Jérémie

Jérémie 31:15-26

15 « Ainsi dit l'Éternel : Une voix a été entendue à Rama, une lamentation, des pleurs amers, Rachel pleurant ses fils. Elle refuse d'être consolée au sujet de ses fils, parce qu'ils ne sont plus.

16 Ainsi dit l'Éternel : Retiens ta voix de pleurer et tes yeux [de verser] des larmes ! Car il y a un salaire pour ton travail, déclare l'Éternel, et ils reviendront du pays de l'ennemi.

17 Et il y a espoir pour ton avenir, déclare l'Éternel, et tes fils reviendront dans leur territoire.

18 « J'ai très bien entendu Éphraïm qui se lamente : "Tu m'as corrigé et j'ai été corrigé comme un veau qui n'a pas été dressé. Fais-moi revenir et je reviendrai, parce que tu es l'Éternel mon Dieu !

19 Car, après que je suis revenu, je me suis repenti, et après que je me suis connu, j'ai frappé sur ma cuisse. J'ai été honteux et j'ai aussi été confus, car je porte le déshonneur de ma jeunesse."

20 Éphraïm est-il pour moi un fils précieux ou un enfant qui fait mon plaisir ? Car depuis que j'ai parlé contre lui, je me souviens encore constamment de lui. C'est pourquoi mes entrailles1 se sont émues pour lui ; certainement j'aurai compassion de lui, déclare l'Éternel.
1 c.-à-d. : les affections profondes.

21 « Dresse pour toi des panneaux indicateurs, place pour toi des poteaux, mets ton cœur au chemin frayé1, au chemin par lequel tu es venue. Reviens, vierge d'Israël, reviens dans ces villes qui sont à toi !
1 ou : à la route.

22 Jusqu'à quand seras-tu errante, fille apostate ? Car l'Éternel a créé une chose nouvelle sur la terre : la femme tournera autour de l'homme.

23 « Ainsi dit l'Éternel des armées, le Dieu d'Israël : On dira encore cette parole dans le pays de Juda et dans ses villes, quand j'aurai rétabli leurs déportés : "Que l'Éternel te bénisse, domaine de la justice, montagne de la sainteté !"

24 Et Juda y habitera et toutes ses villes ensemble, les cultivateurs et ceux qui partent avec les troupeaux.

25 Car j'ai donné à boire à l'âme épuisée et j'ai rassasié1 toute âme qui dépérissait. »
1 littéralement : rempli.

26 Là-dessus je me suis réveillé et j'ai regardé et mon sommeil a été doux pour moi.

La belle restauration d'Israël annoncée dans la première partie du chapitre sera précédée de larmes amères. Le peuple affligé est vu sous la figure de Rachel, la femme de Jacob, pleurant ses enfants disparus. (Comme c'est souvent le cas dans l'Écriture, ce v. 15 a reçu un accomplissement partiel, à l'occasion du massacre des petits enfants de Bethléhem: Matt. 2:18 mt 2.16-18). Mais il s'agira pour ce peuple d'une tristesse selon Dieu, celle qui «opère une repentance à salut dont on n'a pas de regret» (2 Cor. 7:10 2cr 7.5-11). Les v. 18 à 20 nous montrent que Dieu entend très bien l'expression d'une semblable tristesse. Écoutons Éphraïm raconter son histoire. La correction divine a été salutaire; elle a amené sa conversion, accompagnée d'une vraie repentance. La connaissance de lui-même l'a couvert de honte et de confusion. Il condamne sa jeunesse coupable et indomptée. Chacun de nous peut-il faire le même récit? Alors, écoutons également comment Dieu se plaît à nous appeler: «un fils précieux, un enfant de prédilection». Notre confession rencontre aussitôt un témoignage personnel et intime de l'Amour éternel, ainsi que les ressources qui l'accompagnent: «Car j’ai abreuvé l’âme épuisée, et j’ai rempli toute âme qui dépérit» (v. 25).