre de la mort, pour conduire nos pieds sur le chemin de la paix. »

80 Et l'enfant grandissait et se fortifiait en esprit. Et il fut dans les déserts jusqu'au jour de sa manifestation1 à Israël.
1 c.-à-d. : sa manifestation publique.

Élisabeth met au monde celui qui deviendra le prophète du Très-Haut (v. 76). Voisins et parents se réjouissent avec elle. Voyez combien la joie remplit ces chapitres (ch. 1 v. 14 lc 1.11-17, 44, 47, 58 lc 1.41-58; ch. 2 v. 10 lc 2.8-14). C'est maintenant l'occasion pour Zacharie de montrer sa foi en confirmant le beau nom de cet enfant (Jean signifie faveur de l'Éternel). Aussitôt l'usage de la parole lui est rendu, et ses premiers mots sont pour louer et bénir Dieu. Plein du Saint Esprit, il célèbre la grande délivrance que l'Éternel va accomplir en faveur de son peuple. Combien notre cantique chrétien peut monter plus haut encore! Par la venue de Christ et son œuvre à la croix, Dieu nous a délivrés non d'ennemis terrestres mais du pouvoir de Satan. Étant ainsi libérés, notre privilège n'est-il pas de servir le Seigneur «sans crainte, en sainteté et en justice devant lui, tous nos jours» (v. 74, 75)?

«L'Orient d'en haut nous a visités» ajoute Zacharie. Au temps d'Ézéchiel, la gloire s'en était allée en direction de l'Orient. Adorable mystère, cette gloire divine revient visiter le peuple impuissant et misérable (v. 79). Ce n'est plus cette fois sous l'aspect d'une nuée éblouissante mais sous les traits d'un humble petit enfant.