Hébreux

Hébreux 13:1-16

Exhortations diverses

13 Que l'amour fraternel demeure.

2 N'oubliez pas l'hospitalité, car en l'exerçant1, quelques-uns ont logé des anges sans le savoir.
1 littéralement : à travers elle.

3 Souvenez-vous des prisonniers, comme si vous étiez emprisonnés avec eux ; de ceux qui sont maltraités, comme étant vous-mêmes aussi dans un corps.

4 Que le mariage soit honoré de tous et le lit conjugal sans souillure, car Dieu jugera les fornicateurs et ceux qui commettent l'adultère.

5 Que votre conduite ne soit pas guidée par l'amour de l'argent, étant satisfaits de ce que vous avez présentement. Car lui-même a dit : « Je ne te laisserai certainement pas et je ne t'abandonnerai certainement pas »1.
1 Josué 1:5.

6 Si bien qu'avec assurance nous pouvons dire : « Le °Seigneur est mon aide [et] je ne craindrai pas ; que me fera l'homme ? »1
1 Psaume 118:6.

7 Souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont annoncé la parole de Dieu, et, considérant le résultat1 de leur conduite, imitez leur foi.
1 ou : l'issue.

Vers Jésus, hors du camp

8 Jésus Christ est le même hier et aujourd'hui et éternellement1.
1 littéralement : pour les siècles.

9 Ne vous laissez pas emporter par des doctrines diverses et étrangères. En effet, il est bon que le cœur soit affermi par la grâce, non par des aliments qui n'ont été d'aucun profit à ceux qui [y] ont marché1.
1 c.-à-d. : qui en ont usé selon les rites prescrits.

10 Nous avons un autel dont ceux qui font le service dans le Tabernacle n'ont pas le droit de manger.

11 Car les corps des animaux, dont le sang est porté, pour le péché, dans les lieux saints1 par le souverain sacrificateur, sont brûlés hors du camp.
1 littéralement : le lieu saint ; mais à présent, le voile étant déchiré, les deux ne font qu'un.

12 C'est pourquoi aussi Jésus, afin de sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte.

13 Par conséquent, sortons vers lui hors du camp, portant son humiliation.

14 Car nous n'avons pas ici de cité permanente, mais nous recherchons celle qui est à venir.

15 Offrons [donc,] par lui sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit des lèvres qui reconnaissent publiquement son nom.

16 Mais n'oubliez pas la bienfaisance et de faire part de vos biens, car Dieu prend plaisir à de tels sacrifices.

L'amour fraternel peut s'exercer sous bien des formes: l'hospitalité qui tourne au profit de celui qui la pratique (v. 2), la sympathie qui s'identifie avec ceux qui souffrent (v. 3; ch. 10 v. 34 hb 10.32-39), la bienfaisance à laquelle Dieu Lui-même prend plaisir (v. 16).

L'avarice, hélas, a aussi plusieurs visages. On peut aimer l'argent qu'on possède, mais aussi celui qu'on désire avoir. Sachons nous contenter de ce que nous avons présentement. Et pour les besoins ou les dangers de demain, appuyons-nous «pleins de confiance» sur la fidélité du Seigneur (v. 6; Matt. 6:31-34 mt 6.25-34). Celui qui est notre aide ne saurait changer. «Tu es le Même», proclamait le v. 12 du 1er chapitre hb 1.10-14. Le v. 8 complète par cette affirmation d'une portée insondable: «Jésus Christ est le Même hier, aujourd'hui, et éternellement». S'Il nous suffit, les «doctrines diverses et étrangères» n'auront aucune prise sur nous (v. 9). Et nous serons prêts à sortir du camp religieux formaliste (comp. Ex. 33:7 ex 33.7-11) pour aller vers Jésus seul, au lieu où Sa présence est promise. Lui a offert le sacrifice suprême. Notre privilège est d'offrir en retour à Dieu, non seulement le dimanche mais sans cesse, un sacrifice de louange, ce fruit de nos lèvres qui mûrit d'abord dans notre cœur (Ps. 45:2 ps 45.1-3).