Jérémie

Jérémie 27:1-11

Jérémie conseille de se soumettre à Nebucadnetsar, roi de Babylone

27 Au commencement du règne de Jehoïakim1, fils de Josias, roi de Juda, cette parole fut [adressée] à Jérémie de la part de l'Éternel,2 en disant :
1 il s'agit de Sédécias ; probablement une erreur de copiste. 2 date : 596 av. J.-C.

2 Ainsi me dit l'Éternel : « Fais-toi des liens et des jougs, et mets-les sur ton cou.

3 Et envoie-les au roi d'Édom et au roi de Moab, et au roi des fils d'Ammon, et au roi de Tyr, et au roi de Sidon, par l'intermédiaire1 des messagers qui sont venus à Jérusalem vers Sédécias, roi de Juda.
1 littéralement : par la main.

4 Et tu leur donneras cet ordre pour leurs seigneurs, en disant : "Ainsi dit l'Éternel des armées, le Dieu d'Israël : Vous direz ainsi à vos seigneurs :

5 Moi, j'ai fait la terre, l'homme et la bête qui sont sur la surface de la terre, par ma grande puissance et mon bras étendu, et je les ai donnés à celui qui était droit à mes yeux.

6 Mais maintenant, j'ai livré tous ces pays entre les mains de Nebucadnetsar, roi de Babylone, mon serviteur, et même je lui ai donné les bêtes des champs pour le servir.

7 Et toutes les nations le serviront, lui et son fils et le fils de son fils, jusqu'à ce que le temps pour son pays vienne aussi et que de nombreuses nations et de grands rois l'asservissent.

8 Et il arrivera, si la nation ou le royaume ne le sert pas, lui, Nebucadnetsar, roi de Babylone, et s'il n'a pas mis son cou sous le joug du roi de Babylone, que j'interviendrai contre cette nation, déclare l'Éternel, par l'épée et par la famine et par la peste, jusqu'à ce que je les aie exterminés par sa main.

9 Or vous, n'écoutez pas vos prophètes et vos devins, et vos rêves, et vos tireurs de présages, et vos magiciens, ceux qui vous parlent, en disant : 'Vous ne servirez pas le roi de Babylone !'

10 Car ils vous prophétisent le mensonge pour vous faire aller loin de votre terre et pour que je vous jette dehors1 et que vous périssiez.
1 ailleurs : chasser.

11 Mais la nation qui mettra son cou sous le joug du roi de Babylone et qui le servira, je la laisserai en repos sur sa terre, déclare l'Éternel, et elle la cultivera et y habitera." »

Ce chapitre et les suivants nous transportent à présent sous le règne final de Sédécias. Celui-ci paraît avoir comploté avec ces cinq voisins: les rois d'Édom, de Moab, d'Ammon, de Tyr et de Sidon pour résister à Nebucadnetsar. Et sans doute est-ce pour mette sur pied cette alliance que les délégués de ces nations se réunissent à Jérusalem (v. 3). Jérémie est chargé par l'Éternel de remettre à chacun de ces diplomates un cadeau pour le moins original, fabriqué à son intention: Il s'agit de jougs et de liens qui précisément symbolisent la domination du roi de Babylone dont ces peuples comptaient se libérer. Nous pouvons imaginer avec quels sentiments les cinq négociateurs ont accueilli cet humiliant cadeau.

L'orgueil sous différentes formes est encore de nos jours le grand principe qui gouverne les états modernes (comme aussi les individus). Mais au-dessus de leurs intrigues ambitieuses, Dieu conduit les destinées du monde. C'est à Lui que le chrétien s'attend et non aux incertitudes de la politique des hommes (Dan. 4:17 dn 4.9-18).

Dieu qui mettait de côté Israël, confiait dorénavant le pouvoir universel à Nebucadnetsar qu'il appelle son serviteur. Rom. 13:4 rm 13.1-7 rappelle aux chrétiens qui auraient tendance à l’oublier que celui qui détient l’autorité est «serviteur de Dieu» et que c’est pour leur bien.