Luc

Luc 1:18-38

18 Mais Zacharie dit à l'ange : « Comment connaîtrai-je cela ? Car moi, je suis vieux et ma femme est d'un âge avancé. »

19 Et l'ange, répondant, lui dit : « Moi, je suis Gabriel, celui qui se tient devant Dieu, et j'ai été envoyé pour te parler et pour t'annoncer ces bonnes nouvelles1.
1 littéralement : pour t'évangéliser ces choses.

20 Et voici, tu seras muet et tu ne pourras pas parler jusqu'au jour où ces choses arriveront, parce que tu n'as pas cru mes paroles qui s'accompliront en leur temps. »

21 Or le peuple attendait Zacharie et ils s'étonnaient qu'il s'attarde dans le Temple1.
1 c.-à-d. : la maison même ; comme au verset 9.

22 Et quand il fut sorti, il ne pouvait pas leur parler ; alors ils comprirent qu'il avait eu une vision dans le Temple1. Et lui-même leur faisait des signes et restait muet.
1 c.-à-d. : la maison même ; comme au verset 9.

23 Et il arriva, quand les jours de son service furent accomplis, qu'il s'en alla dans sa maison.

24 Or, après ces jours-là, Élisabeth sa femme conçut et elle se cacha cinq mois, en disant :

25 « Ainsi m'a fait le °Seigneur dans les jours où il m'a regardée, pour ôter ma honte parmi les hommes. »

Un ange annonce à Marie la naissance de Jésus

26 Et le sixième mois, l'ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth,

27 auprès d'une vierge fiancée à un homme dont le nom était Joseph, de la maison de David. Et le nom de la vierge était Marie.

28 Et étant entré auprès d'elle, l'ange1 dit : « Je te salue2, toi qui es comblée de faveur. Le °Seigneur est avec toi. »
1 littéralement : il. 2 littéralement : Réjouis-toi.

29 Mais elle fut troublée à sa parole et se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.

30 Et l'ange lui dit : « Ne crains pas, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.

31 Et voici, tu concevras dans ton ventre et tu donneras naissance à un fils et tu l'appelleras du nom de Jésus1.
1 Jésus : hébreu : Yechoua' ; c.-à-d. : Éternel sauveur.

32 Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut1, et le °Seigneur Dieu2 lui donnera le trône de David son père.
1 Très-Haut, hébreu : Élion ; comparer avec Gen. 14:18. 2 c.-à-d. : Jéhovah Dieu.

33 Et il régnera sur la maison de Jacob pour toujours1 et son règne n'aura pas de fin. »
1 littéralement : pour les siècles.

34 Alors Marie dit à l'ange : « Comment cela arrivera-t-il puisque je n'ai pas de relations avec1 un homme ? »
1 littéralement : je ne connais pas.

35 Et l'ange, répondant, lui dit : « L'Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi aussi, le saint [enfant] qui naîtra1 sera appelé Fils de Dieu.
1 littéralement : ce qui naîtra, saint.

36 Et voici, Élisabeth ta parente, elle aussi, a conçu un fils dans sa vieillesse et c'est maintenant le sixième mois pour celle qu'on appelait "la stérile".

37 Car rien ne sera impossible à Dieu. »

38 Marie dit alors : « Voici l'esclave du °Seigneur, qu'il me soit fait selon ta parole. » Et l'ange s'en alla d'auprès d'elle.

Devant «ces bonnes nouvelles» (v. 19), le cœur de Zacharie reste incrédule. Pourtant ne contiennent-elles pas l'exaucement de ses prières (v. 13 lc 1.11-13)? Hélas! Il nous arrive aussi de ne plus attendre du Seigneur ce que nous lui avons demandé. En réponse à ce «comment…?» le messager céleste révèle son propre nom: Gabriel qui signifie Dieu est puissant. Oui, Sa parole s'accomplira malgré les tristes raisonnements qui l'ont accueillie. Zacharie va demeurer muet jusqu'à la naissance de l'enfant, tandis qu'Élisabeth sa femme, objet de la grâce divine, se cachera modestement pour ne pas attirer l'attention sur elle-même.

Puis l'ange Gabriel est chargé d'une mission plus extraordinaire encore: celle d'annoncer à Marie, vierge d'Israël, qu'elle sera la mère du Sauveur. Merveilleux événement, infini dans ses conséquences!

On comprend le trouble et l'émotion dont est saisie la jeune fille. Mais Marie croit et se soumet entièrement à la volonté divine: «Voici l'esclave du Seigneur…» (v. 38). N'est-ce pas la même réponse qu'attend de nous Celui qui nous a rachetés?

De Jean l’ange avait dit: «il sera grand devant le Seigneur» (v. 15 lc 1.11-17), mais de Jésus il déclare: «Il sera grand et sera appelé le Fils du Très-Haut… Fils de Dieu» (v. 32, 35).