Genèse

Genèse 35:1-15

Retour de Jacob à Béthel

35 Et Dieu dit à Jacob : « Lève-toi, monte à Béthel et habite là et fais-y un autel au °Dieu qui t'est apparu quand tu t'enfuyais [loin] de la présence de ton frère Ésaü. »

2 Alors Jacob dit à sa maison et à tous ceux qui étaient avec lui : « Ôtez les dieux étrangers qui sont au milieu de vous et purifiez-vous et changez vos vêtements.

3 Et nous nous lèverons et nous monterons à Béthel. Et je ferai là un autel au °Dieu qui m'a répondu le jour de ma détresse et qui a été avec moi sur le chemin où j'ai marché. »

4 Alors ils donnèrent à Jacob tous les dieux étrangers qui étaient dans leurs mains et les anneaux qui étaient à leurs oreilles. Et Jacob les cacha sous le térébinthe qui est près de Sichem.

5 Puis ils partirent. Et la frayeur de Dieu fut sur les villes qui étaient autour d'eux et l'on ne poursuivit pas les fils de Jacob.

6 Et Jacob vint à Luz — c'est-à-dire Béthel — qui est dans le pays de Canaan, lui et tout le peuple qui était avec lui.

7 Et il bâtit là un autel et appela ce1 lieu El-Béthel2, car c'est là que Dieu s'était révélé à lui quand il s'enfuyait [loin] de la présence de son frère.
1 littéralement : le. 2 El-Béthel : °Dieu de la maison de °Dieu.

8 Or Débora, la nourrice de Rebecca, mourut et fut enterrée au-dessous de Béthel, sous le chêne. Et Jacob1 l'appela du nom d'Allon-Bacuth2.
1 littéralement : il. 2 Allon-Bacuth : chêne des pleurs.

9 Et Dieu apparut encore à Jacob, à son retour de Paddan-Aram et il le bénit.

10 Et Dieu lui dit : « Ton nom est Jacob. Tu ne seras plus appelé du nom de Jacob, mais ton nom sera Israël. » Et il l'appela du nom d'Israël.

11 Puis Dieu lui dit : « Je suis le °Dieu Tout-Puissant1. Sois fécond2 et multiplie-toi ! Une nation — et [même] une multitude3 de nations — sera issue de toi et des rois sortiront de tes reins.
1 hébreu : El-Shaddaï. 2 littéralement : Fructifie. 3 littéralement : assemblée.

12 Et le pays que j'ai donné à Abraham et à Isaac, je te le donnerai et je donnerai le pays à ta descendance après toi. »

13 Puis Dieu s'éleva au-dessus de lui, au lieu où il avait parlé avec lui.

14 Et Jacob dressa une stèle au lieu où il avait parlé avec lui, une stèle de pierre, et il répandit sur elle une libation, et y versa de l'huile.

15 Et Jacob appela du nom de Béthel1 le lieu où Dieu lui avait parlé.
1 Béthel : maison de Dieu.

Après les honteux événements survenus dans sa famille, Jacob est troublé, découragé (ch. 34 v. 30 gn 34.25-31). Dieu ne veut pas le laisser dans cet état et une fois de plus s'adresse à lui: «Lève-toi, monte à Béthel, habite là, fais-y un autel». Béthel, maison de Dieu, est le lieu de sa présence. La même voix divine invite le chrétien chaque premier jour de la semaine à cesser de s'occuper des affaires de la terre pour se rendre au lieu où le Seigneur a promis sa présence et l'adorer en esprit et en vérité. Mais avant de pouvoir obéir, Jacob le sent bien, une chose est indispensable. Ses tentes cachent des objets qui ne conviennent pas à la sainte présence de Dieu — ne seraient-ce que les théraphim de Laban dans la tente de Rachel. Longtemps tolérés ces «dieux étrangers» doivent être rejetés au moment où l'on va paraître devant l'Éternel. Ensuite seulement, Jacob peut monter à Béthel, un lieu qu'il a cessé de trouver «terrible»: il y bâtit un autel, s'y souvient avec reconnaissance des bénédictions reçues, et y entend de la part de Dieu la confirmation de toutes ses promesses. Ayant jugé et abandonné ce qui était incompatible avec son service élevé, l'adorateur est comblé en la présence de Dieu de bénédictions multiples et de grand prix (Osée 14:8 os 14.8-9).